Le paillage, le secret de la réussite au jardin

Je m'abonne 

Gilles COLINET de la pépinière Jean HUCHET vous explique que le paillage est le secret de la réussite d'un jardin. 

Le secret de la réussite d'un jardin, c'est le paillage !

Qu'est-ce que le paillage ?

Le paillage est l'action de recouvrir un sol nu avec un matériau (le paillis), quel qu'il soit.

Le premier avantage du paillage est la préservation de l'humidité du sol. Le deuxième avantage est la limitation du développement des adventices, même si quelques mauvaises herbes arrivent à passer au travers. Et le troisième avantage des paillis, mais uniquement des paillis organiques, est l'enrichissement du sol. En effet, en se décomposant au fil des saisons, la matière organique se mélange au sol, le nourrit et favorise la vie de sa micro-faune et de sa micro-flore.

Qu'est-ce qu'un bon paillage ?

Pour que le paillis remplisse correctement toutes ses missions, il faut qu'il soit épais : 8 cm minimum.

Les paillis de longue durée

  • Le mulch d'écorce : un paillis classique que l'on peut employer pour pailler tous les végétaux, hormis les rosiers, et spécifiquement les plantes de terre de bruyère car il acidifie légèrement et progressivement le sol.

  • La pouzzolane : c'est un paillis minéral de plus en plus utilisé, composé de petit graviers de roches volcaniques. Non seulement elle a l'avantage de bien retenir l'humidité (car il s'agit d'une pierre avec des alvéoles à l'intérieur), mais elle stocke également la chaleur, ce qui est appréciable pour réchauffer le sol au début du printemps et en hiver.

  • Les pétales d'ardoises, issues des exploitations des ardoisières, de plus en plus demandées du fait de son aspect bleuté esthétique, qui évoque une rivière sèche. Elles sont très efficaces pour empêcher les mauvaises herbes de pousser et garder l'humidité (parfois, même un peu trop).

Les paillis de courte durée

Certains paillis sont de plus courte durée, de un à trois ans maximum, car ils se décomposent et s'incorporent au sol assez rapidement (mais en contre-partie, le nourrissent) : la cosse de sarrasin, la paillette de chanvre (des résidus issus de la production du chanvre) qui procure un bel effet décoratif du fait de sa couleur blanche, le BRF (broyat de bois) qui peut être teinté avec un oxyde naturel (ce qui le rend rougeâtre). Il a l'avantage de ne pas acidifier le sol et de pouvoir être utilisé au pied des rosiers.

Les paillages plastiques

Bien que très efficaces à bien des égards (obtenir des massifs propres sans mauvaises herbes, retenir l'humidité, favoriser la croissance des plantes, avec un gain pouvant aller jusqu'à un an), ils pêchent par leur côté très peu écologique.

Lire aussi
Le paillage Le paillage

Stéphane LORIOT du Parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse nous conseille sur le paillage et sur l'intérêt de le pratiquer Le paillage permet de faire une économie de temps, une économie...

Que faire ou ne pas faire au jardin en hiver ? Que faire ou ne pas faire au jardin en hiver ?

Gérard BOURGES nous parle du jardin en hiver. Que peut-on y faire ? Quand peut-on intervenir ? Que peut-on planter ? Quel entretien ? Que peut-on tailler ? En hiver, les activités de jardinage font...

Les joies du jardin en hiver Les joies du jardin en hiver

Gérard BOURGES nous parle des joies du jardin en hiver et ses rencontres imprévues avec les petits animaux du jardin Le jardin, pour se faire plaisir Lorsque le jardinier se rend dans son jardin,...

La neige au jardin, utilité et inconvénients La neige au jardin, utilité et inconvénients

Gérard BOURGES nous parle de la neige au jardin, de son utilité et de ses inconvénients. Nous sommes en hiver et l'activité au jardin est réduite... Et si on parlait de la neige, de ses...

Vos commentairesAjouter un commentaire