Quel matériel pour démarrer la ruche ?

André LETORT et Gérard BOURGES du Jardin des Cistes nous expliquent quel est le matériel nécessaire pour démarrer une ruche.

Pour démarrer la mise en place d'une ruche, il faut du matériel ! Même en tant qu'amateur, un minimum est requis pour faire de l'apiculture.

L'équipement nécessaire à l'apiculteur 

  • la vareuse, pour permettre d'approcher les abeilles en toute sécurité. Elle protège le corps et le visage des piqures d'abeilles. Le prix de la vareuse varie entre 35 et 45 euros.

  • l'enfumoir pour enfumer les abeilles. Cela a pour effet de les calmer et d'éviter qu'elles communiquent entre-elles et qu'elles s'informent les unes les autres d'un danger potentiel avec l'arrivée de l'apiculteur. De plus, la fumée agit comme un leurre : pensant qu'il y a un feu déclaré près de la ruche, elles s'activent à faire le plein de miel et laisse l'apiculteur tranquille. L'idéal étant, d'ailleurs, d'intervenir sur la ruche l'après midi ; lorsqu'elles sont en train de butiner en extérieur. Le coût d'un enfumoir varie entre 35 et 45 euros.

  • du foin à bruler pour mettre dans l'enfumoir, ou des granulés de luzerne qui permettent d'obtenir une durée d'utilisation plus longue ;

  • un lève-cadre, indispensable pour décoller les cadres ;

  • une balayette, pour déplacer délicatement les abeilles si nécessaire ;

  • une paire de gants pour protéger les mains ;

Attendez-vous cependant à être piqué de temps en temps malgré toutes vos précautions ! Les piqûres vont de pair avec le travail d'apiculteur.

L'équipement nécessaire à la ruche 

  • les portes : elles permettent d'éviter que les prédateurs des abeilles ne rentrent dans la ruche, tout en laissant entrer les abeilles. Certains modèles, dont le calibre de passage a été modifié, permettent d'éviter que le frelon asiatique ne rentre dans la ruche ;

  • les hausses, pour récupérer le miel produit en surplus par les abeilles ;

  • la grille à reine, pour empêcher le passage de la reine et éviter qu'elle fasse un couvain dans les hausses ;

  • le plateau en plastique (une 10e d'euros) ou en bois, pour la base de la ruche. Le plastique est plus simple à nettoyer que le bois.

  • le corps de la ruche, en bois brut (ici, du pin douglas). Comptez une 20e d'euros pour un corps de 10 cadre.

  • les cadres et la cire gaufrée ;

  • le couvre cadre et le toit, qui peut être plat ou de type chalet.

Pour démarrer la mise en place d'une ruche, il faut du matériel ! Même en tant qu'amateur, un minimum est requis pour faire de l'apiculture.

L'équipement nécessaire à l'apiculteur 

  • la vareuse, pour permettre d'approcher les abeilles en toute sécurité. Elle protège le corps et le visage des piqures d'abeilles. Le prix de la vareuse varie entre 35 et 45 euros.

  • l'enfumoir pour enfumer les abeilles. Cela a pour effet de les calmer et d'éviter qu'elles communiquent entre-elles et qu'elles s'informent les unes les autres d'un danger potentiel avec l'arrivée de l'apiculteur. De plus, la fumée agit comme un leurre : pensant qu'il y a un feu déclaré près de la ruche, elles s'activent à faire le plein de miel et laisse l'apiculteur tranquille. L'idéal étant, d'ailleurs, d'intervenir sur la ruche l'après midi ; lorsqu'elles sont en train de butiner en extérieur. Le coût d'un enfumoir varie entre 35 et 45 euros.

  • du foin à bruler pour mettre dans l'enfumoir, ou des granulés de luzerne qui permettent d'obtenir une durée d'utilisation plus longue ;

  • un lève-cadre, indispensable pour décoller les cadres ;

  • une balayette, pour déplacer délicatement les abeilles si nécessaire ;

  • une paire de gants pour protéger les mains ;

Attendez-vous cependant à être piqué de temps en temps malgré toutes vos précautions ! Les piqûres vont de pair avec le travail d'apiculteur.

L'équipement nécessaire à la ruche 

  • les portes : elles permettent d'éviter que les prédateurs des abeilles ne rentrent dans la ruche, tout en laissant entrer les abeilles. Certains modèles, dont le calibre de passage a été modifié, permettent d'éviter que le frelon asiatique ne rentre dans la ruche ;

  • les hausses, pour récupérer le miel produit en surplus par les abeilles ;

  • la grille à reine, pour empêcher le passage de la reine et éviter qu'elle fasse un couvain dans les hausses ;

  • le plateau en plastique (une 10e d'euros) ou en bois, pour la base de la ruche. Le plastique est plus simple à nettoyer que le bois.

  • le corps de la ruche, en bois brut (ici, du pin douglas). Comptez une 20e d'euros pour un corps de 10 cadre.

  • les cadres et la cire gaufrée ;

  • le couvre cadre et le toit, qui peut être plat ou de type chalet.

Lire aussi
Les produits de la ruche Les produits de la ruche

Grégoire MARTIN, apiculteur nous parle des différents produits de la ruche que sont le miel, le pollen, la cire, la propolis, le venin et la gelée royale. Grégoire MARTIN est apiculteur sur la...

La vie de la ruche La vie de la ruche

Grégoire MARTIN apiculteur à PALAISEAU nous présente la vie de la ruche   Contrôler la température de la ruche Pour prendre soin de ses abeilles, et développer les produits de la ruche,...

Le fonctionnement de la ruche Le fonctionnement de la ruche

Grégoire MARTIN apiculteur nous explique le fonctionnement de la ruche Grégoire MARTIN est apiculteur sur la commune de Palaiseau (91) et nous explique le fonctionnement de la ruche. Les différents...

Comment débuter sa ruche au jardin ? Comment débuter sa ruche au jardin ?

André LETORT et Gérard BOURGES d'Au Jardin des Cistes nous explique comment débuter sa ruche au jardin. André LETORT possède, depuis 8 ans, des ruches dans son jardin. André a suivi une formation...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Api (NORMANDIE)
    L'apiculture coûte de l'argent: une ruche de 80 à 140€ suivant la qualité. L'outillage, la cire, la nourriture 150€, l'essaim 150 à 200€ la formation 50 à 500€. si vous prennez plusieurs ruches ajouter le prix 140+30€ de cire, 15 de nourriture... Plus les traitements. En plus il vous faudra du matériel pour l'extration soit un maturateur et un extracteur. Indiquer aussi que de mars à juillet il faut s'en occuper. Etre la 3eme semaine de Mai et entre le 14 et 30 juillet pour l'extraction. Début août pour les traitements. Savoir que ce n'est jamais gagné, une maladie, un empoisonnement, des vols, de mauvaises manipulations. Bien étudier avant voir les allergies l'endroit ou vous poserez votre ruche, le voisinage en cas d'essaimage ou d'agressivité. Après ces réflexions vous pourrez vous lancer.... Bonne chance !
    Répondre à Api
    Le 15/05/2018 à 10:01