Vriéséa Poelmanii

Vriesea x Poelmanii

Vriéséa Poelmanii, Vriesea x Poelmanii
Famille: Broméliacées
Origine: horticole
Période de floraison: pas de période particulière
Couleur des fleurs: rouge à jaune
Exposition: lumineuse, soleil voilé
Type de sol: léger et drainant
Acidité du sol: neutre
Humidité du sol: normal
Utilisation: intérieur, serre, véranda, extérieur en été
Hauteur: 40 à 60 cm
Type de plante: plante d'intérieur
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: persistant
Rusticité: non rustique, 12°C
Plantation, rempotage: printemps
Méthode de multiplication: séparation des rejets
Espèces, variétés intéressantes: Environ 250 espèces dans ce genre et plus d’un siècle d’hybridation
Vriesea splendens, le vriesea remarquable
Vriesea forsteriana au feuillage sombre
Vriesea carianta, le vriesea pinces de homardea
Vriesea poelmanii ‘Barbara’, rouge vif
Vriesea poelmanii ‘ White line’ panaché de crème

Vriesea poelmanii représente un groupe de plantes tropicales hybrides, d’origine horticole. Ce sont de très belles plantes d’appartements appartenant à la famille des Broméliacées. Le genre Vriesea, appelé couramment vriéséa ou parfois vriesia, est représentée par plus de 250 espèces, toutes originaire des forets d’Amérique du sud ou d’Amérique centrale. La plupart sont des plantes épiphytes.

Les vrieseas furent très à la mode à la fin du 19 °S et jusqu’à la seconde guerre mondiale. Ils furent dès lors sujet d’hybridations très complexes et de recherches dans un but ornemental. Le groupe Vieresea x Poelmanii doit sa souche à Duval en 1896, il est issu d’un croisement de ‘Gloriosa’. De nos jours, les hybridations modernes, reprises depuis après-guerre nous offrent de magnifiques plantes de texture ferme et très colorées, très faciles de culture.

Description du vriéséa poelmanii

Vriesea ‘Polmanii’ montre une rosette de nombreuses feuilles, vert clair ou parfois panachées de blanc, régulières, longues et étroites, en gouttière, qui embrassent une tige courte. Cette broméliacée qui était une épiphyte forestière à des feuilles prévues pour recueillir l’eau de pluie et la conserver entre la base des feuilles et la tige.

La rosette de feuilles est plus ou moins large, de 30 à 60 cm: plus elle sera grande, plus l’inflorescence sera importante. Les Vriesea poelmanii ont été sélectionnés pour que leur inflorescence en écailles lustrées et plaquées rouges vif, parfois jaunes à orange, soit compacte, pas trop haute pour ne pas se casser dans le transport et bien ramifiée. Les petites fleurs émergent une à une des bractées serrées. La plante reste ornementale très longtemps.

Après la floraison, le vriesea poelmanii, qui est une plante monocarpique, meurt, après avoir produit plusieurs rejets.

Comment choisir son Vriesea X Poelmanii ? 

Pour que son vriesea poelmanii soit longtemps décoratif, il faut choisir une plante dont l’inflorescence est au début de son développement, pas encore en cours de floraison. De plus, plus la rosette de feuilles est imposante, plus belle sera l’inflorescence.

Soin et culture pour le Vriesea Poelmanii

Le vriesea poelmanii est maintenu dans un pot relativement petit, mais qui lui donne de la stabilité. Le substrat de culture peut être simplement un bon terreau. Cette plante d’intérieur demande une exposition lumineuse mais sans soleil direct, elle est adaptée à la température d’une habitation.

Vriesea poelmanii est arrosé par le dessus à l’eau de pluie ou une eau douce, très régulièrement, de telle sorte qu’il reste toujours de l’eau en réserve dans la base des feuilles. Tous les 15 jours, durant la croissance des feuilles ou le développement de la hampe florale, l’‘eau est enrichie d’un engrais équilibré à demi-dose.

Vriesea poelmanii aime que l’atmosphère soit assez humide, elle apprécie quelques brumisations ou la présence d’autres plantes autour qui favorisent cette humidité atmosphérique. En revanche, elle souffre d’être trop près du chauffage.

Que faire de son vriéséa après la floraison ?

La rosette centrale meurt lentement après la floraison, non sans avoir produit 2 à 3 rejets. Elle peut être coupée au-dessus de ceux–ci. Les rejets sont rempotés séparément lorsqu’ils ont atteint la moitié de la taille de la plante adulte, de préférence au printemps, dans une pièce chaude (24°C). Ils grandiront 1 à 2 ans avant de fleurir. Le reste de la plante est jeté.

Autres variétés ou espèces du genre

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire