A LA UNE »
Une haie sans soin

Mammillaire allongé, Mammillaire doré

Mammillaria elongata

Mammillaria elongata, Mammillaire allongé
Famille: Cactacées, Cactées, Cactus
Origine: Mexique (Hidalgo)
Période de floraison: début du printemps, été
Couleur des fleurs: jaune
Exposition: plein soleil
Type de sol: Minéral, drainé
Acidité du sol: neutre
Humidité du sol: Garder au sec, sauf en été
Utilisation: Serre, rocaille
Hauteur: 20 cm, étalement 30 cm
Type de plante: succulente
Type de végétation: Vivace
Type de feuillage: persistant
Rusticité: 5°C
Plantation, rempotage: printemps
Méthode de multiplication: semis, rejets, boutures de tiges
Maladies et ravageurs: Cochenilles sur les tiges et poux sur les racines
Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend plus de 150 espèces
- Mammilaria candida pour ses aiguillons blancs éclatants,
- Mammillaria bombycina remarquable par son aiguillon central très crochu,
- Mammilaria pectinifera présentant des aiguillons blancs pectinés en forme de peignes

Mammillaria elongata ou Mammillaire allongé fait partie du vaste genre Mammillaria, très apprécié pour débuter une collection pour sa facilité de culture. Ce genre compte près de 150 espèces de cactus vivaces, globuleux à cylindriques, très florifères pouvant même devenir colonnaires avec l’âge.

Mammillaria elongata est originaire de l’état d’Hidalgo au Mexique  où elles poussent en touffes denses pouvant former de véritables colonies.

Ses tiges cylindriques et allongées de 1 à 3 cm de diamètre peuvent atteindre 20 cm de longueur. De couleur vert moyen, les tiges sont cespiteuses et se ramifient à la base formant des touffes compactes. Leurs mamelons coniques sont couverts d’aréoles jaunes pâles à brunes selon les espèces. Les aiguillons radiaux recourbés s’entrecroisent. Parfois l’on peut observer 1 à 3 aiguillons centraux d’environ 1 cm de longueur. Les fleurs de 1 cm de longueur maximale, sont jaunes clairs, parfois striées de rose ou de brun et naissent à l’apex. Une fois la floraison terminée, elles se transformeront en petits fruits teintés de rouge en forme de massue.

Mammillaria elongata a besoin pour prospérer d’un substrat minéral bien drainé composé à part égale de terreau, de terre de jardin et de sable. Choisissez un pot en argile peut profond et installez en son fond une couche de drainage (graviers, tessons de poteries etc…).

Comme tous les cactus, Mammillaria elongata craint l’humidité stagnante : ne jamais installer de coupelle sous le pot et arroser seulement en période de croissance. Il est possible d’ajouter un peu d’engrais une fois par mois en été.

Mammillaria elongata se plaira en exposition très claire, au plein soleil à l’extérieur. En serre, ménagez un léger ombrage aux heures les plus brûlantes de la journée.

D’avril à octobre il sera possible de sortir la plante au jardin si le temps n’est pas trop froid et humide. En zone méditerranéenne, vous pouvez la planter en pleine terre dans une rocaille pentue bien drainée et abritée.

Dans les régions plus fraîches, n’oubliez pas de rentrer la plante en automne avant les premières gelées.

Le saviez-vous ?

L’enracinement des tiges latérales du Mammillaire est très rapide ; Vous pourrez ainsi multiplier votre plante très facilement au printemps et en début d’été.

Autres variétés ou espèces du genre

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire