La gunnère, une rhubarbe géante du Brésil

Pascal BARTKOWSKI de la pépinière TROPIQUE PRODUCTION nous conseille sur la culture de la gunnère, une rhubarbe géante venue du Brésil.

Je m'abonne 

Les feuilles de la gunnère du Brésil

La gunnère du Brésil (Gunnera manicata) ou rhubarbe géante du Brésil, est une très grosse herbacée originaire d'Amérique du sud. C'est une plante qui devient vraiment énorme : au bout de quelques années, les feuilles peuvent atteindre 2 à 2,50 mètres de diamètre, et la hauteur de la plante plus de 2 mètres.

Les feuilles apparaissent au printemps, à des périodes un peu différentes selon la région où la plante est cultivée : du début du mois d'avril pour le sud de la France, à la fin du mois d'avril pour le nord. Elles se développent très rapidement. Les jeunes pousses peuvent faire penser à celles des fougères. Avec leurs pétioles couverts d'épines molles, elles ont un côté très primitif, presque préhistorique.

À savoir : un plant peut porter 7 à 8 feuilles.

L'hivernage des gunnères du Brésil

Aux premiers froids, les feuilles disparaissent. Il faut alors penser à protéger la gunnère si vous habitez dans la moitié nord de la France.

Formez un cylindre autour de la plante à l'aide d'un grillage bas. Remplissez-le de paille ou de feuilles et couvrez d'une bâche pour maintenir le tout au sec. Protégée de cette façon, la gunnère peut être cultivée à Lille ou à Strasbourg sans problème.

La bonne exposition 

On entend dire, parfois, que la gunnère se cultive à l'ombre. Toutefois, pour avoir une gunnère qui se développe correctement, il lui faut juste une ombre légère et lumineuse, ou idéalement, le soleil du matin (exposition Est). Le plus important est d'éviter le soleil brûlant de l'après midi.

Quels sols pour la Gunnera manicata ?

Les végétaux transpirent par les feuilles. Compte-tenu des dimensions de celles de la gunnère du Brésil, on comprend que cette plante ait besoin d'un sol très humide pour se réhydrater. Ce n'est pas pour autant une plante de marécage. Mais ses racines qui descendent dans le sol apprécient d'y trouver beaucoup de fraîcheur. Si ce n'est pas le cas naturellement, il faut arroser.

La gunnère du Brésil aime également les sols riches en matières organiques. À la plantation, il ne faut pas hésiter à effectuer un apport de compost.

La floraison de la Gunnère du Brésil

Si les feuilles de la gunnère du Brésil sont spectaculaires, la floraison n'en est pas moins intéressante. Les petites fleurs, regroupée en gros épis ramifiés et coniques, se développent au centre de la plante puis se transforment en graines qu'il est possible de récupérer pour faire des semis.

Maladies et ravageurs

Il n'y a pas de maladie connue. En revanche, au printemps, il faut surveiller les escargots qui vont se délecter des parties tendres des feuilles.

Lire aussi
Gunnére, Gunnera manicata, Rhubarbe géante Gunnére, Gunnera manicata, Rhubarbe géante

Appelée rhubarbe géante ou Gunnère du Brésil, Gunnera manicata est une vivace aux rhizomes traçants que l'on trouve naturellement dans les marécages montagneux du Brésil. Les dimensions de son...

Rhubarbe palmée, Rhubarbe décorative, Rhubarbe de Chine, Rheum palmatum Rhubarbe palmée, Rhubarbe décorative, Rhubarbe de Chine, Rheum palmatum

Rheum palmatum, la rhubarbe palmée, ou rhubarbe de Chine, est une plante ornementale de la famille des Chénopodiacées. Originaire du nord-ouest de la Chine, la rhubarbe palmée est cultivée depuis[...]

Aristoloche géante, Aristolochia gigantea Aristoloche géante, Aristolochia gigantea

Aristolochia gigantea, l'aristoloche géante est une plante grimpante subtropicale de la famille des Aristolochiacées. L'aristoloche géante est originaire d'Amérique du sud, elle se rencontre à...

Solidago géant, Verge d'or géante, Solidage géante, Solidago gigantea Solidago géant, Verge d'or géante, Solidage géante, Solidago gigantea

Solidago gigantea, la verge d'or géante ou solidago géant est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées. La solidage géante est originaire d'Amérique du Nord, où elle croît[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire