L'alisier torminal, fiche botanique

Fiche botanique consacrée à l'alisier torminal, Sorbus torminalis

Je m'abonne 

La zone de l'alisier torminal

L'alisier torminal est très présent en Lorraine et en Alsace. On le trouve disséminé dans les chênaies ou les chênaies - hêtraies du plateau Lorrain, ainsi que dans les hêtraies des plateaux calcaires. Il se fait plus rare dans les collines sous-vosgiennes.

Portrait de l'alisier torminal

L'alisier torminal est une essence d'arbre au bois précieux qui peut vivre plusieurs siècles.

Malgré une croissance lente, il peut grimper jusqu'à 15, voire 17 mètres de haut. Il colonise les terrains par petits groupes.

Son feuillage est assez dense et ses fleurs blanches apparaissent en mai. Elles possèdent des organes mâles et femelles et sont pollinisées par les insectes.

Les ennemis de l'alisier torminal

L'alisier torminal est sensible au 'feu bactérien', une maladie infectieuse que l'on retrouve chez de nombreux arbres appartenant à la famille des rosacées, à laquelle il appartient.

Les symptômes de la maladie : l'extrémité des rameaux prennent un aspect brûlé.

L'autre ennemi de l'alisier torminal est la fibre torse, un défaut d'origine génétique qui déprécie son bois, qu'on dit, alors, vissé.

Les qualités du bois de l'alisier torminal

Le bois de l'alisier torminal est généralement rougeâtre, plus ou moins foncé, avec un grain fin, une densité et une lourdeur appréciable.

C'est aussi un bois stable, qui se travaille bien. On l'utilise notamment pour fabriquer des instruments de précision, des pièces mécaniques. Ainsi, on le retrouve employé dans la lutherie et la marqueterie.

Conseil de plantation

L'alisier torminal est une essence de plaine et de colline qui supporte de basses températures et qui résiste bien aux gelées printanières. Il tolère également les sécheresses estivales et les expositions chaudes.

Il s'agit d'un arbre de lumière qui apprécie les expositions découvertes. Toutefois, un léger ombrage, peu soutenu, améliore sa forme.

S'il subsiste dans un taillis durant plusieurs années, il finira par manquer de vigueur et, sans dégagement, il dépérira.

L'alisier torminal se plaît sur les sols régulièrement alimentés en eau, mais il arrive à se contenter de milieux plus secs.

Lire aussi
Le chêne pédonculé : fiche botanique Le chêne pédonculé : fiche botanique

Fiche botanique consacrée chêne pédonculé, Quercus robur

Merisier, Prunus avium : fiche botanique Merisier, Prunus avium : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au merisier, Prunus avium

Charme, Carpinus betulus : fiche botanique Charme, Carpinus betulus : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au charme, Carpinus betulus

Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au frêne commun, Fraxinus excelsior

Vos commentairesAjouter un commentaire