Au Jardin Au Jardin TV Annuaire Jardin Troc Jardin Web Plongée

Sarracène, Sarracénie

Sarracenia alata

Sarracène, Sarracénie, Sarracenia alata
Famille: Sarracéniacées
Origine: Alabama, Mississipi, Louisiane, Est du Texas (USA)
Période de floraison: printemps
Couleur des fleurs: jaune pâle
Exposition: soleil
Type de sol: tourbeux et sableux
Acidité du sol: acide
Humidité du sol: très humide à détrempé au printemps et en été, juste humide en automne et hiver
Utilisation: pot, serre, tourbière aménagée
Hauteur: jusqu'à 1 mètre
Type de plante: curiosité décorative
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: persistant
Rusticité: -15°C, rustique
Plantation, rempotage: rempotage : fin d'hiver, juste avant la reprise végétative
Méthode de multiplication: division de rhizome, semis au chaud après plusieurs semaines de stratification des graines
Taille: retirer périodiquement les urnes et les feuilles mortes, notamment avant la reprise végétative
Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend 8 espèces
Sarracenia alata ‘Pubescent’ pour ses urnes légèrement poilues
Sarracenia alata ‘Red Throat’ pour sa couleur rouge vif à l’intérieur des urnes et sous le capuchon
Maladies et ravageurs: pucerons, cochenilles à carapace, cochenilles farineuses
Toxicité: aucun risque ni pour vos doigts ni pour vos animaux de compagnies
Réagir

Comme toutes les plantes du genre Sarracenia, Sarracenia alata est un végétal typique des grandes tourbières d’Amérique du Nord.

Une première fois au printemps, puis une deuxième fois à la fin de l'été, de grands cornets très élancés pouvant atteindre 80 cm de hauteur poussent sur le rhizome. Ce sont les ascidies (ou urnes). Leur couleur varie du vert clair (quand elles sont jeunes) au vert-jaune veiné de rouge, et la partie supérieure se termine par un capuchon parfois pourpre, sur lequel se posent les insectes imprudents. Car les ascidies sont de véritables pièges mortels. Forme, couleur et surtout nectar (qui contient un narcotique !) sécrété dans la partie haute de l'urne, attirent les futures victimes près de son ouverture qui finissent par tomber. La paroi étant très lisse, impossible de remonter ! La fin est peu ragoutante : l'urne, fonctionnant comme un véritable estomac, digère les insectes prisonniers.

Les sarracènes qui possèdent les urnes les plus développées peuvent contenir plusieurs dizaines, voire centaines, d’insectes. La plupart du temps, on y trouve diverses mouches, hyménoptères mais également des papillons de nuit. Il semblerait que ces « gourmandises » contribuent au bon développement des plantes et à la qualité de leur floraison : de belles fleurs solitaires et odorantes, aux pétales pendants blanc crémeux, s'épanouissant dès le début du printemps.

Comment cultiver les sarracènes ?

C'est généralement dans des pots que l'on cultive Sarracenia alata. Cependant, il est tout a fait possible de l'installer dans une tourbière artificielle, idéale si vous souhaitez accueillir d'autres plantes carnivores.

Dans de bonnes conditions, à savoir un substrat profond et humide en tout temps, Sarracenia alata supporte le chaud (30°C) comme le froid (-15°C).

Le substrat idéal doit se rapprocher de celui d'une tourbière : un mélange fait d'1/3 de sable non calcaire (ou mélange à part égale de vermiculite et de perlite) et de 2/3 de tourbe blonde de sphaigne.

Remplissez de ce mélange un grand pot en plastique plus haut que large, avec des trous de drainage, et installez-le à l'abri du vent et en plein soleil, afin de garder les ascidies bien droites. En situation ombragée, elles se ramollissent et se répandent sur le sol.

Comment entretenir les sarracènes ?

Hormis pour les sujets cultivés en tourbière, et bien que les rhizomes supportent des températures très froides, il convient de protéger les sarracènes des intempéries en les installant dans une serre froide ou une pièce fraiche.

Durant cette période, le substrat sera juste maintenue légèrement humide. Si certaines urnes sèchent, coupez-les à 3 cm de la surface.

Au réveil de la plante, dès le printemps et jusqu'à l'automne, effectuez des arrosages réguliers avec de l’eau de pluie, déminéralisée ou osmosée, afin que le substrat soit très humide. Le pot doit être posé sur une soucoupe et la base du pot doit tremper dans l’eau.

Quand rempoter le sarracène ?

Un premier rempotage se fait dès l'achat, pour offrir à votre plante un pot suffisamment haut (au moins 20 cm), puis tous les 3 ou 4 ans, au printemps, pour laisser de la place au rhizome qui aura grossit.

Le saviez-vous ?

Les araignées sont des opportunistes : elles tissent des toiles à l’entrée des urnes pour réceptionner les insectes avant leur chute mortelle !

Lire aussi
Sarracenie pourpre, Sarracène pourpre, Sarracenia purpurea Sarracenie pourpre, Sarracène pourpre, Sarracenia purpurea

Sarracenia purpurea présente des rosettes de feuilles attachées sur un rhizome traçant court. Dans les tourbières naturelles, les pieds peuvent atteindre 1 m de large. Ces feuilles sont modifiées...

Sarracenie bec de perroquet, Sarracenia psittacina Sarracenie bec de perroquet, Sarracenia psittacina

Sarracenia psittacina vit en climat tempéré, on la trouve en Géorgie, Floride, au sud du Mississipi et à l’est de la Louisiane., dans les forêts humides de résineux, ou au bord des mares et...

Sarracénie à feuilles blanches, Sarracenia leucophyla Sarracénie à feuilles blanches, Sarracenia leucophyla

Sarracenia leucophylla ou plus communément Sarracénie à feuilles blanches est une espèce très variable de l’est de l’Amérique du nord. Elle croit dans les marais tourbeux à conifères en...

Suzanne aux yeux noirs, Thunbergia alata Suzanne aux yeux noirs, Thunbergia alata

Plante vivace au sud, la Suzanne-aux-yeux-noirs est cultivée, le plus souvent, comme une plante annuelle, notamment dans les régions du centre de la France, car c'est une frileuse (rusticité...

Nos partenaires marchands vous proposent

Vos commentairesAjouter un commentaire

Actualité & Evénements
Journées des plantes de collection
Journées des plantes de collection Journées des plantes de collection le 26 et 27 septembre de 10h à 18h au Château de Kerjean. Deux jours pour...
LES PROMENADES-CONFERENCE DU JARDIN DE BERVILLE
LES PROMENADES-CONFERENCE DU JARDIN DE BERVILLE Promenades-conférence dans les jardins autour des Euonymus par P.leclercq et les fruits des rosiers botaniques par Francia Thauvin...
Journées Portes ouvertes à la pépinière
Journées Portes ouvertes à la pépinière Le 5 et 6 Septembre 2015 Journées portes ouvertes à la pépinière Le Chatel des vivaces. Venez...
Automne au Jardin
Automne au Jardin Automne au Jardin 9° Edition Grande manifestation automnale pour tous les amoureux de la Nature de 9H00 - 18H00 au Parc du...
» Toute l'actualité » Tous les événements
Trucs & Astuces
Faut-il arroser ?
Envoyé par Gigi De Sorel
Du carton d'oeufs pour les semis...
Envoyé par Fort Chrystel
Nettoyer les lames d'un taille-haie
Envoyé par François G (Paca)
» Tous les trucs
Sur les blogs...
Arrosage circonstancié de rigueur durant cette...
Ce n'est pas la pluie reçue une journée sur la quinzaine qui aura suffit à compléter le déficit d’eau que nous...
Mes échecs de plantation...
Concevoir et entretenir un jardin ne procure pas toujours que des joies et des plaisirs... Je dois reconnaître que,...
Jeune chêne deviendra grand...
Au gré des vents et des jeux des oiseaux, le chêne sur la propriété d'un de nos voisins fait des petits... Un des...
Les nouveaux jardiniers
Des jardins assez récents comme Val Maubrune (T. et G. Le Meignan) et Brockhampton (T. Stuart-Smith) me donnent...
Art postal
Deux petits courriers envoyés récemment… Le louveteau, d’après une étiquette de bière dessinée par...
» Rejoignez notre réseau de blogs