Comment faire ses semis ?

Non seulement, faire ses propres semis est économique, mais en plus, c'est à la portée de tous. Annecé nous explique comment faire.

Je m'abonne 

Matériel nécessaire pour faire ses semis

  • de terreau ;
  • de godets en plastique ;
  • de graines.

Le choix du terreau

Dans les commerces spécialisés, il est possible d'acheter du terreau « Spécial semis ». Toutefois, un terreau classique de plantation, moins cher que le terreau de semis, fait également l'affaire. Il sera surement un peu trop grossier, mais il suffit de le passer au tamis pour obtenir un substrat adéquat.

Le choix des godets

Vous pouvez utiliser des godets classiques, en plastique, que l'on trouve dans tous les commerces. Afin de limiter la production de déchets, pensez à réutiliser les godets usagés, à recycler des pots de yaourt (dont il faut percer le fond), ou à récupérer les bacs en polystyrène de votre poissonnier (pratiques pour les semis d'aromates, de salades ou de poireaux).

Le choix des graines

Si possible, préférez les graines bio, ou celles des légumes anciens que l'on peut trouver sur les sites internet de passionnés de jardinage. L’intérêt est multiple : la qualité gustative des légumes et des aromates, la résistance aux maladies, et la possibilité de récupérer les graines pour faire les semis de l'année suivante. Si, chaque année, vous récupérez et ressemez les graines d'une variété, cette dernière va s'améliorer en fonction des conditions de culture propres à votre sol et à votre climat.

Le semis de betterave

Si les caissettes (bac en polystyrène) sont adaptées aux semis de petites graines, comme celles de la salade, le godet convient très bien aux semis de graines plus grosses, comme celles de la betterave.

  1. Remplissez les godets avec du terreau.
  2. Faites un trou avec l'index, au centre de chaque godet.
  3. Dans chaque trou, déposez une graine puis rebouchez les trous avec un peu de terreau.
  4. Arrosez en pluie fine.

Astuce : l'arrosoir, même doté d'un pommeau à petit trou, fait un arrosage trop fort. Munissez-vous d'une bouteille en plastique et percez de plusieurs trous son bouchon, à l'aide d'une aiguille. Remplissez la bouteille d'eau, rebouchez-là et servez-vous-en pour arroser délicatement vos semis.

Et après ?

Les semis, réalisés au mois d'avril, vont rester sous serre jusqu'à la mi-mai. Les dernières gelées passées, les plants peuvent alors être repiqués en pleine terre, à l'extérieur. En attendant, arrosez-les régulièrement .

Lire aussi
Comment faire ses semis ? Comment faire ses semis ?

Non seulement, faire ses propres semis est économique, mais en plus, c'est à la portée de tous. Annecé nous explique comment faire.

Comment faire son purin d'ortie ? Comment faire son purin d'ortie ?

Comment faire un purin d'ortie ? Gérard BOURGES nous montre comment procéder pour réaliser son propre purin.

Faire ses semis sous abri Faire ses semis sous abri

Pour protéger les fragiles plantules des aléas climatiques ou pour gagner du temps sur les cultures printanières, le semis sous abri est une excellente solution. Du voile d'hivernage à la[...]

Comment faire un purin de consoude ? Comment faire un purin de consoude ?

Gérard BOURGES nous explique comment faire son propre purin de consoude.

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Khames labgaa (Djelfa)
    Pour la transplantation d'un pistachier d'un ^&ge de 13 ans en production, quelle est la période favorable pour cette opération ? merci.
    Répondre à Khames labgaa
    Le 26/04/2020 à 15:40