A LA UNE »
Histoires de sureau

L'absinthe

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous parle de l'absinthe

Je m'abonne 

Le retour en grâce de l'absinthe

L'absinthe, vivace commune et sauvage qui pousse en terrain rocailleux, est une plante qui a été très décriée, principalement à cause de sa liqueur qui fut interdite au début du siècle dernier. Aujourd'hui elle fait partie des plantes qui reviennent à la mode, grâce a son joli feuillage, très décoratif, de couleur gris argenté et bleuté, très découpé et couvert d'un fin duvet.

La mauvaise réputation de la liqueur d'absinthe

Il y a donc plus de cent ans, la liqueur d'absinthe était produite à partir d'Artemisia absinthium. Devenue très populaire et facile d'accès, elle fut aussi très consommée. Les problèmes d'alcoolisme qui en découlent et la pression des viticulteurs (et autres producteurs d'eau de vie en concurrence) de l'époque ont eu raison de sa réputation. En 1915, accusée de rendre fou le buveur, elle est interdite en France.

Aujourd’hui, la production de l'Absinthe est de nouveau autorisée, avec des taux réglementés d'alcool, de thuyone et de fenchone (molécules nocives lorsqu'elles sont présentes en fortes concentrations).

Les utilisations de l'absinthe

L'absinthe, Artemisia absinthium, utilisée telle qu'elle, n'est pas une plante nocive. Dès l'antiquité on avait recours à elle comme antidote à la ciguë (poison mortel) et, au Moyen-âge, pour soigner les nausée provoquées notamment par le mal de mer. Dans certains pays on continue de l'employer. C'est notamment le cas au Maghreb, où on ajoute quelques feuilles d'absinthe avec celles de la menthe, dans le thé, afin d'obtenir un thé moins amer .

Chez nous, sa mauvaise réputation persiste et on utilise l'absinthe essentiellement dans les jardins ornementaux, pour son aspect esthétique.

Les conditions de culture de l'absinthe

L'absinthe est une belle plante très rustique (si elle est cultivée dans de bonnes conditions : au soleil sur un sol léger et drainé) qui résiste bien à la sécheresse mais également au froid.

Son feuillage gris bleuté persiste toute l'année, mais il est conseillé de rabattre la touffe à l'automne (ou au printemps dans les régions froide) afin que la plante conserve un joli port.

Lire aussi
Absinthe, Artemisia absinthium Absinthe, Artemisia absinthium

L'absinthe est  une vivace de la même famille que l'armoise qui est une plante sauvage de nos talus, des bords des chemins et des friches. C'est une plante aromatique de[...]

Armoise d'Afrique, Absinthe africaine, Artemisia afra Armoise d'Afrique, Absinthe africaine, Artemisia afra

Artemisia afra, l'armoise d'Afrique, arbustive et assez rustique, est une plante médicinale et aromatique souvent utilisée en simple tisane. Elle est aussi ornementale : son beau feuillage est...

Histoires de plantes; bruyère, joubarbe, camélia et absinthe Histoires de plantes; bruyère, joubarbe, camélia et absinthe

Les plantes ont toutes leur petite histoire. Certaines furent importées puis acclimatées pour notre plus grand bonheur, d'autres ont une réputation sulfureuse... Explorons ensemble leurs secrets.

Armoise annuelle, Armoise chinoise, Absinthe douce, Gin Ghao, Artemisia annua Armoise annuelle, Armoise chinoise, Absinthe douce, Gin Ghao, Artemisia annua

Artemisia annua, l'armoise annuelle est une plante aromatique et médicinale majeure qui se ressème chaque année. Elle est facile à cultiver, même dans un sol pauvre du moment qu'elle peut[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Kamal (Maroc)
    Contrairement à ce qui a été écrit l’absinthe est utilisé avec la menthe par ex au Maroc non pour adoucir le thé mais plutôt pour le corser surtout en hiver
    Répondre à Kamal
    Le 29/12/2017 à 18:40