A LA UNE »
Poulet basquaise

La mandarine satsuma, culture et entretien

Marc-Henri Doyon des pépinières Végétal 85, présente la mandarine satsuma, une mandarine japonaise résistante au froid.

Je m'abonne 

Les mandarines satsuma sont originaires du Japon. Elles poussent dans des régions où les températures hivernales descendent à -10 voire -12°C. Ce sont des fruits assez gros (comme une mandarine classique) qui, pour la plupart, n'ont pas de pépins.

Le mandarinier

Le mandarinier satsuma est un arbuste aux feuilles persistantes, qui peut atteindre 2 à 2,50 mètres de haut à maturité (10 à 15 ans). Si certains sujets ont un port en boule, la plupart sont 'pleureurs', ce qui permet de les palisser contre un mur. Cette particularité est intéressante, notamment dans les régions froides ou pour les jardins de ville.

La culture du mandarinier satsuma

Le mandarinier satsuma apprécie les sols assez riches et frais. Après la plantation, il est important de pailler le sol avec un paillis organique (écorce, tonte de pelouse, BRF, paille...) sur au moins 50 cm tout autour du pied. En se décomposant, le paillis nourrit le sol et la plante.

Comme l'agrume est gourmand, ajoutez du compost lors de la plantation. C'est le meilleur des engrais et il n'y a aucun risque de surdosage avec lui. De plus, il améliore la structure de la terre.

Une bonne terre de jardin ou un sol argileux conviennent à la culture du mandarinier de satsuma, contrairement aux sols sableux asséchants. Comme tous les agrumes, le mandarinier satsuma ne tolère pas les sols calcaires. Pour ces sols, soit vous optez pour un porte-greffe résistant au froid et au calcaire (Forner Alcaide N°5), soit vous entreprenez d'en modifier la nature en effectuant un apport de terre de bruyère, ainsi que d'un produit qui permet à l'agrume d'absorber le fer bloqué par le calcaire (chélate de fer : Séquestrène ®).

Le mandarinier satsuma au fil des saisons

Le mandarinier satsuma garde son feuillage légèrement aromatique toute l'année. Au mois de mai, il se couvre d'une multitude de fleurs blanches très parfumées. Dès le mois de juin, elles laissent place aux fruits, tellement nombreux que, lorsque l'arbuste est encore petit, il est nécessaire d'éclaircir. Trop de fruits pourrait compromettre son développement futur (la bonne proportion : 1 fruit pour 30 feuilles).

À partir du mois de novembre, les mandarines commencent à devenir orange ; on peut alors débuter la récolte (les agrumes se ramassent « tournants », lorsqu'ils sont bicolores). Puis on peut les faire patienter une semaine au cellier avant de les consommer. Stockés dans des cagettes, on peut les conserver 2 à 3 mois.

L'utilisation des mandarines satsuma

Les mandarines satsuma sont des fruits sucrés de bouche, que l'on peut également transformer en confitures ou dont on peut utiliser les feuilles ciselées pour aromatiser des plats.

Le porte-greffe du mandarinier satsuma

La résistance au froid du mandarinier satsuma provient de l'espèce mais aussi de son porte-greffe, le Poncirus trifoliata dont la rusticité est de -25°C, mais dont la qualité des fruits est médiocre.

Attention : la résistance au froid est effective sur un sujet adulte. Un jeune sujet sera beaucoup plus vulnérable et il sera nécessaire de le protéger avec un voile d'hivernage, posé sur la plante jusqu'au sol.

Le palissage contre un mur est une autre technique pour le protéger du froid, car il crée un micro-climat.

Le mandarinier satsuma peut également être cultivé en pot, mais la motte (et les racines) est alors très sensible au froid, dès -5°C, et si la période de gel est continue.

NB : les rejets sous le porte-greffe, aux feuilles trilobées, sont à supprimer.

L'entretien du mandarinier satsuma

Le plus important est de ne pas garder trop de fruits sur l'arbuste : il faut éclaircir.

La taille n'est pas nécessaire. Supprimez, au moment ou vous le souhaitez , les branches qui gênent et les rameaux abîmés par l'hiver.

Supprimez, également, les branches qui s'échappent de la zone à couvrir par les sujets palissés.

Les ravageurs du mandarinier satsuma

En extérieur, il y a très peu de ravageur dans le nord de la France, sauf, parfois, des cochenilles. Si elles ne partent pas d'elles même, pulvérisez une eau savonneuse (95% d'eau pour 5 % de savon) plusieurs fois dans la saison.

Dans le sud de la France, la mineuse des agrumes peut faire des petites galeries dans les feuilles : supprimez les feuilles infectées pour supprimer les futures générations.

Lire aussi
La mandarine La mandarine

Bénédictes BACHES des pépinières BACHES nous parle de la mandarine

Glycine persistante, Glycine d'été, Millettia japonica 'Satsuma' Glycine persistante, Glycine d'été, Millettia japonica 'Satsuma'

La glycine d'été, Milletia japonica 'Satsuma', est une plante grimpante de la famille des Fabacées. Nouvelle en culture et bien difficile à se procurer, la glycine d'été ou glycine persistante[...]

Le Yuzu, culture et entretien du citron japonais Le Yuzu, culture et entretien du citron japonais

Marc-Henri Doyon des pépinières Végétal 85, présente le yuzu, un agrume du Japon très particulier et nous conseille sur sa culture et son entretien.

Mandarinier (Mandarine), Citrus deliciosa Mandarinier (Mandarine), Citrus deliciosa

Le mandarinier, Citrus deliciosa ou Citrus reticulata, est un agrume, cultivé depuis bien longtemps. C'est pourquoi des centaines de variétés ont vu le jour. Du point de vue de la consommation[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Mj54 (Alicante espagne)
    J'ai acheté un mandarinier satsuma, l'année dernière, il y avait des mandarines dessus, une seule à survécu, mais il ne fleurit pas, il est en pot, je le soigne bien, toujours pas de fleurs. Que dois-je faire ? Merci
    Répondre à Mj54
    Le 13/07/2020 à 15:29
  • Pat05 (Paca)
    Un bémol il y a plusieurs variétés de satsumas, la maturation des fruits en septembre pour les plus précoces quand aux poncirus comme porte greffe, il améliore la qualité des fruits et non pas l'inverse.
    Répondre à Pat05
    Le 12/07/2020 à 18:40
  • Bourru07 (Sud Cévennes)
    Excellent cet article sur cet arbuste, trop peu planté... le fruit, en cru, n'est pas inoubliable, mais sa confiture est sublime. l'arbuste est très élégant, c'est une solution idéale pour la pleine terre, dans les coins de midi-moins -le-quart...
    Répondre à Bourru07
    Le 12/07/2020 à 17:58