Bouleau de l'Himalaya

Betula utilis

Betula utilis, Bouleau de l'Himalaya
Famille: Bétulacées
Origine: Chine, Himalaya, nord de l'Inde et Népal
Période de floraison: mars
Couleur des fleurs: Chatons brun-jaune
Exposition: Mi-ombre ou soleil
Type de sol: Il pousse partout, même lorsqu'il y a très peu de terre
Acidité du sol: Acide à neutre
Humidité du sol: Frais et léger
Utilisation: En groupe avec d'autres bouleaux ou seul dans un petit espace
Hauteur: 15 à 20m de haut
Type de plante: Arbre
Type de végétation: Feuillu
Type de feuillage: Caduc
Rusticité: Très rustique, - 25°C voire plus bas
Plantation, rempotage: A l’automne ou au printemps
Méthode de multiplication: Le semis est possible mais n'est pas fiable sur des plantes de cultures (elles produisent généralement des hybrides). Le bouturage se fait sur rameaux herbacés en été mais reste difficile. La meilleure solution est la greffe en placage en hiver
Taille: Aucune ; les bouleaux la supportent mal en général
Maladies et ravageurs: On trouve des pucerons ou des champignons comme l’armillaire, l’oïdium ou la rouille du bouleau. Le problème le plus fréquent est la chlorose (jaunissement des feuilles), dès que le sol est trop calcaire, pauvre ou peu profond
Toxicité: Non toxique, mais est peut être très allergène
Espèces, variétés intéressantes: Il existe une variété rencontrée très fréquemment, var. jacquemontii, à l’écorce très blanche. Dans cette variété on trouve trois cultivars tous à écorce blanche : ‘Grayswood Ghost’ aux feuilles lustrées et à l’écorce brillante ; ‘Jermyns’ à très gros chatons de 15 à 18 cm ; ‘Silver Shadow’ aux feuilles longues et pendantes

Le Betula utilis ou bouleau de l'Hymalaya est connu pour sa magnifique écorce, que l’on croit bien souvent, mais à tort, comme très blanche ; en réalité elle s’exfolie rapidement en bandes brunes, cuivrées, rosées ou blanches, ce qui rend cet arbre très variable en culture.

Les feuilles de Betula utilis sont ovales, effilées, dentées, foncées, luisantes presque brillantes, de 8 à 10 cm de long. Elles deviennent d’un beau jaune doré à l’automne. Son port est conique et il s’élargit rarement. Les fleurs ne sont pas véritablement un attrait esthétique puisqu’il s’agit de chatons brun jaune, d’une dizaine de centimètres de long et il faut mieux choisir le cultivar ‘Jermyns’ si l’on veut miser sur cette partie de l’arbre.

Le Betula utilis préfère les sols un peu riches, acides à neutres et pousse dans les sous-bois ouverts, où plane toujours un air frais. Mais malgré ces exigences « théoriques », c’est un arbre qui supporte assez bien les sols calcaires et peut pousser sur de faibles épaisseurs de terre (même 50 à 60 cm). On le cultive souvent en cépée ce qui ne gâche en rien l’intérêt de l’écorce sur la variété jacquemontii puisque même les branches larges comme un bras sont bien blanches. Chez cette variété, en plus d’être blanc, le tronc se tâche de crème en bandes horizontales.

Où et avec quoi planter mon Betula utilis ?

Dans un petit jardin, n’hésitez pas à le planter en plein milieu d’une pelouse ou encore trônant dans une petite cour ou un patio. Dans les plus grands espaces il est superbe en groupes de la même espèce (les variations d’écorces sont tellement variées que l’effet est toujours réussi) ou avec d’autres bouleaux ; il est alors bien de choisir la variété 'jacquemontii' pour avoir des troncs avec une belle base de blanc et la mêler à Betula albo-sinensis, Betula maximowicziana, Betula pubescens, Betula costata, Betula dahurica ou Betula alleghaniensis.

Lorsque vous voulez créer un écran pour vous isoler d’un voisin, préférez le bouleau de l'Hymalaya par exemple à des bambous, en le plantant en bande fine. Sa silhouette gracile et son feuillage léger masqueront les vis-à-vis en conservant en partie la transparence ; il est important de fermer sans se sentir enfermé…

Le saviez-vous ?

Autres variétés ou espèces du genre

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire