Préparer le sol du potager

Préparer le sol du potager

Lorsque l'hiver décide enfin de replier ses blanches ailes, il est temps de préparer le sol en vue des futures plantations au potager. Quelques jours de travail bien faits et la récolte sera assurée !

Place au nettoyage

Le potager en hiver est soumis à rude épreuve : pluies abondantes, gel, neige, ont souvent mis à mal le sol.

Il sera possible d'envisager un nettoyage dès que la terre aura absorbé l'excédent d'eau et que le sol aura séché au moins superficiellement. Si vous avez eu la bonne idée d'étendre un paillis en automne sur les planches inoccupées, celui-ci aura permis d'étouffer les racines de certaines mauvaises herbes et de nourrir le sol en se décomposant, réduisant d'autant le travail à venir. Il est temps de retirer celui-ci pour permettre à l'eau accumulée de s'évaporer correctement. La terre va ainsi pouvoir se réchauffer et être travaillée en vue des plantations et semis futurs.

Placez vos résidus de paillage sur le tas de compost, il finiront de se décomposer. De même lors du désherbage manuel, retirez toutes les racines d'adventices et de mauvaises herbes qui feraient concurrence aux légumes et ajoutez-les au compost. N'hésitez pas à conserver au bord de votre potager quelques pieds d'orties, de pissenlits ou de trèfles : ils attirent les insectes mellifères et ne nuisent en rien aux cultures, bien au contraire.

Un sol qui « respire »

Une fois ce nettoyage basique effectué, une bonne aération du sol va être nécessaire. Procédez seulement lorsque la terre est suffisamment sèche pour ne pas la déstructurer. Utilisez alors la grelinette ou toutes autres bêches bio pour aérer le sol en profondeur sans perturber l'écosystème souterrain. N'oublions pas que le retournement du sol, pourtant pratiqué couramment, induit des déséquilibres et fragilise celui-ci.

Avec la grelinette, opérez des mouvements d'avant en arrière pour décompacter la terre et l'aérer sans trop perturber les micro-organismes.

En sol compact et argileux, n'oubliez pas de faire un apport conséquent de sable, surtout si vous désirez planter des légumes racines, qui, dans ce sol allégé et plus aéré pourront bien s'implanter.

Un sol bien nourri

Si en automne, vous avez choisi de semer des engrais verts, il est temps de les broyer, avec une tondeuse à gazon par exemple, et de les enfouir dans la couche superficielle du sol. Les plantations ne devront alors se faire que dans un mois.

La fin de l'hiver sonne le retour des températures clémentes, le sol se réchauffe et la vie reprend ses droits. Les micro-organismes du sol se réveillent eux-aussi, il faut en profiter pour épandre une épaisse couche de compost bien mûr sur les planches qui recevront les légumes exigeants comme les tomates, cucurbitacées et poivrons.

Pour finir, passez le râteau pour éliminer pierres et gros résidus végétaux et aplanir la surface qui sera ainsi prête d'ici un mois à recevoir semis et plantations.

Lire aussi
Préparer le sol du potager avant les plantations Préparer le sol du potager avant les plantations

L'hiver retire doucement son manteau froid, bientôt l'époque des premiers semis et des plantations va sonner ; il est temps pour le jardinier de préparer le sol à les recevoir ! Enfouir les engrais...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Un potager bio Un potager bio

Pour débuter son premier potager bio quelques principes fondamentaux sont à connaître notamment en terme de choix des plantes, d’engrais naturel, de rotation des cultures et autres...

Vos commentairesAjouter un commentaire