L'art topiaire, les espèces adaptées

Florian DUROUSSET de la pépinière BIO JARDINS nous explique ce qu'est l'art topiaire et nous conseille sur les essences à utiliser.

Je m'abonne 

Qu'est-ce que l'art topiaire ?

Le mot « topiaire » vient du Latin « topiarus », qui désignait le jardinier en charge des sculptures végétales. L'art topiaire concerne donc la sculpture végétale. C'est un art à part entière qui existe depuis très longtemps. Les grecs, les romains, mais aussi plus proche de nous, Louis XIV, Louis XV, etc, ont utilisé cet art dans les jardins, notamment au Château de Versailles.

Aujourd'hui, l'art topiaire revient à la mode dans les parcs mais aussi chez les particuliers, pour enjoliver les jardins et pour le plaisir de la sculpture.

La sculpture du végétal

Le végétal se prête à la sculpture sous différentes formes : on peut sculpter des boules, des carrés, des cônes, des spirales, mais également des formes plus complexes, comme des animaux ou divers objets. Quasiment tout peut être sculpté du moment que l'on maîtrise le savoir faire, que l'on possède les bons outils et que l'on dispose de temps.

Quelles plantes peut-on sculpter ?

Il est important d'utiliser les bonnes plantes car tous les végétaux ne se prêtent pas à l'art topiaire. Les plantes les plus utilisées sont le buis et l'if commun. Il est également possible de sculpter le chèvrefeuille arbustif (Lonicera nitida), le troène, Ilex crenata convexa qui se taille généralement en nuages, ou même l'olivier qui se taille de la même façon, mais qui devra, en préalable, être sélectionné en fonction de la disposition de ses branches charpentières et de son port, afin qu'il soit adapté à la sculpture.

Les essences adaptées à l'art topiaire

Le buis

Le buis, c'est La plante idéale pour faire de l'art topiaire. L'espèce Buxus sempervirens est un buis toujours vert, tandis que Buxus macrophylla est une espèce qui rougit avec le froid de l'hiver.

Exemple d'un buis boule

Un buis boule est, comme son nom l'indique, un buis qui a été taillé en forme de boule. Pour en arriver à ce résultat, il faut tout d'abord se munir d'un outil performant (un sécateur, une paire de ciseaux à buis ou une cisaille) et, tout aussi important, d'un gabarit réalisé dans une plaque de contreplaqué respectant une dimension maximale de 80 cm de diamètre. Une fois le gabarit posé, il suffit tout simplement de couper tout ce qui dépasse.

Pour réaliser un cône, on procède de la même manière, en changeant de gabarit.

L'if commun (Taxus baccata)

L'if commun est une plante typique des jardins à la française que l'on utilise dans l'art topiaire. Il se prête à toutes les formes. Les avantages de l'if commun sont que sa croissance est lente, son feuillage est dense et la taille est relativement facile.

Le laurier sauce

On n'y pense pas au premier abord, mais le laurier sauce est une essence adaptée à l'art topiaire. C'est un arbuste de croissance rapide très facile à tailler.

Lire aussi
L'art topiaire L'art topiaire

Carrés, boules, cônes, pyramides, animaux, la transformation du végétal en sculptures c'est ce que nous propose l'art topiaire !

Le Dendrobium, une orchidée qui se décline en de nombreuses espèces Le Dendrobium, une orchidée qui se décline en de nombreuses espèces

Laurence de l'Orchidium nous présente les diverses espèces du genre Dendrobium et nous détaille les conditions d'entretien pour cultiver cette belle orchidée et la faire refleurir abondamment.

Les secrets de l'art topiaire du Manoir d'Eyrignac Les secrets de l'art topiaire du Manoir d'Eyrignac

Avec 300 sculptures végétales de buis, d'ifs, de lierres et de charmes, les 6 jardiniers permanents du Manoir d'Eyrignac sont fort occupés tout au long de l'année. Le travail de[...]

Bonsaï, différentes espèces utilisées Bonsaï, différentes espèces utilisées

Si tous les arbres et buissons peuvent être conduits en bonsaï, certaines essences se prêtent mieux à la structuration que d'autres. Si théoriquement il n'existe pas d'arbres spécifiques à l'art[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire