A LA UNE »
Les bienfaits du thé

Les jardins du château de la Ballue (35)

Les jardins du château de la Ballue

Autour du château de la Ballue à Bazouges-la-Pérouse en Ille-et-Vilaine, les jardins s'inspirent du XVIIe siècle pour une promenade riche en émotions. La visite des jardins du château inscrits Monument Historique depuis 1998 mérite assurément le détour.

Château de la Ballue Château de la Ballue, glycine Château de la Ballue, le jardin Château de la Ballue, une allée

A quelques kilomètres du Mont-Saint-Michel, sur la commune de Bazouges-la-Pérouse, le château de la Ballue offre à ses visiteurs un écrin de verdure remarquable. Ce site dominé par le château datant du XVIIe siècle a connu bien des tourments au fil de son histoire.

Les jardins à l'italienne des origines créés en 1620 ont été transformés pendant la seconde guerre mondiale en champs de pommes de terre. En 1973 sous la houlette de Claude Arthaud aidé par deux architectes futuristes Paul Maymont et François-Hebert Stevens, les jardins ont repris vie dans un style maniériste. Cette renaissance a été orchestrée dans un élan de modernité en harmonie avec le classicisme d'origine. Une grande arcade de glycine flanquée de deux colonnes d'ifs faisait alors le lien entre les deux univers aux perspectives étudiées.

Malheureusement, de 1989 à 1995, le jardin connu de nouveau l'abandon. En 1996, le château changea de main. Marie-France Barrère et Alain Schrotter, les nouveaux propriétaires redécouvrirent les jardins à demi sauvages. Ils leurs donnèrent un nouvel élan en ajoutant aux perspectives d'origine un petit côté sauvageon intégrant la croissance anarchique des jardins à l'abandon. Un jardin labyrinthique fut alors créé pour marquer la volonté des nouveaux propriétaires d'ajouter un somptueux jeu d'ombres et de lumières. Certaines chambres de verdure des origines furent ensuite recréées pour renforcer les lignes classiques et historiques du lieu. Les visions latérales furent ensuite créées.

Tous ces travaux d'aménagement permirent en 1998 au site d'être inscrit Monument Historique. En 2005, lorsque le château fût repris par Marie-Françoise Mathon, les jardins obtinrent le label de « jardin remarquable ». Depuis cette consécration, le jardin du château de la Ballue est en constante évolution. Les remparts ont été restaurés en 2006, une pépinière de buis a été créée en 2007, la grande avenue du château et l'allée boisée des châtaigniers et du grand étang de la Ballue ont également été réaménagées en 2008.

Aujourd'hui, la visite des jardins redessinés et réinterprétés entraîne le promeneur dans une succession de jeux d’ombres et de lumières. Le parcours serpente dans un jardin géométrique en terrasse inspiré du XVIIe siècle au gré des parterres en triangles bordés d'ifs et de troènes avant de rejoindre l'arcade d'ifs noirs et de glycines qui donne accès au second jardin. Des sculptures contemporaines baroques rythment la progression d'un espace à l'autre.

Localisation

Château de la Ballue
La Ballue
35560 Bazouges-la-Pérouse

Lire aussi
Les jardins du château de Courances (91) Les jardins du château de Courances (91)

Le parc du château de Courances d'inspiration Renaissance est l'un des plus beaux jardins d'eau du XVIe siècle. Constamment remanié au travers des siècles, le parc invite le promeneur à un voyage...

Les jardins du château de Valmer (37) Les jardins du château de Valmer (37)

En Inde-et-Loire, à Chançay, il est un château du XVIe siècle dont les jardins en dénivelé célèbrent les ifs, accompagnés de superbes plantations et d’un potager-conservatoire. Un lieu de 80...

Les jardins du château Val Joanis Les jardins du château Val Joanis

Le château Val-joanis se trouve dans le Lubéron, à l'est d'Avignon et au Nord d'Aix-en-Provence au sud de la Vallée du Rhône, sur l'emplacement d'une ancienne villa romaine, dont les fondations...

Les jardins du château du Rivau (37) Les jardins du château du Rivau (37)

En Val de Loire, à 10 minutes de Chinon, les jardins du Château du Rivau ont pour décor la silhouette du château médiéval qui se dresse au milieu d’un paysage rural, manicuré par la main de...

Vos commentairesAjouter un commentaire