Jardins botaniques et collections privées

Serre chaude du jardin botanique de Strasbourg

Quelles soient issues de la passion de collectionneurs privés ou plus institutionnelles au travers des jardins botaniques, les collections de plantes participent à la pérennité et au maintien de la diversité des espèces.

Les jardins botaniques

Leur essor commença au XVIIIe siècle, lorsque les voyages à l'étranger furent de plus en plus nombreux. Des plantes étaient alors ramenées des quatre coins du globe pour être installées dans des serres ou des orangeries afin de les conserver dans les meilleures conditions. Les collections étaient particulièrement orientées vers des buts pédagogiques ou scientifiques. Des écoles et des conservatoires sont d'ailleurs toujours liés aux jardins botaniques de part le monde.

Ces collections qui se veulent le plus exhaustives possibles, permettent de sauvegarder des espèces menacées, voire en voie d'extinction, mais aussi de conserver un patrimoine important de graines faisant l'objet d'échanges entre les divers jardins botaniques mondiaux.

La configuration d'un jardin botanique classique est souvent centrée sur la 'systématique' ; les plantes sont disposées par genres et par familles. Généralement un sujet de chaque espèce y est représenté. Bien qu'un peu rébarbative, cette présentation permet d'obtenir un rapide aperçu de la biodiversité mondiale selon ses écosystèmes. Plantes de zones tropicales ou arides, endémiques à la région ou importées du bout du monde y sont présentées successivement, dans des lieux bien délimités.

Ces collections sont stables et faciles à pérenniser puisqu'elles sont publiques et régulièrement financées.

Les collections privées

Les collections privées sont bien plus difficiles à gérer mais non moins intéressantes sur le plan de la biodiversité. Elles sont le fruit de la passion d'un homme ou d'une femme pour une famille ou un genre de plantes. Cactées, plantes grasses, rosiers, camélias, palmiers, orchidées, bulbes, plantes carnivores, bonsaïs ... de nombreuses collections sont ainsi réunies de part le monde. Autre thématique : le régionalisme. Plante venues de l’Himalaya, des zones arides mexicaines, ou tout simplement des Alpes : les collectionneurs s'en donnent à cœur joie ! La passion est toujours au rendez-vous et la recherche ne s'arrête pas aux simples espèces mais se décline dans toutes les variétés.

Les collections privées ouvertes au public jouent un grand rôle dans la formation du public à la biodiversité des espèces. Elles sont présentées de manière attractive et génèrent généralement plus d'intérêt que les collections scrupuleusement classées des jardins botaniques, cependant leur devenir ne dépend que d'une seule personne. On ne compte plus les collections perdues et dispersées lors de la disparition de leur instigateur. Le financement reste aussi un problème, c'est pourquoi, certains passionnés ouvrent leurs portes au public.

Quel devenir pour les collections publiques ou privées ?

Mis à part pour quelques passionnés de botanique, les collections de plantes qu'elles soient publiques ou privées doivent s'orienter vers un côté ludique de l'apprentissage afin de faire prendre conscience aux visiteurs des mécanismes incroyables de la nature et de l'extrême étendue de la diversité. C'est pourquoi de nombreux ateliers sont de nos jours créés : découverte de la faune attachée à un biotope, création d'objets, d'herbiers, dégustation ou approche olfactive sont au programme, pour le grand bonheur de tous !

Lire aussi
Les jardins remarquables Les jardins remarquables

Le label « Jardin remarquable » permet aux propriétaires de jardins d'exception de se faire connaître du grand public. La labellisation est octroyée pour 5 ans par le Conseil National des Parcs et...

Les jardins familiaux Les jardins familiaux

Les jardins familiaux également appelés autrefois jardins ouvriers s'inscrivent dans une démarche sociale très forte. Ils sont gérés par des associations loi 1901 et ont pour but d'améliorer...

Les mammifères de nos jardins Les mammifères de nos jardins

Comme le nom l'indique (mammifère signifie « qui porte des mamelles », du latin mamma « mamelle »), les femelles de cette classe peuvent allaiter leur progéniture. Les mammifères sont des animaux...

Les jardins du Montmarin (35) Les jardins du Montmarin (35)

En Bretagne, près de Dinard et de Saint Malo, au bord de la Rance, découvrez les jardins d'une malouinière où l'histoire botanique et maritime se mêlent pour n'en faire qu'une : le domaine de...

Vos commentairesAjouter un commentaire