Comment bouturer le basilic ?

Avoir du basilic frais à profusion et rapidement est possible en le cultivant à partir de boutures. Profitons d’un pot acheté au printemps pour la cuisine : les feuilles vont dans le plat et les tiges se bouturent ! Ces boutures de basilic permettent d’obtenir rapidement des pots bien garnis.

Je m'abonne 

Si semer le basilic est parfois fastidieux et demande de la patience, de la chance ou de l’expérience, une manière très ludique et bien plus rapide permet de profiter de la saveur incomparable des feuilles de basilic  cultivé à la maison : le bouturage. Les boutures de basilic sont faciles à faire et sont même une activité à partager avec les enfants tant c’est simple et quasiment inratable : une bien agréable façon de les encourager à s’intéresser à la vie végétale et à la cuisine.

Où trouver du basilic en pot ?

Le basilic tout poussé et prêt à consommer se trouve en jardinerie, sur les marchés, mais aussi chez les primeurs ou au rayon frais du supermarché. Choisissez un pot où tiges et feuilles ont l’air saines.

À noter que les boutures à partir de tiges de basilic coupées et emballées sont possibles aussi du moment qu’elles ne sont pas trop molles.

Comment consommer son basilic tout en préservant la bouture ?

Simplement, au lieu de prendre une feuille par-ci par-là sur le plant, il faut en couper une tige complète assez longue et bien nettement, avec un couteau coupant qui n’écrase pas.

La tige cueillie doit être longue de 10 environ ou plus : les feuilles du bas sont ôtées et vont dans le plat à garnir : taboulé, tomate/mozzarella, salade de pommes de terre, pâtes… on ne laisse sur la bouture que la moitié de la paire de feuilles du haut et les éventuels bourgeons latéraux qui démarrent à l’aisselle des feuilles. Cette bouture est également étêtée de son bourgeon terminal.

Puis elle est simplement mise dans un verre d’eau bien rempli. Ce dernier est maintenu dans la maison au chaud, près d’une fenêtre pour la lumière et non loin de l’évier pour rajouter de l’eau si elle s’évapore.

2 semaines, plus tard le bas des boutures semble en piteux état, et pourtant, il ne faut pas les jeter : c’est dans cette ‘pourriture ‘apparente que naissent les racines qui apparaissent quelques jours plus tard. Il faut alors rempoter dans un terreau que l’on garde plutôt toujours humide.

Faites de nouvelles boutures au fur et à mesure que vous consommez les feuilles. C’est sans fin.

Quand bouturer le basilic ?

Ce bouturage fonctionne à merveille d’avril à septembre, et permet de profiter des feuilles presque jusqu’à Noël en rentrant le pot à l’intérieur. Il est limité par le manque de lumière et de vigueur du basilic en hiver.

Cependant pour en obtenir rapidement à la saison des tomates, on le démarre tôt et on le poursuit tant qu’on en a envie sachant que les excédents de basilic peuvent être congelés en feuilles dans un bocal qui ferme bien.

Pourquoi prendre la peine de cultiver soi-même son basilic ?

Cultiver soi-même son basilic permet d’obtenir de la quantité, mais aussi de la qualité : un basilic propre et bio, ultrafrais et intense en goût. Une fois assez grand, le basilic est facile de culture, il se maintient en pot, dedans ou mieux, dehors, sur la terrasse, un balcon, à la fenêtre, se contentant d’une exposition lumineuse sans soleil direct.

Ces boutures, une fois bien reprises, peuvent bien sûr aussi être repiquées en pleine terre, de préférence à mi-ombre ou en ombre claire.

Lire aussi
Comment bouturer le basilic ? Comment bouturer le basilic ?

Avoir du basilic frais à profusion et rapidement est possible en le cultivant à partir de boutures. Profitons d'un pot acheté au printemps pour la cuisine : les feuilles vont dans[...]

Basilic du Kenya, Basilic camphre, Basilic perpétuel, Ocimum kilimandscharicum Basilic du Kenya, Basilic camphre, Basilic perpétuel, Ocimum kilimandscharicum

Le basilic du Kenya, Ocimum kilimandscharicum, est une espèce vivace de basilic, que l'on peut qualifier de perpétuel. C'est une plante aromatique, appartenant à la famille des Lamiacées. Ocimum...

Comment bouturer le lantana ? Comment bouturer le lantana ?

Le lantana n'en finit pas de charmer les visiteurs des jardins du Sud. Pour bouturer cette plante aux inflorescences en pompons vivement colorés, rien de plus simple, suivez le guide !

Basilic, Ocimum basilicum, Pistou Basilic, Ocimum basilicum, Pistou

Le basilic, connu aussi sous le nom de grand basilic, basilic romain, basilic aux sauces ou encore pistou comme il est appelé dans le midi, est une plante condimentaire annuelle[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Goujon (Centre Val-de-loire)
    Bonsoir, je vais essayer ... Merci
    Répondre à Goujon
    Le 11/05/2020 à 19:05