Bien choisir ses plantes de haie

Florian DUROUSSET de la pépinière BIO JARDINS nous conseille pour le choix des plantes pour la composition d'une haie

Les conditions de culture

La première des choses à connaître d'une plante, lorsqu'on souhaite l'acheter, est la façon dont elle a été cultivée ?

La résistance au froid 

La plante a-t-elle été cultivée sous serre chauffée, froide ou en extérieur ? Une plante élevée sous serre, où les températures ne descendent pas en dessous de 0°C pour une serre froide, n'a pas la même capacité à résister au froid qu'une plante cultivée à l'extérieur. Le premier aléa climatique lui sera fatal.

La résistance aux maladies 

La plante a-t-elle reçu des  traitements phytosanitaires ou non ? Si, durant ses premiers mois ou premières années de culture elle a reçu des traitements, sa capacité à se défendre seule face aux agressions extérieures est nulle ; elle restera donc dépendante de ses traitements, pour faire face aux éventuelles maladies à venir.

La capacité à se nourrir 

La plante a-t-elle reçu des apports d'engrais réguliers ou non ? Une plante s'étant développée à grands renforts d'engrais n'a pas développé un système racinaire performant. Si, une fois plantée, vous arrêtez de lui apporter des nutriments, sa reprise peut être compromise.

Une plante issue d'une pépinière en culture biologique qui utilise des traitements naturels de façon raisonnée (à bon escient) est préparée à se développer et à prospérer, plus tard, avec un minimum de soins.

Les points à vérifier

D'un coup d'oeil vous pouvez également vérifier, en partie, la qualité d'une plante en vente.

Le système racinaire

Une plante insuffisamment enracinée a peu de chance de reprendre après sa transplantation.

Si lorsque vous tirez délicatement la plante par la tige afin de décoller la motte du pot et que du terreau reste collé sur les bords du pot, l'enracinement est mauvais.

À contrario, un enracinement trop fort, visible par des racines qui tournent au fond du pot, peut provoquer la formation d'un chignon racinaire, ce qui a pour conséquence, à terme, l'étouffement de la plante.

L'astuce : un bon enracinement se voit lorsque la motte est ferme et garde la forme du pot lorsqu'on la dépote.

Les ramifications

Des ramifications nombreuses sont le signe que la plante a été taillée à plusieurs reprises, par un professionnel, pour lui conférer un port touffu et dense, idéal pour une haie.

La motte

Le tronc, juste sous le collet, doit tenir impérativement à la motte. Si ce n'est pas le cas, surtout ne l'achetez pas.

Lire aussi
Bien choisir sa tondeuse à gazon Bien choisir sa tondeuse à gazon

Une tondeuse à gazon est un investissement conséquent pour le jardinier. Pour bien choisir, les critères à prendre en compte sont multiples : surface à tondre, largeur de coupe, type de moteur,...

Bien choisir son figuier Bien choisir son figuier

Pierre BAUD des pépinières BAUD nous conseille sur le choix des figuiers. Il possède une collection de plus de 250 variétés Il faut savoir que les  figuiers peuvent être plantés au nord de Lyon, et...

Bien choisir ses bulbes Bien choisir ses bulbes

Les bulbes de printemps sont rustiques et peuvent être plantés tant que le sol n'est pas gelé. Cela tombe bien car à la fin de l'automne, de nombreuses promotions tentantes sont disponibles. Mais...

Bien choisir une orchidée Bien choisir une orchidée

Les orchidées, autrefois plantes rares et mystérieuses, deviennent de plus en communes ; difficile de ne pas craquer devant ces beautés si accessibles ! Pour éviter les déceptions, encore faut-il...

Vos commentairesAjouter un commentaire