Comment optimiser l'espace de culture d'une serre ?

Gérard BOURGES nous livre ses astuces pour optimiser l'espace de jardinage à l'intérieur d'une serre. Exemple sur la tomate !

Comment optimiser l'espace de culture d'une serre ?

Gérard vous propose ses conseils pour optimiser l'espace au sol d'une serre, mais aussi son volume en utilisant au mieux la hauteur.

Des solutions pour occuper l'espace aérien de la serre

Il existe différentes solutions pour occuper le plus possible tout l'espace qu'offre une serre : l'utilisation de tablettes ou la superposition des cultures en font partie, mais le recours à des ficelles le long desquelles vont se hisser des pieds de tomates, ou a des rails sur lesquels on fait courir des concombres, restent les solutions les plus faciles et économiques à mettre en place.

Pourquoi faire grimper des tomates le long d'une ficelle ?

L'intérêt de faire grimper le pied de tomate jusqu'à 3 mètres de haut est d'obtenir, non pas 3 ou 4 bouquets de fleurs qui donneront ensuite des fruits, mais, 6 ou 7 bouquets, voir plus.

Certains jardiniers pensent qu'en laissant beaucoup de fruits sur un même plant, les fruits ne grossissent plus. En réalité, si le plant de tomate trouve suffisamment de nourriture dans le sol, les tomates continuent de grossir.

Comment faire grimper des tomates le long d'une ficelle de récupération ?

On fixe une extrémité de la ficelle au faitage de la serre (d'une hauteur de 3 mètres dans le cas présent) tandis que l'autre extrémité est attachée à la base du plant, sans, bien sûr, faire un nœud trop serré pour ne pas l'étrangler.

Avant de faire le nœud, pincez les gourmands situés à l'aisselle des feuilles et supprimez les feuilles les plus grosses situées au ras du sol, afin de dégager un peu le pied. En effet, les feuilles basses sont susceptibles d'être abîmées et d'attraper des maladies, comme, par exemple, le mildiou.

Ensuite, au fur et à mesure que la plante grandit, on enroule sa tige autour de la ficelle, sans l'attacher.

Faut-il enlever la deuxième tige du plant de tomate ?

Sur un plant greffé, plus généreux qu'un plant non greffé, il est dommage de se priver de la production d'une deuxième tige (d'autant plus qu'un plant greffé est plus cher qu'un plant non greffé) ; un plant greffé est en mesure de nourrir les fruits qui y seront produits. Par contre, il est nécessaire d'ajouter une deuxième ficelle pour conduire cette deuxième tige.

Lire aussi
Optimiser la surface et le volume de culture de sa serre Optimiser la surface et le volume de culture de sa serre

Gérard BOURGES nous conseille sur l'optimisation de la surface et le volume de sa serre avec l'exemple du concombre. Gérard Bourges propose une nouvelle solution afin d'optimiser la surface et le...

Gérer température culture sous serre Gérer température culture sous serre

Gérard BOURGES nous explique comment gérer la température dans une serre de culture L'avantage d'une serre est de pouvoir gagner du temps dans la saison, c'est à dire d'obtenir des récoltes plus...

Gérer les maladies et les ravageurs en culture sous serre Gérer les maladies et les ravageurs en culture sous serre

Gérard BOURGES d'Au Jardin des Cistes nous conseille sur la lutte contre les maladies et les ravageurs lorsque l'on cultive des légumes sous serre. De manière générale dans un jardin ornemental ou...

Comment pailler le potager en hiver ? Comment pailler le potager en hiver ?

Gérard BOURGES nous conseille sur l'utilisation du paillage pour protéger et enrichir le potager en hiver avec un compost de surface Utiliser les restes des cultures précédentes Gérard Bourges...

Vos commentairesAjouter un commentaire