Des carrés potagers en osier

Je m'abonne 

Eric RENAULT nous présente ses carrés potagers en osier

Le carré de culture potagère, comme celui présenté ici, est appelé un plessis.

C'est une technique qui nous vient du moyen-âge. Les plessis peuvent être fabriqués en utilisant différents types de matériaux comme par exemple l'osier.

Le tressage en osier

L'osier est une pousse d'un an du saule, à qui on a enlevé l'écorce et que l'on a traité en autoclave pour qu'il puisse perdurer dans le temps.

Pour monter un carré, on met en place une armature de départ en métal sur lequel on tresse l'osier. L'utilisation du métal est un atout supplémentaire pour faire durer la structure. Ainsi monté, le plessis peut durer au minimum 10 ans. Si en plus, tous les 4 ou 5 ans vous le nettoyez, à l'aide d'un nettoyeur haute pression et si vous le couvrez d'une huile protectrice, votre carré de potager peut durer encore plus longtemps.

À l'intérieur de l'ouvrage, on place une nappe de protection (Delat-MS, nappe utilisée pour les parois de maçonnerie enterrées en sol perméable). La partie de la nappe comportant des picots est posée contre le bois, ce qui permet une circulation d'air entre le bois et la nappe et donc d'éviter les problèmes de condensation ; tout est donc étudié pour favoriser la durabilité de l'ouvrage.

Le tressage en Malacca

D'autres matériaux que l'osier peuvent être travaillées pour le tressage, comme par exemple le Malacca, une essence de rotin, le rotin étant un genre de palmier.

Le Malacca vient du Laos, du détroit de Malacca. Ce palmier est très épineux. Il est récolté comme l'osier, en annuel, bisannuel ou trisannuel, coupé en cépée. Il n'y a donc pas de destruction de la souche.

Le Malacca est un arbre qui a besoin de la forêt naturelle pour pousser : elle lui offre l'ombrage, un écosystème favorable ainsi qu'un support pour se développer ; en effet, sa croissance est tellement rapide qu'il ne peut tenir seul debout.

Dans le temps, le Malacca est un matériau très durable. En contre-partie il ne se travaille pas aussi « finement » que l'osier et ne permet pas d'obtenir des finitions très ouvragées.

La structure « cloche »

Le carré de culture en plessis peut être habillé de différentes façons. La mise en place, par exemple, d'une structure « cloche » peut permettre de couvrir les cultures d'une bâche de serre ou d'un voile de forçage. Durant la pleine saison potagère, l'armature découverte peut servir à supporter les plantes grimpantes.

Lire aussi
Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier (suite) Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier (suite)

Suite de nos questions à Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier » Début de l'interview de Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier Osier vivant, pour quelles utilisations ?...

Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier

Séverine et Patrick BOYER, producteurs d'osier répondent à nos questions Osiériculteur, pas très courant comme métier ! Qu'est-ce donc ? - Qu'est-ce que l'osier ? Osiériculteur, c’est le nom...

Le potager en carrés, pour démarrer Le potager en carrés, pour démarrer

Cette méthode de culture est une manière à la fois esthétique et pratique de concevoir le potager. Nul besoin de posséder un grand jardin, et qu'importe la nature du sol : avec le potager en carrés...

Le potager en carrés, avec la méthode française Le potager en carrés, avec la méthode française

Anne-Marie Nageleisen nous explique les bases du potager en carrés selon la méthode françaises. Le Squarefoot Gardening (jardinage en carrés) de l'américain Mel Bartholomew permet de réduire...

Vos commentairesAjouter un commentaire