Préparer le sol du potager avant les plantations

Engrais vert dans le potager durant la période hivernale

L'hiver retire doucement son manteau froid, bientôt l'époque des premiers semis et des plantations va sonner ; il est temps pour le jardinier de préparer le sol à les recevoir !

Enfouir les engrais verts

Si vous avez semé des engrais verts sur certaines planches du potager en automne, il est temps de les faucher puis si possible de les broyer. Si vous possédez une tondeuse équipée d'un kit à mulching, celle-ci fera le travail à votre place. Ne vous restera ensuite plus qu'à intégrer les résidus dans le sol afin qu'ils s'y décomposent tout en l'allégeant. Attention, prévoyez cette opération, un à deux mois avant semis ou plantations !

Retirer le paillage

Paillez le sol en automne est une bonne solution pour le protéger des aléas climatiques, mais aussi de la pousse des mauvaises herbes. Si celui-ci ne s'est pas complètement décomposé, retirez-le et de ajoutez-le au tas de compost. Le sol pourra ainsi s'assécher et se réchauffer.

Détruire les mauvaises herbes

Si aucun paillis n'a été mis en place, les mauvaises herbes ont sans doute dû s'installer dans votre potager. Avant qu'elles ne prennent trop d'ampleur retirez-les en prenant soin d'arracher la totalité des racines avec les parties aériennes sinon elles auront tôt fait de réapparaître !

Décompacter le sol

Si un semis d'engrais vert ou un paillage n'a pas été mis en place, il arrive que la terre soit lourde, tassée par les précipitations et les piétinements. Après un bon désherbage manuel, aérez le sol à l'aide d'une grelinette qui aura pour avantage de ne pas détruire l'équilibre de la terre.

En sol très lourd et argileux retenant l'eau en excès, n'hésitez pas à incorporer en profondeur du sable et du compost si vous envisagez la plantation de légumes racines comme les carottes, les panais ou les oignons. Ces derniers, tout comme l'ail, se plairont d'ailleurs en culture sur buttes si le sol est vraiment trop humide.

Fertiliser le sol

Les planches ayant reçu un engrais vert composé de légumineuses seront normalement bien pourvues en azote et n'auront pas besoin d'apport en cet élément.

Sur les zones laissées à nu, amendez le sol à l'aide de compost bien mûr et ajoutez un peu de fumier composté si vous désirez faire pousser des plantes très gourmandes comme les melons, les pastèques, les tomates ou les aubergines. Mélangez ces amendements à la terre à l'aide d'une grande griffe pour qu'ils s'y mêlent intimement et attendez un bon mois avant de commencer les plantations ou les semis.

Lire aussi
Préparer le sol du potager Préparer le sol du potager

Lorsque l'hiver décide enfin de replier ses blanches ailes, il est temps de préparer le sol en vue des futures plantations au potager. Quelques jours de travail bien faits et la récolte sera...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Un potager bio Un potager bio

Pour débuter son premier potager bio quelques principes fondamentaux sont à connaître notamment en terme de choix des plantes, d’engrais naturel, de rotation des cultures et autres...

Vos commentairesAjouter un commentaire