Pézize du cèdre, Géopore du cèdre

Pézize du cèdre, Géopore du cèdre, Geopora sumneriana

Botanique

Nom latin  : Geopora sumneriana
Synonymes  : Sepultaria sumneriana, Peziza sumneriana
Famille  : Pyronematacées
Origine  : Europe, France
Période de floraison : peu fréquent à rare, printemps, à partir de mars
Couleur des fleurs  : brun
Type de plante : champignon
Type de végétation : annuelle
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : quelques centimètres
Toxicité : toxique cru

Planter et cultiver

Rusticité  : champignon annuel
Exposition  : mi-ombre à ombre claire
Type de sol : normal
Acidité du sol  : neutre à calcaire
Humidité du sol  : sol normal à frais
Utilisation : pelouse sous des cèdres

Geopora sumneriana, la pézize du Cèdre ou le géopore des Cèdres est un champignon ascomycète appartenant à la famille des Pyrenomatacées. Ses délicates coupes étoilées s’observent au printemps à proximité de grands arbres, souvent en nombre. La pézize du cèdre est peu fréquente à rare. Son carpophore, l’organe de reproduction du champignon, est une apothécie : il forme une coupe et non pas un pied et un chapeau.

Description du géopore des Cèdres

Geopora sumneriana développe un carpophore sphérique de de 2 à 6 cm à moitié enterré, semi-hypogé. L’épiderme est brun recouvert de longs poils denses. La partie supérieure, au-dessus de la terre, se divise en étoile, s’étalant de 5 à 7 cm, plus rarement 10 cm. l’apothécie s’ouvre sur un hyménium lisse, crème à légèrement gris, parfois un peu ocre. L’hyménium produit les spores du champignon. La chair du géopore des cèdres est assez épaisse, mais fragile, cassante. Elle ne sent pas grand-chose, si ce n’est une légère odeur terreuse.

Les carpophores de Geopora sumneriana sont assez souvent serrés en groupe dense. Ce ne sont bien sûr que les parties visibles du champignon, ses organes reproducteurs. Le corps du champignon ou mycélium, un réseau de filaments blanchâtres, est souterrain.

Détermination de la pézize des cèdres

Geopora sumneriana est facile à déterminer, d’une part, par sa forme et d’autre part du fait qu’il soit inféodé au cèdre. Il peut être confondu cependant avec Geopora foliacea, qui lui ressemble et peut se voir sous les pins, mais pas sous les cèdres.

Le milieu de vie de Geopora sumneriana

La pézize du cèdre se développe sous les cèdres, bien plus rarement sous un if ou un genévrier. Elle partage avec ces arbres des relations symbiotiques poussées. C’est un champignon mycorhizien. Il y a une étroite collaboration au niveau cellulaire entre les racines de l’arbre et le mycélium de Geopora sumneriana : le réseau mycélien accroît la surface d’échange de l’arbre avec le sol, et lui permet une meilleure croissance. Le champignon draine les sels minéraux du sol, particulièrement le phosphore ; en échange, l’arbre offre au champignon des molécules organiques, notamment du glucose. Chacun des deux tire avantage cette association. Les échanges s’effectuent au niveau de mycorhizes.  

Geopora sumneriana apparait dans les pelouses au ras de terre au printemps, en mars avril, mais aussi plus rarement lors d’automnes doux. Une fois arrivé, il reparait régulièrement chaque année, plus ou moins densément.

Toxicité ou intérêt culinaire

Le géopore du cèdre ne présente pas un grand intérêt culinaire. De plus, ce champignon est toxique cru, et doit être cuit longuement pour perdre sa toxicité.

S’il apparait dans un jardin, n’hésitez pas le faire observer aux enfants en rappelant qu’on ne met à la bouche aucun champignon, ni même aucune plante en dehors de fruits et légumes connus. Le géopore du cèdre est peu courant et utile à l’arbre, il est inopportun et même illusoire de vouloir en débarrasser sa pelouse.

Espèces et variétés de Geopora

  • Geopora arenicola, en sol sablonneux
  • Geopora foliacea, ressemblant à la pézize du cèdre
Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

La fleur se décomposent en différentes parties : Anthère : partie terminale de l'étamine contenant le pollen Bractée : élément à la base du pédoncule ou de la fleur Calice : l'ensemble des sépales...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire