Grives et merles au jardin en hiver

Gérard BOURGE nous parle des grives et des merles que l'on peut observer à l'automne et en hiver en train de gratter un peu partout au jardin

L'hiver : une période favorable à l'observation des oiseaux

La vie au jardin c'est aussi l'observation des oiseaux. L'hiver est une des meilleures périodes pour les observer : ils sont moins rapides, il y a moins de feuilles sur les arbres et moins de végétation en général pour les cacher ; ils sont donc plus visibles.

Zoom sur les grives et les merles

Parmi les oiseaux les plus faciles et les plus courants à observer se trouvent les grives et les merles.

Certes, ce ne sont pas les oiseaux les plus colorés, à l'image des mésanges bleues, des rouges-gorges ou des verdiers, bien que certaines grives, comme les grives musiciennes ou les grives mauvis, possèdent un plumage aux couleurs superbes ! Ils sont cependant bien utiles au jardinier

Les grives et les merles : des oiseaux fouisseurs

Si vous prenez le temps de les observer, vous verrez leur petit manège : comme le font les poules, ils grattent le sol. Ils déplacent également les feuilles mortes tombées au sol ou le paillis que le jardinier aura installé, bien proprement, au pied des vivaces ou sur le potager. Ce sont des oiseaux fouisseurs.

Si les grives et les merles grattent ainsi, c'est pour chercher de la nourriture. Une chance pour le jardinier, cette nourriture se compose, entre autres, de larves d'insectes qui ont la fâcheuse habitude de venir ravager nos cultures la saison suivante. 

La chasse au balanin

Parmi les mets de choix des merles ou des grives, se trouve  le balanin, ou plus communément appelé le ver de la noisette.

La larve de la noisette se développe à l'intérieur du fruit. Après avoir dégusté la noisette, elle fait un trou dans la coquille et ce laisse tomber à terre pour s' enfouir dans le sol, sous quelques centimètres de terre, et passer l'hiver à l'abri du froid. C'est sans compter sur l'appétit de nos amis ailés, qui n'ont de cesse de les déterrer pour les avaler.

Vous verrez maintenant d'un autre œil, bienveillant celui-là, ces petits oiseaux qui viennent parfois déranger vos plantations et vos paillis

L'hiver : une période favorable à l'observation des oiseaux

La vie au jardin c'est aussi l'observation des oiseaux. L'hiver est une des meilleures périodes pour les observer : ils sont moins rapides, il y a moins de feuilles sur les arbres et moins de végétation en général pour les cacher ; ils sont donc plus visibles.

Zoom sur les grives et les merles

Parmi les oiseaux les plus faciles et les plus courants à observer se trouvent les grives et les merles.

Certes, ce ne sont pas les oiseaux les plus colorés, à l'image des mésanges bleues, des rouges-gorges ou des verdiers, bien que certaines grives, comme les grives musiciennes ou les grives mauvis, possèdent un plumage aux couleurs superbes ! Ils sont cependant bien utiles au jardinier

Les grives et les merles : des oiseaux fouisseurs

Si vous prenez le temps de les observer, vous verrez leur petit manège : comme le font les poules, ils grattent le sol. Ils déplacent également les feuilles mortes tombées au sol ou le paillis que le jardinier aura installé, bien proprement, au pied des vivaces ou sur le potager. Ce sont des oiseaux fouisseurs.

Si les grives et les merles grattent ainsi, c'est pour chercher de la nourriture. Une chance pour le jardinier, cette nourriture se compose, entre autres, de larves d'insectes qui ont la fâcheuse habitude de venir ravager nos cultures la saison suivante. 

La chasse au balanin

Parmi les mets de choix des merles ou des grives, se trouve  le balanin, ou plus communément appelé le ver de la noisette.

La larve de la noisette se développe à l'intérieur du fruit. Après avoir dégusté la noisette, elle fait un trou dans la coquille et ce laisse tomber à terre pour s' enfouir dans le sol, sous quelques centimètres de terre, et passer l'hiver à l'abri du froid. C'est sans compter sur l'appétit de nos amis ailés, qui n'ont de cesse de les déterrer pour les avaler.

Vous verrez maintenant d'un autre œil, bienveillant celui-là, ces petits oiseaux qui viennent parfois déranger vos plantations et vos paillis

Lire aussi
Un poulailler au jardin Un poulailler au jardin

Bernard BUREAU des Pépinières BUREAU nous parle de son poulailler et de ses poules au jardin Bernard BUREAU possède trois variétés de poules différentes dans son poulailler, des blanches, des...

Comprendre l'écosystème du jardin Comprendre l'écosystème du jardin

Gérard BOURGES nous aide à comprendre l'écosystème du jardin que forment les êtres vivants qui y vivent, en relation avec leur environnement. Quand on s'occupe d'un jardin, on est souvent confronté...

Un jardin fleuri tout l'hiver Un jardin fleuri tout l'hiver

La grisaille hivernale ne doit pas être une fatalité ! Tout bon jardinier le sait : de nombreux végétaux permettront d’y pallier. Arbustes à floraisons colorées, vivaces, bisannuelles ou...

Un jardin en hiver Un jardin en hiver

Gilles COLLINET des pépinières JEAN HUCHET nous parle du jardin en hiver et nous conseille sur les espèces intéressantes en fleurs ou sur les arbres décoratifs. Le jardin n'est pas obligatoirement...

Vos commentairesAjouter un commentaire