A LA UNE »
Les bienfaits du thé

Arisème

Arisème

Botanique

Nom latin  : Arisaema thunbergii
Famille  : Aracées
Origine  : Japon, Corée
Période de floraison : printemps
Couleur des fleurs  : violette
Type de plante : bulbe à fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 45 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -18°C
Exposition  : ombre ou mi-ombre
Type de sol : limono-sableux, drainant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : frais à humide
Utilisation : potée, massif
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : semis, division de bulbe

Le genre Arisaema regroupe des plantes rhizomateuses particulièrement fascinantes, qui passionnent les collectionneurs. Elles font partie de la même famille que les arums et montre une inflorescence en spathe, comme ces derniers, tout en étant beaucoup plus diversifiées dans la forme et la couleur. Arisaema thunbergii est originaire des forêts tempérées d’Asie, notamment au Japon. Bien que qu’assez rare en culture, il est rustique et peut être installé au jardin.

Description d’Arisaema thunbergii

Cet arisème est une plante tuberculeuse : elle présente un organe de réserve arrondi, un peu aplati, et c’est sous cette forme qu’elle passe sa période de dormance. Au printemps, une unique feuille émerge sur un long pédoncule de 45 à 60 cm environ. Cette belle et grande feuille s’étale en 5 à 15 folioles sur 45 cm de large. La floraison suit en une spathe lignée de violet sur la base extérieure et violet velouté l’intérieur. Un spadice, où sont regroupées les minuscules fleurs sort de la spathe, épais à la base, il se termine par une longue queue effilée de 45 cm, qui serpente autour de la plante. Les fleurs fécondées produisent des baies orange qui murissent l’été, alors que le reste de la plante est desséchée.

Fleurs et graines d’Arisaema thunbergii

La spathe est une inflorescence particulière, qui répond à une longue évolution. Les minuscules fleurs sont regroupées à la base du spadice. Généralement la plante ne porte que des fleurs mâles dans ses premières années, puis lorsque le tubercule a accumulé suffisamment de réserves, ne produit plus que des fleurs femelles. Cette organisation évite l’autopollinisation, et avantage la pollinisation croisée. Cette pollinisation est assurée par des mouches. Celle-ci attirées dans la spathe, ne peuvent en ressortir que saupoudrées de pollen, puis elles vont dans une autre fleur où elles amènent ce pollen. Il faut donc plusieurs Arisaema thunbergii qui fleurissent en même temps pour obtenir des graines.

Comment installer l’arisème ?

Arisaema thunbergii ne craint pas vraiment le froid, il craint surtout l’excès d’humidité en hiver. Le drainage est assuré en aménageant sous le bulbe un lit drainant sableux ou graveleux. Le bulbe est planté à 30 cm de profondeur. Provenant des forêts, il appréciera un mélange riche en humus. On le plante à l’ombre ou à mi-ombre, mais si la zone de plantation est humide en été ou s’il est en pot bien arrosé, il supportera le plein soleil.

Un paillage naturel permet de garder de la fraicheur au sol en été et en même temps de le protéger du froid en hiver.

Comment multiplier Arisaema thunbergii ?

Par semis : les graines fraiches sont plantées sous châssis froid. Elles nécessitent une stratification à froid, c’est-à-dire de subir le froid hivernale avant de germer. Elles germent dans les 3 à 6 mois. Des graines mises en réserve perdront leur pouvoir germinatif en 1 ou 2 années.

Par division de bulbe : l’Arisaema thunbergii fait quelques petits bulbes sur le pourtour qui peuvent être séparé à l’automne, pendant la période de dormance, lorsqu’ils sont assez gros, c’est-à-dire au moins 2 cm de diamètre.

Espèces et variétés de Arisaema

Le genre comprend environ 250 espèce, tropicale ou tempérée
Arisaema sikokianum, Arisaema elephas, Arisaema robustum
Quelques varietés:
Arisaema thunbergii ssp Thunbergii
Arisaema thunbergii ssp Urashima
Arisaema thunbergii ssp Urashima ‘Soshin’

Nos fiches
Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

La fleur se décomposent en différentes parties : Anthère : partie terminale de l'étamine contenant le pollen Bractée : élément à la base du pédoncule ou de la fleur Calice : l'ensemble des sépales...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire