Les principes de base de la taille

Gérard BOURGES nous explique les principes de base de la taille. Mais pourquoi tailler ? ...

Pourquoi tailler ?

Un arbre fruitier plein vent, type pommier à cidre de 4 à 5 mètres de haut et autant d'envergure, n'est pas taillé de la même manière qu'un arbre fruitier de basse forme.

Les arbres de plein vent

Pour ce type d'arbre, au tronc imposant, on se contente de faire une taille destinée à aérer le houppier et à éviter que les branches se croisent. Lorsque c'est le cas, les frottements provoqués par les vents engendrent des blessures qui deviennent des portes d'entrées pour les maladies.

On dit qu'on fait un puit de lumière. Le puit de lumière sert à faire entrer le soleil dans le houppier et à favoriser l'arrivée des abeilles pour une obtenir une bonne pollinisation des fleurs. L'air également y circule mieux ; les rosées du matin sèchent plus vite, l'humidité n'y stagne pas et les maladies cryptogamiques (liées aux champignons) vont moins se développer.

Les arbres de basse forme

Sur les arbres de basses formes, les arbres en espaliers ou en quenouille, la taille vise à maintenir la forme de l'arbre. De nombreux fruitiers sont taillés en basse forme, afin de faciliter la cueillette des fruits.

L'utilisation du sécateur

Le sécateur se compose d'une lame et d'une contre lame. C'est la lame qui fait la coupe franche. On la positionne toujours du côte de la branche qui reste (la contre-lame étant donc du côté de la partie qui tombe). La coupe ainsi faite est propre, nette, ce qui facilite la cicatrisation et réduit le risque de développement des maladies.

Tailler pour équilibrer

Si le houppier est déséquilibré, il est nécessaire de le rééquilibrer en raccourcissant légèrement les branches qui sont dirigées vers l'intérieur, au niveau d'un bourgeon qui part vers l’extérieur, et en raccourcissant les branches qui montent un peu trop haut.

Réaliser un puits de lumière

Pour avoir un houppier aéré avec un puit de lumière à l'intérieur, il faut le tailler avec un bourgeon dirigé vers l'extérieur, pour que la future branche se dirige vers l'extérieur.

Couper de biais

Lorsqu'on taille une branche, il faut toujours la couper en biais, de façon à ce qu'il n'y ait aucune gouttelette d'eau qui reste sur la blessure. De plus, le biais doit être dirigé de façon à ce que la gouttelette ne s'arrête pas sur le bouton d'en dessous ; sinon celui-ci risque de geler ; s'il s'agit d'un bouton à fleur, il mourra et ne donnera pas de fruits. On fait donc un biseau opposé aux bourgeons, pour les préserver du gel.

Pourquoi tailler ?

Un arbre fruitier plein vent, type pommier à cidre de 4 à 5 mètres de haut et autant d'envergure, n'est pas taillé de la même manière qu'un arbre fruitier de basse forme.

Les arbres de plein vent

Pour ce type d'arbre, au tronc imposant, on se contente de faire une taille destinée à aérer le houppier et à éviter que les branches se croisent. Lorsque c'est le cas, les frottements provoqués par les vents engendrent des blessures qui deviennent des portes d'entrées pour les maladies.

On dit qu'on fait un puit de lumière. Le puit de lumière sert à faire entrer le soleil dans le houppier et à favoriser l'arrivée des abeilles pour une obtenir une bonne pollinisation des fleurs. L'air également y circule mieux ; les rosées du matin sèchent plus vite, l'humidité n'y stagne pas et les maladies cryptogamiques (liées aux champignons) vont moins se développer.

Les arbres de basse forme

Sur les arbres de basses formes, les arbres en espaliers ou en quenouille, la taille vise à maintenir la forme de l'arbre. De nombreux fruitiers sont taillés en basse forme, afin de faciliter la cueillette des fruits.

L'utilisation du sécateur

Le sécateur se compose d'une lame et d'une contre lame. C'est la lame qui fait la coupe franche. On la positionne toujours du côte de la branche qui reste (la contre-lame étant donc du côté de la partie qui tombe). La coupe ainsi faite est propre, nette, ce qui facilite la cicatrisation et réduit le risque de développement des maladies.

Tailler pour équilibrer

Si le houppier est déséquilibré, il est nécessaire de le rééquilibrer en raccourcissant légèrement les branches qui sont dirigées vers l'intérieur, au niveau d'un bourgeon qui part vers l’extérieur, et en raccourcissant les branches qui montent un peu trop haut.

Réaliser un puits de lumière

Pour avoir un houppier aéré avec un puit de lumière à l'intérieur, il faut le tailler avec un bourgeon dirigé vers l'extérieur, pour que la future branche se dirige vers l'extérieur.

Couper de biais

Lorsqu'on taille une branche, il faut toujours la couper en biais, de façon à ce qu'il n'y ait aucune gouttelette d'eau qui reste sur la blessure. De plus, le biais doit être dirigé de façon à ce que la gouttelette ne s'arrête pas sur le bouton d'en dessous ; sinon celui-ci risque de geler ; s'il s'agit d'un bouton à fleur, il mourra et ne donnera pas de fruits. On fait donc un biseau opposé aux bourgeons, pour les préserver du gel.

Lire aussi
Conseils de taille et d'entretien des buis Conseils de taille et d'entretien des buis

Florian DUROUSSET de la pépinière bio jardins nous parle de la taille et de l'entretien du buis La taille et l'entretien du buis est réalisé dans le cadre d'un jardin à la française en Bretagne qui...

La taille des rosiers buissons au printemps La taille des rosiers buissons au printemps

Mr Huchet des pépinières JEAN HUCHET nous explique la taille des rosiers buissons remontants au printemps.  Il y a une taille d'entretien tout au long de la saison et une taille de nettoyage à...

Bien utiliser et entretenir son taille-haie Bien utiliser et entretenir son taille-haie

Jean-Sébastien VEILLARD de JANZE MOTOCULTURE nous conseille sur l'utilisation et l'entretien de son taille-haie Jean-Sébastien VEILLARD  nous présente deux types de taille-haie, le taille-haie...

Les règles de base de la taille Les règles de base de la taille

N’ayez plus peur de jouer du sécateur ! D’une taille bien effectuée dépend la santé de nombreuses plantes. Elle aide à maintenir un bon état sanitaire en éliminant les potentielles...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • TOUT PETIT BON (Cameroun ( Yaoundé ))
    Très encouragent votre travail, cela vous édifie. Je suis un jardinier en Afrique centrale qui lutte contre l'agriculture chimiques en cultivant de manière biologique
    Répondre à TOUT PETIT BON
    Le 19/02/2018 à 09:45