Merisier, Prunus avium : fiche botanique

Je m'abonne 

Fiche botanique consacrée au merisier, Prunus avium

Le merisier ou cerisier sauvage se trouve partout en France, mais il est rare de le rencontrer dans les Landes et en région méditerranéenne. En revanche, les départements les plus peuplés en merisier sont situés dans le nord-est et le nord du pays.

Description du merisier

Le merisier est un arbre qui peut vivre 120 ans, voir plus. Sa hauteur maximale est de 20 à 25 mètres, son feuillage est moyennement dense, caduque, et prend une teinte rouge vif à l'automne.

Les fleurs du merisier sont à la fois mâle et femelle. Leur pollinisation se fait grâce à l'intervention des insectes, tandis que la dispersion des graines est assurée par les animaux, notamment les oiseaux.

À noter : le merisier est une essence de pleine lumière, à croissance rapide.

Les ennemis du merisier

Le merisier est sensible à un certain nombre d'ennemis, parmi lesquels un champignon microscopique, la cylindrosporiose, qui occasionne la chute prématurée des feuilles dès le début de l'été, consécutivement à un printemps frais et pluvieux.

Un autre ennemi du merisier : le puceron noir. Il dessèche les jeunes pousses et racornit les feuilles.

Le chevreuil, friand des ses pousses, est responsable de blessures sur le tronc et les branches, du fait de ses frottements répétés.

Une maladie peut-être également observée : la 'veine verte'. C'est une anomalie liée aux tensions internes du bois. Elle se caractérise par une coloration particulière qui donne son nom à ce défaut.

Les qualités du bois de merisier

Le merisier est un bois à grain fin, de dureté moyenne, dont la couleur varie naturellement du miel clair au brun rougeâtre.

Il se travaille bien à tous les niveaux de transformation : sciage, tranchage, rabotage.

Néanmoins, son bois peu durable et sensible aux insectes comme aux champignons le confine à des usages inférieurs.

Le merisier est recherché principalement pour la fabrication du mobilier : placage industriel ou meubles massifs.

C'est également un bon bois de feu.

Conseils de culture du merisier

Le merisier est une essence qui ne craint pas le froid dans les plaines et collines. En revanche, il est sensible aux gelées de printemps qui détruisent ses fleurs.

Il apprécie la pleine lumière et se développe bien sur les sols profonds, aérés, et régulièrement pourvus en eau, mais sans excès.

Lire aussi
Tilleul à petites feuilles, Tilia cordata : fiche botanique Tilleul à petites feuilles, Tilia cordata : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au tilleul à petites feuilles, Tilia cordata Le tilleul à petites feuilles : une essence peu répandue Le tilleul à petites feuilles est une essence peu répandue en...

Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au frêne commun, Fraxinus excelsior Le frêne commun se trouve partout en France excepté dans le sud-est. On peut en trouver du nord Picardie à la Champagne en passant par...

Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au châtaignier commun, Castanea sativa Originaire du bassin méditerranéen, le châtaignier est présent dans de nombreuses régions françaises, cependant il est rare dans le...

Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique

Fiche botanique de l'orme champêtre et de l'orme diffus L'orme champêtre assez commun et l'orme diffus peu répandu sont aussi appelés Ormeau. Ils font partie des essences typiques des vallées...

Vos commentairesAjouter un commentaire