A LA UNE »
Passionnée de cactus

Cèdre du Japon, Cryptoméria, Sufi

Cryptomeria japonica

Cryptomeria japonica 'Cristata'
Famille: Taxodiacées
Origine: forêts du Japon, naturalisé en Chine et à Taïwan
Période de floraison: février
Couleur des fleurs: monoïque, cônes femelles bruns, cônes mâles ressemblent à des chatons orange à rougeâtre
Exposition: soleil, mi-ombre légère, à l'abri des vents
Type de sol: riche en humus, bien drainé, profond, pour le balcon faites un mélange à parts égales de terreau pour agrumes et de terre de bruyère
Acidité du sol: légère acidité préférée
Humidité du sol: frais
Utilisation: isolé, massif, bac, bonsaï
Hauteur: 60 m dans la nature, de 15 à 25 m en culture
Type de plante: conifère
Type de végétation:
Type de feuillage: vivace persistant
Rusticité: - 12 à -15 °C, rustique
Plantation, rempotage: début de l’automne ou au printemps
Méthode de multiplication: semis en terrine sous châssis froid, boutures semi-ligneuses en septembre, les cultivars sont quand à eux souvent greffés
Taille: Inutile de tailler
Maladies et ravageurs: les araignées rouges
Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend 1 espèce
- Cryptomeria japonica var. sinensis (synonyme : Cryptomeria fortunei), originaire du sud de la Chine est un conifère au port conique
- Cryptomeria japonica ‘Bandai-Sugi’, est un "bonzaï naturel", il forme un arbuste irrégulier, globuleux, dont le feuillage vire au bronze en hiver - 2 m
- Cryptomeria japonica ‘Cristata’ (synonyme : ‘Sekka-Sugi’), étroit, conique, il porte des pousses soudées et aplaties en « crête-de-coq » (fasciations) - de 6 à 8 m
- Cryptomeria japonica ‘Elegans’ forme un petit arbre conique vire au brun-rouge en automne et en hiver - de 6 à 10 m
- Cryptomeria japonica ‘Vilmoriniana’ est un cultivar compact et globuleux qui évoluent vers le bronze ou le brun pourpré en hiver - de 1 à 2 m

Arbre sacré du Japon, le cryptoméria est très présent dans la culture japonaise. Dans son pays d'origine, c'est un grand arbre qui exprime toute sa noblesse à proximité de nombreux temples. En Europe, nous utilisons plus souvent les variétés à petit développement, plus adaptées à nos petits jardins.

Le cryptomeria a bien sûr une place évidente dans toute ambiance japonaise, zen ou feng-shui. Avec un peu de chance, vous arriverez peut-être même à trouver un cryptomeria taillé en nuage ? Composition de grande classe avec des bambous et des azalées japonaises. Très belle mise en valeur aussi avec un tapis de bruyères.

D'une manière générale, les variétés à petit développement peuvent être utilisées pour donner du rythme à un massif, guider le regard vers un endroit spécifique du jardin ou tous simplement en isolé sur une pelouse. N'oubliez pas : l'originalité de son feuillage est un des ses principaux attraits.

Très élégants aussi en haie mixte. On peut aussi l’associer à d’autres conifères de forme plus structurée notamment des cultivars de cyprès (Cupressus macrocarpa ‘Golden Cone’) de faux cyprès (Chamaecyparis lawsoniana ‘Yvonne’) ou de thuya (Thuja orientalis ‘Golden Minaret’), dont le feuillage reste doré en hiver. On obtient alors un joli contraste avec le brun-roux du cryptoméria. En arrière-plan d’un grand massif d’arbustes, les cryptomerias offriront un fond persistant intéressant.

Très résistant à la pollution, le cryptomeria demande peu de soins et est d'une grande longévité. Apportez un engrais pour conifères au printemps et en septembre et maintenez bien le sol humide durant les chaleurs de l’été, surtout durant les trois premières années qui suivent la plantation.

Pas de problème au balcon, certaines variétés restent franchement naines. Ce conifère est d'ailleurs un des grands favoris pour les tailles en bonzaï.

