Le jardin des plantes de Nantes

Je m'abonne 

Romaric PERROCHEAU directeur du jardin des plantes de Nantes répond à nos questions

Le jardin des plantes de Nantes a eu une histoire assez riche, en partant du jardin des apothicaires, à la fin du XVIIe siècle (qui alimente la pharmacie des navires), en passant par le jardin d'Académie, et en aboutissant à la création d'un jardin botanique aux courbes bien dessinées, à l'anglaise, avec des allées et des massifs qui sont restés les mêmes depuis 1860.

L'identité du Jardin des Plantes de Nantes

En 1840, le Docteur Ecorchard obtient la direction du Jardin des Plantes. Il décide de créer de multiples scènes (il y en a 15 aujourd'hui), composées d'une pièce d'eau, d'une pelouse (qui imite la prairie), d'une bordure de fleurs et d'une collection d'arbustes regroupés par famille autour d'un arbre. Ce sont des paradis miniatures, des petits mondes à part entière.

Au total, le jardin dispose de la 3e collection de France d'arbustes, composée de 10 000 espèces différentes venues d'un peu partout dans le monde, et réparties de façon harmonieuse, selon une thématique géographique, sur les 7ha du jardin et dans les serres.

Toutes les plantes du Jardin Botanique sont issues de graines semées sur place.

L'avantage de ce jardin botanique : il bénéficie d'un des climats français les plus favorables aux plantes, comparé à l'est de la France et ses températures froides, ou au midi et ses périodes de sécheresse.

Les objectifs et la vocation du Jardin des Plantes de Nantes

Le Jardin des Plantes de Nantes est un jardin botanique. À ce titre il respecte les fondamentaux de la charte des Jardins botaniques de France :

  • Avoir une collection de plantes de référence, dont le nom et l'origine sont garantis. Toutes les semences envoyées dans les Jardins Botaniques du monde entier sont certifiées.

  • Faire de la pédagogie auprès du grand public, notamment via des ateliers (scolaires, groupes, visiteur lambda) et un cours municipal de botanique (sur deux ans).

  • Préserver des espèces rares en milieu naturel, les multiplier et les réintroduire dans la nature.

La plante rare du Jardin Botanique de Nantes

Amorphophallus titanum, ou le « Pénis diforme de Titan », dont la floraison dure 72h tous les 10 ans. Depuis sa découverte dans les années 1850, rares sont ceux qui ont fleuri dans le monde. En 2014, celui du Jardin Botanique a fleuri, dégageant une forte chaleur ainsi qu'une odeur de viande pourrie détectable à 800 mètres, et attirant 40 000 curieux.

L'équipe du jardin botanique

25 personnes travaillent au Jardin des Plantes de Nantes, dont 15 jardiniers, 5 personnes en charge de l'entretien et l’accueil du public, un scientifique botaniste, une personne en charge du développement touristique, un responsable des pratiques environnementales, le directeur et son assistante.

Romaric Perrocheau est le directeur actuel du Jardin des Plantes de Nantes. Il a fait ses études à Nantes avant de faire l'École nationale du génie rural, des eaux et des forêts à Nancy avec une spécialisation sur les arbres de ville. Il a travaillé au service des espaces verts de Quimper et de Rennes. Lorsqu'un poste s'ouvre sur Nantes, il postule et obtient le poste.

Le « défi » de l'équipe : garder l'espace entretenu et accueillant malgré deux millions de visiteurs par an.

Lire aussi
Camifolia, le jardin des plantes aromatiques de Chemillé (49) Camifolia, le jardin des plantes aromatiques de Chemillé (49)

Alexandre PIET responsable animation nous présente Camifolia, le jardin des plantes médicinales, aromatiques et tinctoriales de Chemillé (49) L'histoire du jardin Dans les années 1840, un...

Le jardin du parc à Vitré Le jardin du parc à Vitré

Philippe LECUYER directeur des services espaces verts de la ville nous présente le jardin du parc de Vitré en Ile et Vilaine (35). Pouvez-vous vous présenter ? J'ai fait des études en horticulture...

Le jardin de la Perrine à Laval Le jardin de la Perrine à Laval

Thierry THEOT des espaces verts de LAVAL nous présente le jardin de la Perrine. Le jardin de la Perrine et son histoire Les premières traces du jardin de la Perrine à Laval apparaissent dans les...

La gestion naturelle du jardin Camifolia La gestion naturelle du jardin Camifolia

Philippe GUINHUT, responsable technique nous explique la gestion naturelle du jardin Camifolia, un jardin de plantes médicinales, aromatiques et tinctoriales à CHENILLE-MELAY (49) Aujourd'hui, les...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • JR29 (Pen Ar Bed (Finistère))
    Tout bonnement, un des plus beaux parcs botaniques de France, en terme de diversité de végétaux (Un vrai bonheur pour le professionnel, mais également pour le simple visiteur, qui inévitablement, sera en découverte du végétal), en terme d'aménagements (déplacements à pied , espaces larges, coins "Repos bien conçus... A voir et A Revoir tant il y a à découvrir agréablement
    Répondre à JR29
    Le 17/03/2019 à 15:46