Soulager les piqûres d'insectes

Toutjours désagréable, la piqûre de moustique !!
Toutjours désagréable, la piqûre de moustique !!

Toujours désagréables, les piqûres d'insectes viennent gâcher les bons moments estivaux. Douleurs, démangeaisons, gonflements, sont autant de symptômes qu'il faut apaiser au plus vite.

Piqûres bénignes et les autres...

Moustiques, taons, aoûtats, guêpes, frelon sévissent durant la belle saison. En général, leurs piqûres n'occasionnent que des douleurs, des éruptions cutanées sur la zone atteinte et son pourtour, un gonflement, ou des démangeaisons. Sous nos latitudes, rare sont les insectes pouvant mettre en danger la vie humaine, cependant il faut se méfier des tiques dont la piqûre peut transmettre la maladie de Lyme, et des hyménoptères pour les personnes allergiques sur lesquelles les piqûres peuvent occasionner un choc anaphylactique. Il est judicieux dans ce cas de se procurer une pompe aspirante à venin en pharmacie pour agir au plus vite et d'avoir recours aux services d'urgence dès la piqûre.

Techniques naturelles pour apaiser les piqûres d'insectes

  • S'il s'agit d'un insecte présentant un dard comme l'abeille ou la guêpe, pensez à le retirer immédiatement avec une pince à épiler pour que le venin ne se propage pas et que la piqûre ne s'infecte pas. Désinfectez après l'opération.

  • Si vous avez du basilic à portée de main frottez les feuilles sur la piqûre, cette solution fonctionne très bien pour soulager les piqûres de moustiques.

  • Les feuilles de plantain, qu'il est facile de trouver dans la nature si vous êtes en pic-nique ou en balade loin de la maison, seront aussi d'un grand secours.

  • Au jardin, si vous avez planté du souci ou de la sauge, ils vous aideront à soulager les piqûres juste par friction des feuilles sur la zone.

  • Si vous avez un la chance d'être près d'une flamme ou d'une vive source de chaleur (bougie, briquet, cigarette...) approchez la piqûre de celle-ci afin de stopper les effets du venin. La glace est quant à elle contre-indiquée juste après une piqûre car elle apaise sur le coup mais a pour faculté de conserver toutes les propriétés actives du venin !

  • Autre remède, le vinaigre de vin ou de cidre qui soulage quasi instantanément la douleur et les démangeaisons.

Les huiles essentielles 

Certaines huiles essentielles apaisent avec efficacité les piqûres d'insectes. Ces produits fortement dosés doivent être utilisés avec discernement et en suivant quelques règles notamment, une dilution préalable avec une huile végétale (olive, amande, calendula...).

Certaines huiles sont à éviter sur les jeunes enfants et les femmes enceintes, comme la lavande aspic par exemple. Cette dernière est toutefois très efficace sur les piqûres d'hyménoptères (guêpes, frelons, abeilles...) si elle est diluée dans une huile végétale à 5 % du volume. La lavande officinale soulage la majorité des piqûres, il faut aussi la diluer, mais à 15%.

Les huiles essentielles de basilic, de citronnelle et de citron, soulagent bien les piqûres, quant à celles de clou de girofle et de cannelle, elles ont en plus la propriété de désinfecter efficacement la zone.

Lire aussi
Les autres insectes Les autres insectes

Les insectes forment une classe d'invertébrés de l'embranchement des Arthropodes. Les insectes sont les animaux les plus nombreux sur terre, ils représentent 80% des espèces animales. Ver luisant...

Une maison pour les insectes Une maison pour les insectes

Vous êtes préoccupés par l’écologie et désireux de revenir à un mode de jardinage plus en accord avec la nature ? Pourquoi ne pas aider les insectes auxiliaires à s’installer...

Les insectes du bassin, nécessaires à son équilibre Les insectes du bassin, nécessaires à son équilibre

La réussite d'un bassin au jardin repose sur la mise en place d'un écosystème complexe où les insectes tiennent une place importante puisqu'ils sont bien malgré eux, un véritable « garde-manger »...

Des insectes au menu Des insectes au menu

Çà craque sous la dent, çà croustille, c'est surprenant, et selon les dires des autorités européennes nous allons tous nous y mettre un jour : l'entomophagie est notre avenir ! Courage... Une...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Ganenette (Ile de France)
    Dans ma maison, près de Fontainebleau, je ne vois presque plus de petits oiseaux (genre mésanges, pinsons ...) il y a longtemps que je ne vois plus de chauves-souris, ni de hannetons, et je viens de m'apercevoir, en lisant votre lettre, que je ne vois plus jamais de forficules, qu'il y avait en abondance il y a encore quelques années. Nous détruisons tout ! Bientôt, nous nous contenterons de manger quelques insectes, provenant d'élevages comme les poissons insipides, et peut-être que les lobbies nous feront avaler d'autres poisons par le truchement d'alimentation artificielle de ces insectes ! Triste monde ...
    Répondre à Ganenette
    Le 13/04/2019 à 12:23
    Alyol31 (Occitanie)
    "Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Géronimo
    Répondre à Alyol31
    Le 14/04/2019 à 17:39