Le chêne pédonculé : fiche botanique

Je m'abonne 

Fiche botanique consacrée chêne pédonculé, Quercus robur

Le chêne pédonculé : l'arbre typique de nos forêts

Le chêne pédonculé est une essence caractéristique des plaines alluviales. C'est principalement grâce à un oiseau, le geai, qui transporte ses glands sur plusieurs kilomètres, que le chêne pédonculé gagne de nouveaux espaces libres et confirme sa réputation de colonisateur.

Portrait du chêne pédonculé

Le chêne pédonculé peut atteindre 30 à 50 mètres de hauteur qui peut vivre plusieurs centaines d'années. C'est une essence héliophile, qui recherche la pleine lumière. Sa croissance est lente dans son plus jeune âge puis devient plus soutenue. Les fleurs mâles et les fleurs femelles sont distinctes mais sont portées par un même individu. Elles sont pollinisées par les insectes durant la floraison, d'avril à mai.

Les ennemis du chêne pédonculé

Le plus grand ennemie du chêne pédonculé est l'oïdium, un champignon qui se développe sur le feuillage des chênes et qui donne un aspect blanchâtre aux feuilles, vite repérable. L’oïdium est une maladie qui affaiblit les jeunes arbres.

Un autre souci provient d'une mise en lumière trop brutale, qui favorise l'apparition, à terme, de gourmands : ce sont de petites branches qui laissent, dans le bois, des marques peu appréciées.

Les qualités du bois de chêne pédonculé

Le bois de chêne pédonculé est d'excellente qualité, très durable et aux multiples usages. Ceux de meilleure qualité produisent des placages ou sont destinés à l'ébénisterie, la menuiserie, la tonnellerie et la parqueterie.

Le chêne trouve également de nombreux usages dans la construction (charpente, poteaux...) ainsi qu'à la SNCF pour les fonds de wagon ou les traverses.

C'est également un très bon bois de chauffage.

Le saviez-vous ?

Pendant très longtemps, les glands ont servis à nourrir les porcs.

Conseils de culture du chêne pédonculé

Vous souhaitez planter un chêne dans votre jardin ? Ses besoins et contraintes sont les suivantes :

  • il supporte le froid hivernal et les gelées tardives, mais reste fragile.
  • il apprécie une exposition en plein soleil, dans un endroit dégagé.
  • il pousse dans une terre fraîche, bien drainée, riche et profonde.
  • il pousse sur des sols bien alimentés en eau toute l’année

Lire aussi
Tilleul à petites feuilles, Tilia cordata : fiche botanique Tilleul à petites feuilles, Tilia cordata : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au tilleul à petites feuilles, Tilia cordata Le tilleul à petites feuilles : une essence peu répandue Le tilleul à petites feuilles est une essence peu répandue en...

Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au frêne commun, Fraxinus excelsior Le frêne commun se trouve partout en France excepté dans le sud-est. On peut en trouver du nord Picardie à la Champagne en passant par...

Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au châtaignier commun, Castanea sativa Originaire du bassin méditerranéen, le châtaignier est présent dans de nombreuses régions françaises, cependant il est rare dans le...

Merisier, Prunus avium : fiche botanique Merisier, Prunus avium : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au merisier, Prunus avium Le merisier ou cerisier sauvage se trouve partout en France, mais il est rare de le rencontrer dans les Landes et en région méditerranéenne. En...

Vos commentairesAjouter un commentaire