Mon cryptomeria a tendance à se dégarnir de la base. Que faut-il faire ?

C’est sans doute dû aux conditions climatiques, avec notamment un manque d’humidité atmosphérique et de trop grosses chaleurs durant l'été. Il est nécessaire de doucher le feuillage chaque soir lorsque la température a dépassé 25 °C dans la journée. Épandez aussi une couche de paillis organique (mulch d’écorce, compost, coques de cacao, aiguilles de pin, paillette de lin ou de chanvre, etc.) au pied de votre cryptoméria pour entretenir une bonne humidité dans le sol.

Certaines pousses de mon cryptomeria tombent au début de l’hiver. Est-ce normal ?

Oui. Il s’agit d’un phénomène normal de rajeunissement de la plante. En effet, les feuilles ont une durée de vie de 4 à 5 ans. Lorsqu’elles atteignent leur âge limite, c’est l’ensemble de la ramille qui est éliminée par l’arbre. Ce phénomène est appelé « décurtation » en langage botanique.

Comment différencier un cryptoméria d’un séquoia ?

Il est vrai que ces deux conifères sont proches parents et peuvent, surtout vus de loin, prêter à confusion. Les feuilles du cryptoméria sont plus longues, celles du séquoia formant des écailles et moins de 0,5 cm de long. Le cèdre du japon possède par ailleurs une écorce plus dure et surtout qui n’a pas la texture spongieuse de celle du séquoia. Quant à ce dernier, il ne change pas de couleur en hiver.

Puis-je tailler un cryptoméria en bonsaï ?

Bien sûr ! L’espèce type se conduit bien en forme droite (chokkan) ou est utilisée pour composer des forêts (yose). La ramure peut être laissée naturelle ou taillée en plateaux. L’entretien consiste à éliminer régulièrement les bourgeons qui se forment afin de respecter l’équilibre de la silhouette. Le rempotage s’effectue seulement tous les 3 à 5 ans. Le cultivar ‘Globosa nana’ est employé pour la décoration des paysages (saikeis). Attention, par temps chaud et sec, les bonsaïs de cryptoméria peuvent être attaqués par les araignées rouges.

Le saviez-vous ?

Lire aussi
Les Camélias de mon jardin, les camélias du Japon Les Camélias de mon jardin, les camélias du Japon

Maintenant, voici les japonica. Le choix est très embarrassant. Il y a tant de variétés, de nuances de couleurs, de formes de fleurs…. On s’y perd. Il faut leur choisir un emplacement...

Conseils pour choisir un érable du Japon sans maladie Conseils pour choisir un érable du Japon sans maladie

Les Acer palmatum ont tant d'attrait et de charme que nous cédons au coup de coeur et c'est bien légitime; mais voilà que la petite merveille va mal, tout le haut dépérit. La déception est énorme,...

La corête du Japon à fleurs simples La corête du Japon à fleurs simples

Patrick NICOLAS de la pépinière Patrick NICOLAS nous présente la corête du Japon à fleurs simples. La corête du Japon est connue dans les jardins pour ces fleurs en pompons, elle est assez grande...

La glycine du Japon à fleurs courtes La glycine du Japon à fleurs courtes

Patrick NICOLAS des pépinières Patrick NICOLAS nous présente la glycine du Japon à fleurs courtes. Wisteria venusta, une glycine pas tout à fait comme les autres Tout le monde connait la glycine de...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Abdou Mbaye
    A PROPOS DES VERTUS THERAPEUTIQUES DU CEDRE C'EST ENCORE PLUS INTERESSANT C'EST UN ARBRE TRÈS LONGEVIF QUI PEUT VIVRE DES MILLIERS D'ANNEES DANS DES CONDITIONS DIFFICILE SURTOUT DE CLIMAT.IL SE SERAIT TRÈS BON DE S'APESENTIR SUR SES VERTUS MEDICINALES
    Répondre à Abdou Mbaye
    Le 24/06/2013 à 19:09