La gestion de l'arrosage sous serre

Gérard BOURGES nous explique quelques principes concernant l''arrosage des cultures sous serre.

Dans une serre lorsqu'il fait chaud, le sol peut sécher rapidement, ce qui se solde par une baisse de rendement des cultures. Il est donc nécessaire de gérer efficacement l'arrosage, en limitant le gaspillage.

Les ressources en eau

Vous pouvez utiliser l'eau de pluie de récupération, mais cela peut ne pas suffire pour toute la saison. L'eau du puits peut être également utilisée mais elle a le désavantage d'être froide ; son utilisation peut causer un choc thermique aux cultures. En dernier recours il y a l'eau du réseau, mais qui coûte cher.

Un paillis pour limiter les arrosages

La mise en place d'un paillis sur le sol permet de limiter les arrosages. C'est une pratique qui devient courante chez les jardiniers.

Il existe du paillage plus ou moins efficace pour gérer l'évaporation de l'eau apportée aux plantes ; Gérard Bourge en utilise deux types. Du vieux BRF (Bois raméal fragmenté) déjà utilisé, qui va servir pour maintenir les allées propres en freinant la progression des adventices, et du BRF plus frais, qu'il utilise sous forme de tapis épais, à savoir plusieurs centimètres d'épaisseur.

Le paillis peut être fait de coque de cacao, de paille de lin, de paille de chanvre... L'avantage du BRF, c'est que c'est une matière organique vivante et nourricière.

Un paillis pour lutter contre le stress hydrique

Une fois le paillis installé, il suffit d'arroser de temps en temps le sol pour compenser les prélèvements effectués par les cultures en place. L'eau apportée servira en totalité aux cultures car le paillage en place empêche toute évaporation. L'eau se trouve emprisonnée dans le sol et les plantes y trouvent une réserve suffisante pour 10 à 15 jours, suivant la température ambiante. Il est possible de réguler celle-ci en gérant correctement les ouvertures et la ventilation de la serre.

En revanche, si le sol reste nu, des arrosages quotidiens sont nécessaires pour que les plantes puissent se développer sans stress hydrique.

Lutter contre le stress thermique

L'été, le sol monte rapidement en température. Si vous apportez aux plantes de l'eau fraîche, elles vont donc subir un choc thermique. Pour limiter cet écart de température, deux solutions :

  • soit on apporte de l'eau tempérée ;
  • soit on installe un paillis épais sur le sol. Le paillage permet de conserver la fraîcheur du sol.

Quelles plantes peut-on pailler ?

Un paillis peut s'installer au pied de la plupart des plantes, mais pas avec la même épaisseur. Les paillis épais (3 à 5 cm) conviennent aux plantes hautes. En revanche, sur les rangs fraîchement semés, le paillis est écarté d'une dizaine de centimètres. Une fois que les plants sont sortis du sol, on peut le rapprocher petit à petit.

Lire aussi
Cultiver sous serre Cultiver sous serre

Olivier AMOURELLE fabricant des serres NATURAL nous conseille sur le choix d'une serre et sur la culture des légumes sous serre Lorque l'on choisit d'acheter une serre, ce qui est important c'est...

Gérer température culture sous serre Gérer température culture sous serre

Gérard BOURGES nous explique comment gérer la température dans une serre de culture L'avantage d'une serre est de pouvoir gagner du temps dans la saison, c'est à dire d'obtenir des récoltes plus...

Débit et volume pour un arrosage automatique Débit et volume pour un arrosage automatique

Paul GARCIA du Loiret : J'envisage de faire un arrosage automatique. Mais je ne suis pas sur d'avoir assez de pression ou de débit. Connaissez-vous un moyen simple de calculer le pression et le...

Faire plusieurs réseaux d'arrosage Faire plusieurs réseaux d'arrosage

Vous avez maintenant l'étude technique en main afin de réaliser l'arrosage enterré de votre jardin. Donc, vous allez devoir sans doute faire plusieurs réseaux d'arrosage : Effectivement, à partir...

Vos commentairesAjouter un commentaire