Chèvrefeuille comestible, Baie de mai

Chèvrefeuille comestible, Baie de mai, Lonicera caerulea

Botanique

Nom latin  : Lonicera caerulea var. kamtschatica
Synonymes  : Lonicera kamtschatica
Famille  : Caprifoliacées
Origine  : Asie du Nord, Sibérie
Période de floraison : avril
Couleur des fleurs  : blanc crème
Type de plante : petit fruitier
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : jusqu'à 2m
Toxicité : variété aux fruits comestibles

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -40°C
Exposition  : soleil
Type de sol : riche en humus, bien drainé
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : pot, verger, haie
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis, bouturage

Le chèvrefeuille comestible, appelé également Baie de mai ou Chèvrefeuille à baies de miel, est un petit chèvrefeuille non grimpant, ne dépassant pas 1,50 m de hauteur, qui trouve ses origines en Sibérie. De port buissonnant, son feuillage est caduc. Les feuilles vertes, légèrement bleu-gris, sont simples et ovales.

La floraison est discrète et sans parfum ; au mois de mars, de petites fleurs blanc crème, tubulaires à la base, s'épanouissent par paires, sur les turions.

L'intérêt des baies de mai réside, davantage, dans ses fruits. Ils mûrissent, comme le nom de l'arbuste laisse le supposer, au mois de mai. Ce sont les premières baies de la saison que vous pourrez récolter. De forme allongée, et de couleur bleu, elles sont charnues et recouvertes de pruines, une couche cireuse qui recouvre certains fruits, comme, par exemple, les prunes.

Ces fruits sont comestibles, chose rare chez les chèvrefeuilles ! Riches en vitamines C et B, ils sont acidulés et légèrement sucrés. À déguster cru ou cuit.

Planter un chèvrefeuille comestible

Le chèvrefeuille comestible est un arbre très rustique (- 40°C : il vient de Sibérie, ne l'oublions pas), mais craint deux choses : la sécheresse et les terrains calcaires. Plantez-le au soleil, sur un sol drainé, frais et humifère.

Lors de la mise en place, remplissez le trou avec de l'eau et n'hésitez pas à apporter du compost et du terreau de feuille. Installez, ensuite, l'arbuste et sa motte bien arrosée au fond du trou, puis rebouchez avec un mélange de terre et de terreau.

Son petit format permet au chèvrefeuille comestible d'intégrer une haie fruitière ou bien une plate-bande.

Conseil : pour favoriser la pollinisation des fleurs et la production de fruits de votre chèvrefeuille comestible, il est conseillé de planter deux sujets, pas trop éloignés l'un de l'autre.

Garder le pied au frais

Le chèvrefeuille comestible ne nécessite pas de beaucoup d'attention, hormis l'été ; il craint la sècheresse. Durant l'été, arrosez-le régulièrement et, si possible, paillez le sol.
Si vous souhaitez supprimer quelques branches, procédez après la récolte des fruits ou à la fin de l’hiver.

Espèces et variétés de Lonicera

Le genre comprend plus de 400 espèces dont variétés de Lonicera caerulea, le chèvrefeuille bleu

Nos fiches
Lire aussi
Chèvrefeuille grimpant, bignone, un petit coup de jeune ! Chèvrefeuille grimpant, bignone, un petit coup de jeune !

Comment redonner un coup de jeune à votre chèvrefeuille grimpant ou à votre bignone en place depuis bien longtemps ? Et une coupe pour le chèvrefeuille grimpant ! Les chèvrefeuilles grimpants sont...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

Vos commentairesAjouter un commentaire