Les bons gestes et les bonnes postures pour bien jardiner

Gérard BOURGES nous explique que le jardinage est bon pour la santé ! Mais voyons les bons gestes et les bonnes postures pour préserver le jardinier :o)

S'échauffer

Le jardinage c'est bon pour la santé, que ce soit physique ou psychologique, du moment que l'on préserve le jardinier !

Avant de faire des efforts plus ou moins importants au jardin, surtout lorsqu'il fait froid ou lorsqu'on débute la journée tôt le matin, il faut penser à s'échauffer. Cela consiste juste à aller faire un petit tour dans le jardin, marcher un petit peu, voire faire quelques flexions pour dérouiller les genoux et les cuisses, si nécessaire en prenant appui sur le manche d'un râteau pour garder le dos bien droit. Vous pouvez également soulever les cuisses, genoux pliés, toujours en appui sur le râteau. Cela fait travailler, en plus, les fessier et échauffe la zone des lombaires.

Adopter la bonne position

Dès lors que l'on travaille dans le jardin et que l'on utilise des outils, il faut être attentif à sa position.

Lorsqu'on est debout, si on travaille les pieds joints, on n'obtient pas un bon équilibre. L'idéal est de ne pas conserver une positon statique mais d'avoir les jambes écartées, voire un pied devant l'autre pour obtenir un équilibre latéral et d'avant en arrière.

La position assise

Plutôt que de se plier en deux pour ramasser les petits pois ou les haricots, mettez vous à la bonne hauteur en vous asseyant.

Il est facile d'improviser un siège : un pot ou un seau retournés font très bien l'affaire.

De même, il ne faut pas se relever n'importe comment. Prenez appui sur vos genoux, ou sur le rebord de votre siège, puis levez-vous.

Il existe, dans le commerce, un petit banc pliable en plastic très utile.

Bien utiliser les genoux

Pour semer, désherber ou travailler au niveau du sol, on ne se baisse ; on se met à genoux pour être à la bonne hauteur. Pour isoler les genoux du sol, on peu utiliser le fameux banc en plastic que l'on retourne, les pieds faisant office de poignées sur lesquelles on prend appui pour s'installer et se relever.

Si vous n'avez pas le banc, positionnez-vous différemment : un seul genou au sol, assis sur le talon, et l'autre jambe pliée, pied au sol. En vous relevant, prenez appui sur votre genou en l'air.

Soulever des charges

Pour porter un seau ou un  arrosoir plein, mieux vaut répartir la charge dans deux contenants que l'on portera dans chaque main afin de répartir la charge sur le corps.

Pour transporter un sac lourd (de terreau, de compost ou autre), il faut d'abord se baisser, le saisir, prendre appui sur les cuisses et le soulever en le gardant près du corps.

Sinon, utilisez une brouette, mais en la manipulant de la bonne manière : baissez les cuisses, attrapez les poignées et redressez-vous en gardant le dos bien droit. Ensuite , pour la déplacer, il est préférable de la pousser plutôt que de la tirer afin de ne pas à avoir à courber le dos.

Choisir et utiliser un sécateur

Le choix du sécateur : optez pour un sécateur dont l'ouverture correspond à la taille de votre main. Une petite main peinera à utiliser un sécateur à grande ouverture.

Le bon geste : lorsqu'on utilise un sécateur à lame incurvée, on n'a pas besoin de casser le poignet pour atteindre et couper les branches. N'oubliez pas de positionner la lame tranchante contre le tronc.

S'échauffer

Le jardinage c'est bon pour la santé, que ce soit physique ou psychologique, du moment que l'on préserve le jardinier !

Avant de faire des efforts plus ou moins importants au jardin, surtout lorsqu'il fait froid ou lorsqu'on débute la journée tôt le matin, il faut penser à s'échauffer. Cela consiste juste à aller faire un petit tour dans le jardin, marcher un petit peu, voire faire quelques flexions pour dérouiller les genoux et les cuisses, si nécessaire en prenant appui sur le manche d'un râteau pour garder le dos bien droit. Vous pouvez également soulever les cuisses, genoux pliés, toujours en appui sur le râteau. Cela fait travailler, en plus, les fessier et échauffe la zone des lombaires.

