Noyer, Junglans : fiche botanique

Je m'abonne 

Fiche botanique consacrée au noyer (Junglans), un arbre que l'on trouve essentiellement en-dessous de la Loire et surtout dans le Périgord.

Où pousse le noyer ?

Le noyer ne se retrouve pas partout en France ; au delà de la Loire, le climat trop froid l'empêche de se développer. La région du Périgord est très prisée par les noyers.

Portrait du noyer

Le noyer noir a une longévité comprise entre 200 et 300 ans. Celle du noyer commun se situe entre 300 et 400 ans.

Les plus gros sujets développent un tronc qui peut dépasser 1,50 m de diamètre. Quant à leur hauteur, elle n'excède pas 25m en ce qui concerne le noyer commun mais peut atteindre 40 m pour le noyer noir, dans son aire d'origine.

Les feuilles du noyer sont grandes, caduques, et sentent le brou de noix lorsqu'on les froisse.

Les fleurs mâles (des chatons pendants) et femelles (groupées par 2 ou 4) se trouvent sur le même arbre. Le fruit est entouré d'un brou, vert chez le noyer commun, jaune chez le noyer noir.

Le développement des noyers noirs et hybrides est plus rapide que celui des noyers communs. Ce sont tous des essences de lumière, qui tolèrent, cependant, un certain ombrage.

Les ennemis du noyer

Le noyer a peu d'ennemis. Il craint le gel, lorsqu'il est encore jeune, ainsi que le vent qui engendre des bris et contrarie la croissance.

Les feuilles sont sensibles à l'anthracnose, une maladie fongique, tandis que le système racinaire des sujets installés sur des terrains mal drainés est souvent attaqué par l'armillaire, un champignon parasite responsable du pourridié.

Les qualités du noyer

Le bois de noyer est un bois précieux, à grain fin, homogène, flexible, plutôt dur et dense.

Sa couleur peut-être variable, mais généralement brunâtre et veinée.

On le réserve pour une utilisation intérieure, notamment en ébénisterie (mobilier, crosse de fusil), en marqueterie, en menuiserie fine (huisserie, parquet), en sculpture et tournage.

La noix est comestible et productrice d'huile chez le noyer commun.

Les conseils de culture du noyer

Il est recommandé de planter le noyer en climat chaud ou tempéré, entre la mi-novembre et la fin décembre, dans un endroit bien dégagé et ensoleillé.

Le sol doit être profond, ordinaire et bien drainé.

Le sol peut être paillé au pied du noyer ou sur la ligne de plantation.

Lire aussi
Tilleul à petites feuilles, Tilia cordata : fiche botanique Tilleul à petites feuilles, Tilia cordata : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au tilleul à petites feuilles, Tilia cordata Le tilleul à petites feuilles : une essence peu répandue Le tilleul à petites feuilles est une essence peu répandue en...

Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au frêne commun, Fraxinus excelsior Le frêne commun se trouve partout en France excepté dans le sud-est. On peut en trouver du nord Picardie à la Champagne en passant par...

Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au châtaignier commun, Castanea sativa Originaire du bassin méditerranéen, le châtaignier est présent dans de nombreuses régions françaises, cependant il est rare dans le...

Merisier, Prunus avium : fiche botanique Merisier, Prunus avium : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au merisier, Prunus avium Le merisier ou cerisier sauvage se trouve partout en France, mais il est rare de le rencontrer dans les Landes et en région méditerranéenne. En...

Vos commentairesAjouter un commentaire