Pourquoi et comment utiliser son purin ?

Gérard BOURGES d'Au Jardin des Cistes nous explique pourquoi et comment bien utiliser son purin d'ortie ou de consoude ?

Le sol, un réservoir de nourriture pour les plantes

Le sol a besoin d'être enrichi afin que les cultures y soient bien nourries : de manière générale dans le jardin, un petit peu plus au potager, et surtout dans la serre.

Bien sur, le sol est riche naturellement. Il est nourri par tout ce que lui apporte la nature, à savoir les feuilles mortes, la tonte de gazon, et toutes sortes de matières organiques qui se compostent naturellement sur place. Mais dans un potager, les cultures se font de façon plus « intensive » que dans la nature. Il faut donc compenser les prélèvements faits par les plantes cultivées.

Comment compenser les prélèvements faits par les plantes ?

L'apport de compost est un premier geste qui permet de compenser les prélèvements. En complément, on apporte également des engrais organiques en fonction des types de plantes cultivées et de leurs besoins.

L'engrais peut être apporté lors d'un arrosage, où l'eau est enrichie par des purins d'ortie et consoude.

À savoir : Il existe divers types de purins, les principaux étant ceux d'ortie, de prêle, de consoude et de fougère.

Quel est l’intérêt de donner du purin de plantes aux cultures ?

Premièrement, les purins de plantes apportent de l'eau. Deuxièmement ils fournissent de la matière organique décomposée et de l'azote. Seulement, pour que les apports en nutriments soient équilibrés, il est nécessaire de diversifier les types de purins utilisés. Et pour cause, si l'azote favorise le développement du feuillage, celui-ci peut se faire au détriment du développement des fleurs et des fruits.

L'ortie, riche en azote, à un effet « booster » de croissance, tandis que la consoude apporte, entre autre, de la potasse qui va permettre à la plante de se défendre contre les attaques extérieures (insectes ou champignons) et contre les stress hydriques.

Comment apporter le purin aux plantes ?

Dans un arrosoir de 10 litres d'eau, ajoutez 1 litre de purin (mélange de purin d'ortie et de purin de consoude).

À savoir : sur un sol humide, déjà arrosé, le dosage en purin peut être un peu plus important :10 L d'eau pour 1L de purin d'ortie et 1L de purin de consoude.

L'arrosage se fait avec le goulot de l'arrosoir, à proximité du pied des plantes, en quantité suffisante, à savoir, dans le cas présent, 2 à 3 litres de purins dilués par pied de tomate.

Sous la serre, comptez un arrosage tous les 10 à 15 jours, suivant la température extérieure.

Lire aussi
Bien utiliser et entretenir son taille-haie Bien utiliser et entretenir son taille-haie

Jean-Sébastien VEILLARD de JANZE MOTOCULTURE nous conseille sur l'utilisation et l'entretien de son taille-haie Jean-Sébastien VEILLARD  nous présente deux types de taille-haie, le taille-haie...

Bien choisir, utiliser et entretenir une motobineuse Bien choisir, utiliser et entretenir une motobineuse

Jean-Sébastien VEILLARD de JANZE MOTOCULTURE nous conseille pour le choix, l'utilisation et l'entretien d'une motobineuse. Le but de la motobineuse est de retourner votre terre au lieu de le faire...

Bien choisir, utiliser et entretenir une débroussailleuse Bien choisir, utiliser et entretenir une débroussailleuse

Jean-Sébastien VEILLARD de JANZE MOTOCULTURE nous conseille sur le choix, l'utilisation et l'entretien d'une débroussailleuse Qu'elles sont les différences entre un coupe-bordure et une...

Pourquoi bêcher en hiver ? Pourquoi bêcher en hiver ?

Gérard BOURGES nous explique quelle est la raison pour laquelle un bêchage peut-être utile en hiver Jardiner sans retourner le sol Gérard Bourges n'est pas un défenseur du bêchage : comme beaucoup...

Vos commentairesAjouter un commentaire