Au Jardin Au Jardin TV Annuaire Jardin Troc Jardin Le Monde Courrier international Web Plongée

Papyrus à feuilles alternes, Souchet à feuilles alternes, Plante ombrelle

Cyperus involucratus

Papyrus à feuilles alternes, Souchet à feuilles alternes, Plante ombrelle, Cyperus involucratus
Famille: Cypéracées
Origine: Madagascar, Réunion, Maurice
Synonymes: Cyperus alternifolius, Cyperus flabelliniformis
Période de floraison: mai
Couleur des fleurs: vert
Exposition: mi-ombre à plein soleil
Type de sol: riche, tourbeux
Acidité du sol: acide à légèrement acide
Humidité du sol: humide à émergé
Utilisation: bassin, potée, intérieur, massif
Hauteur: 0.80 à 2 m
Type de plante: plante de bassin, plante d’intérieur
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: persistant
Rusticité: moyennement rustique, -7°C
Plantation, rempotage: printemps, automne
Méthode de multiplication: division, bouturage, semis
Espèces, variétés intéressantes: genre comprenant environ 600 espèces
Cyperus papyrus, le papyrus du Nil
Cyperus esculentus, l’amande de terre, une espèce comestible
Cyperus alternifolius var Gracilis, de 60 cm de haut maximum
Cyperus alternifolius ‘Variegatus ‘au feuillage panaché
Cyperus alternifolius ‘Nana’ de 30 à 40 cm de haut
Réagir

Le papyrus à feuilles alternes, Cyperus involucratus, est une plante vivace de la famille des Cypéracées, proche des Graminées. Originaire des Iles de Madagascar, de la Réunion, et de Maurice, Cyperus involucratus est avant tout une excellente plante d’intérieur. Mais il montre également de grandes qualités pour la culture en extérieur, en tant que plante de bassin, en potée ou dans les massifs frais. Il est à considérer soit comme une plante à rentrer pour l’hiver, soit comme une plante vivace caduque, rustique seulement dans les régions aux hivers doux.

Description du papyrus à feuilles alternes

Cyperus involucratus forme une souche dense de tiges herbacées qui s’élèvent parfois jusqu’à 2 m. Les hautes tiges se terminent par une couronne de feuilles étroites et longues, disposées comme les arceaux d’un parapluie, d’où cet autre nom de plante ombrelle. Les fleurs, jaunes à brunâtres sont discrètes, elles se développent au centre de l’ombrelle, sur de multiples et coutes inflorescences. Elles produisent des graines qui peuvent se réensemencer spontanément en extérieur en climat peu gélif.

Culture de la plante ombrelle

Le papyrus à feuilles alternes est très facile de culture. Il demande une terre humide toute l’année. Cyperus involucratus doit être maintenu dans un grand cache -pot toujours rempli d’un fond d’eau. En intérieur, il se suffit d’une exposition lumineuse derrière une fenêtre dans un pot de terreau, ou un mélange de tourbe et de terreau. Le feuillage du papyrus à feuilles alternes est solide, les feuilles durent longtemps, on ne les enlève que lorsqu’elles jaunissent. Parfois un manque d’humidité atmosphérique l’hiver, du au chauffage, fait jaunir les feuilles : il faut alors couper les feuilles trop laides et brumiser le feuillage à l’eau douce.

La plante ombrelle est plus vigoureuse encore si elle est maintenue à l’extérieur pendant la belle saison : elle montrera des tiges plus épaisses et de plus grandes ombrelle. Lors de sa sortie, la plante ombrelle doit juste être protégée durant 2 à 3 jours des rayons directs du soleil, pour éviter que les anciennes feuilles ne brulent.

En bassin, Cyperus involucratus peut être implanté sur la berge humide ou immergé jusqu’à 10 cm sous l’eau. Il est idéal pour une zone marécageuse, ou dans une tourbière. En massif, il lui faut une terre qui reste fraiche à humide durant l’été.

A la fin de l’été, soit le papyrus à feuilles alternes est rentré et maintenu comme plante d’appartement (il souffre peu du changement). Soit , en région méditerranéenne ou océanique, il est maintenu à l’extérieur. Sa rusticité est faible : il perd ses feuilles à -2°C, et devient alors caduque, mais redémarre dès le printemps. La plante entière gèle lorsque les températures descendent au-dessous de -7°C.

Multiplier le papyrus à feuilles alternes

Cyperus involucratus se multiplie facilement par division, durant toute la belle saison. Il se ressème aussi sans difficultés.

Cette plante est également capable de produire de nouvelles plantes à partir des bourgeons du centre de l’ombrelle. Il suffit de couper un toupet de feuille, en conservant au moins 10 cm de tige au –dessous, de couper la moitié de la longueur des feuilles de l’ombrelles, et de mettre la bouture tête en bas dans un verre d’eau douce. En moins d’un mois, placé à la lumière, le papyrus développe des racines et de nouvelles pousses.

Lire aussi
Le papyrus à feuilles alternes Le papyrus à feuilles alternes

Pascal BARTKOWSKI de la pépinière TROPIQUE PRODUCTION nous présente le papyrus Cyperus involucratus (syn Cyperus alternifolius), le papyrus à feuilles alternes Papyrus est un nom commun pour toutes...

Pourquoi les feuilles tombent en automne ? Pourquoi les feuilles tombent en automne ?

La question peut faire sourire, mais qui ne se l'ai jamais posé ? Et elle en amène une autre : pourquoi certains arbres comme les conifères ne perdent pas leurs feuilles ? Tour d'horizon...

Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main

Voici un truc extrêmement simple qui mérite d'être un peu développer. A l'automne venu, les feuilles mortes ont vite envahit les pelouses et les terrasses. Vous utilisez surement un râteau pour les...

Les plantes à feuilles flottantes Les plantes à feuilles flottantes

Qui ne connait pas le nénuphar, digne représentante de ces plantes de bassin aux feuilles flottantes. Les plantes dites "à feuilles flottantes" possèdent des feuilles posées à la surface de l'eau...

Nos partenaires marchands vous proposent

Vos commentairesAjouter un commentaire

Actualité & Evénements
Fête des jardins
Fête des jardins La désormais traditionnelle "Fête des Jardins" de la Turballe se tiendra le samedi 4 et le dimanche 5 avril au camping des...
Les Chlorophylles
Les Chlorophylles Manifestation destinée aux amateurs de jardinage et d’aménagement du jardin. Au programme : Un marché des...
Visite thématique : Les plantes sauvages...
Visite thématique : Les plantes sauvages comestibles Dates des balades : 20 mars, 10 avril, 15 mai et 6 novembre 2015 Une balade pour s’initier aux plantes sauvages comestibles, et les...
Salon Pays'Art
Salon Pays'Art Salon de l'aménagement paysager : conseils de paysagistes et pépiniéristes, vente de végétaux,...
» Toute l'actualité » Tous les événements
ça se passe sur les blogs...
Semaine ventée avec un avant goût de printemps...
Cuves de récupération des eaux de pluie pleines, températures diurnes autour des 15°c.... Quel bonheur ! Les jardins...
Perspective
Voici le dernier dessin réalisé aux Ateliers de la Rue Raisin : un travail de perspective à partir d’un modèle...
Hellebore... surprise
Hellebore... surprise Parfois le jardin réserve de magnifiques surprises...C'est le cas cette année dans le coin des hellebores.Un pied...
Nos clichés de février 2015 : peu de densité...
Ce mois de février 2015 n’a rien de comparable avec celui de 2014en matière de couleurs : mimosas, croscomias,...
» Créer votre blog jardin