Les restionacées

Je m'abonne 

Philippe VITON de la pépinières La Hulotte nous conseille sur la culture des restionacées, une famille de plantes proche des graminées.

Les restionacées sont une famille de plantes qui ressemblent beaucoup aux graminées. Elles poussent naturellement dans le fynbos en Afrique du sud, une formation végétale naturelle qui ressemble au maquis Corse ou breton.

Les restionacées sont des plantes difficiles pour les pépiniéristes, car très délicates à multiplier, mais elles sont aussi un vrai bonheur pour ceux qui les utilisent.

La diversité des restionacées

Les restionacées comprennent plus de 400 espèces qui ont des comportements, des hauteurs et des feuillages divers : certaines ressemblent à des graminées (Thamnochortus insignis), d'autres à des joncs (Baloskion tetraphyllum) ou des prêles (Elegia capensis).

Où accueillir les restionacées ?

Les restionacées peuvent se cultiver en pleine terre si les hivers ne sont pas trop froids : ce sont des plantes semi-rustiques, tolérantes au froid entre - 8 et -12°C.

Elles poussent sur un sol neutre ou à tendance acide (éviter les sols calcaires), et s'installent à la mi-ombre ou au plein soleil.

Malgré la ressemblance de certaines restionacées avec les prêles, elles n'en sont pas (bien que, comme elles, elles sont contemporaines des dinosaures) : elles sont beaucoup plus tolérantes aux sols normaux, même si, l'été, elles ont besoin d'un peu d'eau.

Si non, dans les régions froides, il est possible de cultiver les restionacées en pot et de les garder ainsi plusieurs années, en les plaçant dans un endroit protégé le temps de la mauvaise saison.

La petite histoire : en Afrique du Sud, les espèces les plus grandes de restionacées sont utilisées comme chaume pour recouvrir les toits.

Comment planter et entretenir les restionacées ?

Pour une culture en pleine terre, améliorez le sol par un apport de compost mûr.

Au moment de la plantation, faites très attention à ne pas déranger les racines ; elles détestent cela.

L'été, effectuez des arrosages, à raison d'un arrosoir d'eau par semaine.

En dehors de cela, les restionacées ne demandent pas d'entretien particulier et n'ont pas de parasites connus. En Afrique du Sud, même le bétail les délaissent car elles sont tanniques.

La taille des restionacées

Le fynbos connaît régulièrement des incendies ; aussi ces plantes ont l'habitude d'être rabattues. Si l'hiver est froid et que les feuilles brunissent, il ne faut donc pas hésiter à les couper ; elles repartiront de la base.

Bon à savoir

Difficile à multiplier, il faut du temps pour obtenir des restionacées. Si vous en faites l'acquisition, prenez en soin !

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire