Platane d'Occident, platane occidental

Platanus occidentalis

Platane d'Occident, platane occidental, Platanus occidentalis
Famille: Platanacées
Origine: Est et sud de l'Amérique du nord, Floride, Texas, nord-est du Mexique
Période de floraison: Fin du printemps
Couleur des fleurs: Insignifiantes en capitules globuleux, jaunes pour les mâles, rougeâtres pour les femelles
Exposition: Plein soleil
Type de sol: Argileux ou glaiseux mêlé de sable ou de gravier, profond et riche
Acidité du sol: Neutre à alcalin de préférence mais supporte les sols légèrement acides
Humidité du sol: Sol frais à humide (il peut même survivre à des immersions durant plusieurs jours) ; il supporte toutefois les sécheresses modérées
Utilisation: En isolé ou associé à d'autres espèces de platanes
Hauteur: de 30 à 35m de haut
Type de plante: Arbre
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: Caduc
Rusticité: Très bonne résistance, environ -25°C
Plantation, rempotage: A l'automne ou au printemps
Méthode de multiplication: On optera soit pour le semi en automne ou alors pour les boutures ligneuses à bois sec, en hiver
Taille: Aucune si ce n'est supprimer les quelques branches gênantes qui pourraient nuire à l'équilibre de l'arbre
Maladies et ravageurs: Tigre, chancre coloré et anthracnose du platane
Toxicité: Non toxique mais son pollen peut provoquer des rhinites ou de l'asthme
Espèces, variétés intéressantes: Cette espèce ne possède aucun cultivar ou variété. On rappellera toutefois que les platanes regroupent six espèces distinctes, dont son cousin le Platanus orientalis et le Platanus x hispanica, issu de son hybridation avec le premier.

Platane ! Voici peut-être le nom d'arbre le plus commun et que chacun connait, notamment pour sa célèbre présence en bords de routes. Pourtant cette espèce très fréquente dans notre pays, Platanus acerifolia également appelée Platanus x hispanica est le résultat d'un croisement de deux autres platanes qui diffèrent fortement par leur feuillage, Platanus orientalis et Platanus occidentalis. Ce dernier ce distingue du platane commun par sa feuille composée uniquement (et généralement) de trois lobes (parfois mais rarement cinq), très peu profonds, triangulaires, plus larges que longs et bordés de dents aiguës.

La feuille, qui fait environ 20cm de long et de large, est d'un vert vif luisant sur le dessus et est plus pâle dessous. Jeunes elles sont feutrées sur toute leur surface mais cette pilosité disparait ensuite pour ne persister que le long des nervures, au revers. Le feuillage a aussi la particularité de se colorer de jaune à l'automne ce qui le différencie des autres espèces.

Le port est très large, arrondi à ovoïde et ses branches plutôt érigées. L'écorce est lisse, brune à grise, se desquamant en petites écailles découvrant des plaques de teinte crème. En vieillissant le tronc s'assombri, se marquant de fissures profondes et irrégulières.

Les fruits sont de petites sphères d'environ trois centimètres de diamètre, vertes puis brunes, généralement solitaires.

Dans son habitat d'origine, on le trouve dans les prairies humides et fertiles des vallées du sud des Etats-Unis.

Conseils de culture

Il  est plus facile de culture que son cousin le Platanus orientalis. Il se satisfera d'un bon sol de jardin et demandera, à la plantation, une fosse de dimensions généreuses et un arrosage suivi. Au fur et à mesure de son développement, on supprimera les branches gênantes ou secondaire pour le conduire avec un port harmonieux. Cet arbre ne nécessite par la suite pas de soins particuliers.

Où et avec quoi planter mon Platanus occidentalis ?

Avant tout c'est en isolé, avec son port large et majestueux, qu'il prendra toute sa mesure. On peut également le choisir pour les espaces urbains dégagés telles que de larges avenues ou des places publiques. Dans un grand jardin il apportera une ombre épaisse et fraîche, parfaite pour un coin repos l'été ou un beau massif de végétation ombragée. Dans cette dernière perspective, un bord de ruisseau ou d'étang avec des plantes de milieu frais à humide à l'allure gracile et aux fleurs délicates feront merveille à son pied.

Histoire et étymologie…

Ce platane a été introduit en Angleterre par Tradescant en 1635 puis en France par Buffon vers 1785.

Dans sa région d'origine il est fréquent de rencontrer des sujets dont le diamètre du tronc dépasse largement 1 mètre. On trouve même des restes de forêts primitives composées de platanes d'occident aux troncs de 4,5m de diamètre !

Le platane porte bien son nom puisqu'il vient du grec platanos qui lui même vient de platus, signifiant "large", "plat".

Le saviez-vous ?

Aux Etat-Unis les pieds actuels servent à la confection de planchers, de meubles et de billots. Le bois de moins bonne qualité sert pour faire de la pâte à papier et des panneaux agglomérés.

 

Autres variétés ou espèces du genre

Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

La fleur se décomposent en différentes parties : Anthère : partie terminale de l'étamine contenant le pollen Bractée : élément à la base du pédoncule ou de la fleur Calice : l'ensemble des sépales...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

Cléome, Fleur araignée, Cleome spinosa Fleur araignée, Cleome spinosa

Le cléome, appelé également fleur araignée, est une belle plante annuelle, originaire des régions tropicales d'Amérique du Sud. Mais on le trouve naturalisé dans d'autres parties du monde, dans les...

Vos commentairesAjouter un commentaire