Les bruyères

Je m'abonne 

Les pépinières DAUGUET possèdent une collection nationale de 350 variétés de bruyères. Mais sous ce nom générique se cachent plusieurs genres botaniques que nous présente Florian DAUGUET.

Les bruyères du genre Erica

Les bruyères du genre Erica sont :

  • des bruyères à floraison hivernale, comme Erica x darleyensis et Erica carnea ;
  • des bruyères à floraison estivale avec, par exemple, Erica vagans ou Erica cinerea ;
  • des bruyères arbustives avec Erica arborea, Erica Erigena (c'est une bruyère peu présente dans les jardins mais qui peut monter jusqu'à 60 cm et fleurit de l'automne à l'hiver) et Erica scoparia (la bruyère à balai) dont Erica scoparia ssp Azorica au feuillage vert lumineux et à la forme spiralée.

Les bruyères du genre Calluna

Le genre Calluna regroupe essentiellement des bruyères à floraison d'été avec différents coloris de feuillages et de fleurs. La hauteur des callunes est variable ; alors que certaines atteignent 50 cm de haut, d'autres, tapissantes, ne dépassent pas 15 cm.

Les bruyères du genre Daboecia

Les bruyères à feuilles appartiennent au genre Daboecia. Daboecia x scotica 'Silverwells' est une petite bruyère (15 cm) très florifère qui forme de très grosses fleurs en forme de clochettes blanches.

Les besoins culturaux des bruyères

Généralement, les bruyères se plaisent dans un sol tourbeux, léger, frais, au pH plutôt acide (autour de 6,5). Les Erica cinerea se comportent cependant aussi bien en terrain sableux, un peu plus sec, tout comme la bruyère à balai.

L'entretien des bruyères est simple : une taille annuelle est réalisée durant la première quinzaine d'avril. Les bruyères du genre Calluna sont rabattues simplement, sous la floraison.

La multiplication des bruyères

Les bruyères se multiplient par bouturage ou par semis.

Erica carnea se multiplie naturellement grâce à ses branches horizontales qui se marcottent lorsqu'elles se développent sur un sol léger.

Des plantes compagnes pour les bruyères

Pour accompagner les bruyères dans le jardin, on choisit des arbustes à floraison printanière ou au feuillage coloré, comme Diervilla x splendens, un arbuste au feuillage rouge automnal, très résistant et qui supporte toutes les expositions et tous les sols. Drageonnant, il a tendance à former une touffe plus large (3 mètres) que haute (2 mètres). Planté en groupe et accompagné au devant par des bruyères arborescentes et tapissantes, vous obtenez un joli massif.

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

La plante à bulbe La plante à bulbe

Mais qu'est-ce qu'une plante bulbeuse ? Quelques explications s'imposent avant un petit tour d'horizon des plantes à bulbes... Qu’est qu’un bulbe ? Le bulbe est un organe végétal...

Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

Vos commentairesAjouter un commentaire