La multiplication des plantes par division

Je m'abonne 

Bernard BUREAU de la pépinière HORTIFLOR nous explique comment procéder pour multiplier des plantes par division.

Les asters se multiplient essentiellement par division. Ils sont un bon exemple pour illustrer les gestes simples de ce mode de multiplication.

Le terreau utilisé pour la division

Le terreau utilisé pour planter les nouveaux plants peut être du terreau fait "maison", à base de végétaux compostés pendant plusieurs années et qui se transforment en un substrat riche en humus, ou bien du terreau acheté dans le commerce, composé de fibres de bois (broyat), d'écorces pour le drainage, de tourbes blondes et brunes, le tout enrichi d'un engrais organique qui permet aux plantes de se nourrir durant 6 à 8 mois.

L'utilisation de la plaque alvéolée

Il faut tout d'abord s'équiper d'une plaque à alvéoles. Ce type de contenant est très pratique si l'on multiplie par division de souche car il peut accueillir de nombreux nouveaux plants.

Posez la plaque sur le sol ou sur une table et étalez du terreau, de façon à ce que les alvéoles ne soient plus visibles.

Une fois les alvéoles remplies, tassez le terreau en laissant « rebondir » légèrement la plaque sur le sol (le terreau se tasse ainsi de lui même), puis enlevez l'excédent de terreau pour faire réapparaître les alvéoles.

La division, pas à pas

Le pied d'asters à diviser comprend une quarantaine de tiges rabattues, qui sont autant de possibilités de nouveaux plants, qui seront identiques au pied mère.

  1. Dépotez la souche.

  2. Arrachez de la souche autant de départ de tiges (dotées d'un tronçon de racines) que de nouveaux plants à faire.

  3. Rafraîchissez les racines des futurs nouveaux plants, à l'aide d'un sécateur. Raccourcissez également les extrémités des tiges.

  4. Creusez un avant-trou dans chaque alvéole, à l'aide d'un petit bâton, puis glissez les tiges dans les avant-trous. Avec les doigts, tassez la terre autour des collets afin que la terre soit bien au contact des boutures et qu'elles ne bougent plus.

  5. Arrosez les tiges plantées, puis déposez la plaque dans un endroit à l'abri, comme dans une serre ou un tunnel, sous une exposition semi-ombragée (les expositions « plein soleil » sont à proscrire). Ainsi l'humidité du substrat reste constante.

Et après...

Au bout d'un mois, les boutures seront suffisamment enracinées pour être rempotées dans des godets ou des pots individuels.

Lire aussi
La multiplication par semis en godets La multiplication par semis en godets

Caroline LEGRAND  des pépinières HORTIFLOR BUREAU nous explique la méthode de multiplication par semis en godets Voyons la multiplication par semis, pour l'essentiel des plantes vivaces, des...

Comment protéger les plantes gélives sous serre ? Comment protéger les plantes gélives sous serre ?

Gérard BOURGES nous conseille sur l'utilisation de la serre en hiver pour y installer ses plantes gélives et ainsi les protéger du froid. L'optimisation de la serre en hiver La serre ne sert pas...

Les plantes gélives Les plantes gélives

Gérard BOURGES nous parle des plantes gélives comme les agrumes, les lauriers roses, les plantes grasses et de la nécessite de les protéger en hiver. Le jardin des Cistes est situé dans le...

Comment protéger les plantes gélives ? Comment protéger les plantes gélives ?

Gérard BOURGES nous conseille sur la protection des plantes gélives qui suivant les régions auront du mal à passer l'hiver. L'utilisation d'un voile d'hivernage est une bonne solution dans la...

Vos commentairesAjouter un commentaire