La pomme de terre française

La pomme de terre française

Précoce ou de conservation, à grain fin ou à grain épais, la pomme de terre française est une institution depuis sa popularisation par Antoine Parmentier dès 1769. Environ plus de 200 espèces sont cultivées en France.

La pomme de terre française est principalement cultivée dans le Nord du pays, en Bretagne, en Loire Atlantique et de façon plus marginale en Normandie et dans quelques régions du centre de la France.

La pomme de terre française a été historiquement plantée et récoltée en Bretagne dès les années 1700. Elle servait à l'origine à l'alimentation du bétail mais n'était pas consommée par l'homme.

Dans les années 1770, Antoine Parmentier fut l'un des principaux défenseurs de la consommation humaine de la pomme de terre en France. Cet homme qui revenait de plusieurs années de détention en Prusse avait pu constater que là-bas, la pomme de terre était l'aliment principal dans les camps de prisonnier.

Lorsque la disette s'installa dans de nombreuses régions en France, la pomme de terre se présenta comme une légumineuse refuge pour les autorités. Mais les français boudaient cet aliment jusqu'alors dédié au bétail. Parmentier eut alors une idée géniale : pour faire croire à la population que la pomme de terre était un mets rare et cher, il demanda au roi d'installer des gardes autour des champs cultivés. Ce stratagème porta ses fruits puisqu'inévitablement, des tubercules furent volées par les gens du peuple qui pensaient que cet aliment réservé aux nobles devait être succulent...

La pomme de terre commença ainsi en France a devenir un aliment « respectable ». Elle connue un essor sans précédent dans les assiettes de toutes les classes sociales dans les années suivantes.

Aujourd'hui, si la pomme de terre est moins consommée globalement qu'au siècle dernier, elle reste un aliment de base dans bons nombres de familles. Les variétés les plus cultivées sont la Bintje, la Charlotte, la Spunta, la Monalisa, l'Agata, l'Amandine, la Caesar, l'Atlas, la Kardal....

Des variétés très spécifiques à la culture localisée forme également des exceptions régionales comme notamment la Bonnote de Noirmoutier, la variété de l'ïle de Ré, la Ratte... récoltées en primeur. Les pommes de terre de conservation, plus chargées en fécule, telle que la Binjte sont cultivées plus généralement dans le Nord de la France.

Globalement, la France dispose d'un terroir reconnu pour la production de pommes de terre. En effet, notre pays bénéficie de sols et surtout de climats favorables et diversifiés, favorisant la pousse de plants de bonne qualité sanitaire.

Lire aussi
Les différentes variétés de pommes de terre Les différentes variétés de pommes de terre

Nombreuses sont les variétés de pommes de terre et il est parfois un peu difficile de s'y retrouver. Nous vous proposons ici un petit guide qui vous aidera à déterminer les meilleures variétés...

Mildiou de la tomate et de la pomme de terre, Phytophthora infestans Mildiou de la tomate et de la pomme de terre, Phytophthora infestans

A titre préventif également contre le mildiou de la tomate et de la pomme de terre, recherchez des variétés de tomate ou pomme de terre dites tolérantes au mildiou. Sans être véritablement...

Pomme de terre, Solanum tuberosum Pomme de terre, Solanum tuberosum

La pomme de terre est un des légumes les plus cultivés au monde. Avec plus de 30 siècles d'histoire cette Solanacée n'a pas fini d'investir nos potagers. Un peu d'histoire La pomme de terre...

Pomme de terre vitelotte noire, Solanum tuberosum 'Vitelotte' Pomme de terre Vitelotte noire, Négresse, Truffe de Chine, Solanum tuberosum 'Vitelotte'

La pomme de terre vitelotte noire est une très ancienne variété du 19e siècle. Curiosité faisant l’objet de l’attention de quelques passionnés ou pomme de terre fidèle et solide dans la...

Vos commentairesAjouter un commentaire