Adopter la bonne position

Dès lors que l'on travaille dans le jardin et que l'on utilise des outils, il faut être attentif à sa position.

Lorsqu'on est debout, si on travaille les pieds joints, on n'obtient pas un bon équilibre. L'idéal est de ne pas conserver une positon statique mais d'avoir les jambes écartées, voire un pied devant l'autre pour obtenir un équilibre latéral et d'avant en arrière.

La position assise

Plutôt que de se plier en deux pour ramasser les petits pois ou les haricots, mettez vous à la bonne hauteur en vous asseyant.

Il est facile d'improviser un siège : un pot ou un seau retournés font très bien l'affaire.

De même, il ne faut pas se relever n'importe comment. Prenez appui sur vos genoux, ou sur le rebord de votre siège, puis levez-vous.

Il existe, dans le commerce, un petit banc pliable en plastic très utile.

Bien utiliser les genoux

Pour semer, désherber ou travailler au niveau du sol, on ne se baisse ; on se met à genoux pour être à la bonne hauteur. Pour isoler les genoux du sol, on peu utiliser le fameux banc en plastic que l'on retourne, les pieds faisant office de poignées sur lesquelles on prend appui pour s'installer et se relever.

Si vous n'avez pas le banc, positionnez-vous différemment : un seul genou au sol, assis sur le talon, et l'autre jambe pliée, pied au sol. En vous relevant, prenez appui sur votre genou en l'air.

Soulever des charges

Pour porter un seau ou un  arrosoir plein, mieux vaut répartir la charge dans deux contenants que l'on portera dans chaque main afin de répartir la charge sur le corps.

Pour transporter un sac lourd (de terreau, de compost ou autre), il faut d'abord se baisser, le saisir, prendre appui sur les cuisses et le soulever en le gardant près du corps.

Sinon, utilisez une brouette, mais en la manipulant de la bonne manière : baissez les cuisses, attrapez les poignées et redressez-vous en gardant le dos bien droit. Ensuite , pour la déplacer, il est préférable de la pousser plutôt que de la tirer afin de ne pas à avoir à courber le dos.

Choisir et utiliser un sécateur

Le choix du sécateur : optez pour un sécateur dont l'ouverture correspond à la taille de votre main. Une petite main peinera à utiliser un sécateur à grande ouverture.

Le bon geste : lorsqu'on utilise un sécateur à lame incurvée, on n'a pas besoin de casser le poignet pour atteindre et couper les branches. N'oubliez pas de positionner la lame tranchante contre le tronc.

Lire aussi
Jardiner sans pesticides Jardiner sans pesticides

Jardiner sans pesticides, les bonnes pratiques du jardinage pour favoriser la biodiversité. A l'horizon 2022, les particuliers n'auront plus le droit d'utiliser de pesticides chimiques dans le...

Jardiner avec la lune Jardiner avec la lune

Patrick Nicolas, pépiniériste pour parle de l'influence de la lune sur la culture des plantes du jardin Pourquoi jardiner avec la lune ? Pour comprendre pourquoi il est utile de « jardiner avec la...

Bien planter de jeunes plants en godets Bien planter de jeunes plants en godets

Céline BOUETARD des pépinières HUCHET nous explique comment bien planter de jeunes plants en godets. Pour comprendre comment planter correctement de jeunes plants en godets, prenons l'exemple de la...

Bien utiliser et entretenir son taille-haie Bien utiliser et entretenir son taille-haie

Jean-Sébastien VEILLARD de JANZE MOTOCULTURE nous conseille sur l'utilisation et l'entretien de son taille-haie Jean-Sébastien VEILLARD  nous présente deux types de taille-haie, le taille-haie...

Vos commentairesAjouter un commentaire