L'ortie, une plante à tout faire

L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors cachés. Cette plante à tout faire très connue pour ses facultés thérapeutiques, est aussi utilisée en cuisine, dans l'industrie textile, et en agriculture bio.

Mieux connaître cette plantes aux mille vertus

L'ortie prolifère dans les lieux en friches, dans les campagnes, au bord des routes et des murets mais il lui arrive aussi de s'installer dans nos jardins.

La grande ortie (Urtica dioica) et sa petite cousine à la taille plus réduite (Urtica urens), font toutes deux partie de la famille des Urticacées. Comme leurs noms l'indiquent, ces plantes sont pourvues de poils urticants sur toutes leurs parties aériennes dont le contact provoque l'apparition de cloques rouges, suivi d'un phénomène de brûlure et de démangeaisons qui leur a valu une mauvaise réputation et un arrachage acharné.

Pourtant les domaines d'application de l'ortie sont vastes et cette plante utile devrait avoir une place de choix dans nos jardins.

Une plante médicinale réputée

Depuis toujours les hommes ont utilisé l'ortie pour soigner les maux courants : son jus arrête les saignements que ce soit en application sur une plaie ou pour stopper les saignements de nez. C'est aussi un remède traditionnel féminin qui réduit sensiblement un flux menstruel trop abondant, combat l'anémie et stimule la montée de lait.

L'ortie possède aussi un pouvoir dépuratif bien connu : utilisée comme diurétique, elle combat le phénomène de rétention d'eau, la goutte, et les calculs rénaux.

Les capacités anti-inflammatoires de sa racine font de l'ortie la plante idéale pour traiter l'arthrite, des études sont d'ailleurs en cours sur le sujet.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, son jus soulage les piqûre d'insectes et les démangeaisons.

En tisanes elles permet de soigner les problèmes d'allergies respiratoires comme le rhume des foins ou l'asthme.

Une fibre textile aux propriétés étonnantes

Déjà au Moyen Age, les fibres d'orties servaient à fabriquer des cordages et même des vêtements. Nous y revenons de nos jours dans un but écologique afin de la substituer au coton qui contrairement à l'ortie requiert une quantité d'eau importante et nécessite l'emploi de produits phytosanitaires très polluants.

Chose qui ne gâche rien, la tige de l'ortie est une fibre textile d’excellente qualité à la fois légère et solide qui présente des qualités physiques très intéressantes en matière d'isolation thermique que l'industrie textile peut moduler à souhait : selon son traitement elle constituera une étoffe bien chaude grâce à sa capacité à emprisonner de l'air dans le tissu ou au contraire un tissu estival plus frais lorsqu'il en sera évacué.

Ortie et alimentation

Vermifuge et fortifiant reconnu, l'ortie est depuis toujours utilisée par les agriculteurs pour le nourrissage des bêtes : séchée, elle constitue un excellent fourrage, hachée elle est additionnée à la nourriture des volailles ou même des cochons. Mêlée à l'avoine, elle fortifie les cheveux et assure la brillance de leurs robes.

Dans notre alimentation, elle constitue un apport de fer non négligeable. Elle sera alors consommée en soupe, en omelette ou accommodée comme l'épinard ou les blettes.

L'ortie et le jardinage écologique

Outre ses nombreuses propriétés que nous venons d'énumérer, l'ortie est l'alliée du jardinier.

Un tapis d'ortie au fond du jardin est une réserve pour la biodiversité ; de nombreux insectes s'y intéresseront de près comme les papillons et autres coccinelles.

Vous pourrez aussi confectionner le fameux purin d'ortie à la fois préventif et curatif. Riche en azote, il constitue un engrais naturel très efficace, et renforce la résistance des plantes aux maladies. Appliqué en pulvérisation sur le feuillage il met en fuite les pucerons et autres parasites.

Lire aussi
Un jardin tout en longueur Un jardin tout en longueur

Une demande de Nicolas Mulet J'ai un terrain qui est tout en longueur 20 m sur 80 m avec une légere pente. Notre proposition d'aménagement Platanus x acerifolia Cercis siliquastrum Sophora japonica...

Faire plusieurs réseaux d'arrosage Faire plusieurs réseaux d'arrosage

Vous avez maintenant l'étude technique en main afin de réaliser l'arrosage enterré de votre jardin. Donc, vous allez devoir sans doute faire plusieurs réseaux d'arrosage : Effectivement, à partir...

Comment faire du bon compost ? Comment faire du bon compost ?

Recycler ses déchets ménagers est un geste pour un jardinage durable et apporte au sol de la matière organique nécessaire aux végétaux, mais comment faire un bon compost ? Le compost est le...

Gazon, comment faire 100 % naturel ? Gazon, comment faire 100 % naturel ?

Le gazon naturel est de plus en plus nécessaire à nos villes. Petits espaces verts ou grands jardins, le gazon participe à une bonne qualité de l’air grâce à la création constante de...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Pep (Languedoc roussillon)
    Est-ce que l'ortie peut être utilisé comme désherbant ?
    Répondre à Pep
    Le 15/06/2016 à 12:58
    Jam (Herault)
    Pep, le seul désherbant naturel que je connaisse c'est l'eau bouillante
    Le 25/07/2016 à 19:13
  • Samdu22 (Bretagne)
    Bonjour, il y a 3 jours j'ai arrosé du purin de consoude sur mes arbres fruitiers. Hier j'ai arrosé avec du purin d'orties.Donc je voudrais savoir si c'est bon pour mes arbres fruitiers ?
    Répondre à Samdu22
    Le 07/05/2014 à 13:49