Le sceau de Salomon

Thiery DENIS de la pépinière du Jardin du Morvan nous conseille sur la culture du Sceau de Salomon

Le sceau de Salomon, une belle plante pour tout le monde

Le sceau de Salomon, dont le nom latin est Polygonatum, est une plante qui pousse dans toute la France : on le trouve, par exemple, dans les sous-bois autour de Paris comme dans les fossés du massif du Morvan.

Dans ce même massif du Morvan, le long du Mont Beuvray, on rencontre des souches sauvages qui ont probablement trois ou quatre siècles, et qui font 3 ou 4 mètres de diamètre.

Le sceau de Salomon est une plante qui, non seulement attire les auxiliaires (il est butiné par les abeilles comme par les bourdons), mais c'est également une très jolie vivace.

Autant d'atouts qui favorisent son expansion.

Le sceau de Salomon : une vivace esthétique du printemps jusqu'en automne

Le sceau de Salomon présenté dans la vidéo possède, en plus de ses très jolies petites clochettes, un feuillage fort élégant, dont les feuilles de couleur verte sont bordées d'un petit liseré blanc.

Au printemps, le jardinier qui l'accueille dans son jardin profite donc d'une plante qui ressemble à un muguet géant de 50 à 60 cm de haut, doté d'un feuillage plus esthétique.

Durant l'été, le feuillage reste très beau, quelles que soient les conditions de cultures :  avec ou sans arrosages, dans un environnement propice ou difficile, en lisière d'arbres ou au pied d'une haie (même de thuyas). Et quand vient l'automne, il devient complètement doré : une splendeur !

Les secrets de beauté du sceau de Salomon

Un sceau de Salomon peut vivre plusieurs siècles, en s'étoffant au fil des ans, sans aucun soin.

Son secret ? Il fait toute sa croissance très tôt au printemps, quand l'eau est abondante pour toutes les plantes avoisinantes. En été, alors que les troènes, les thuyas ou les lauriers commencent à être gourmands et à s'accaparer toute la nourriture et toute l'eau disponibles dans le sol, le sceau de Salomon patiente sagement jusqu'à l'automne, saison plus généreuse en eau. Il sort alors de sa pause végétative pour se nourrir à nouveau.

Quand vient l'hiver, le sceau de Salomon s'endort complètement. Ses feuilles disparaissent, laissant un emplacement non occupé. Sur cet emplacement, vous pouvez alors planter plein de petits crocus et/ou quelques perces-neige, qui perceront sans difficulté la souche pour fleurir à tour de rôle l'espace, jusqu'à ce que le Sceau de Salomon se réveille et refasse surface.

Le sceau de Salomon, une belle plante pour tout le monde

Le sceau de Salomon, dont le nom latin est Polygonatum, est une plante qui pousse dans toute la France : on le trouve, par exemple, dans les sous-bois autour de Paris comme dans les fossés du massif du Morvan.

Dans ce même massif du Morvan, le long du Mont Beuvray, on rencontre des souches sauvages qui ont probablement trois ou quatre siècles, et qui font 3 ou 4 mètres de diamètre.

Le sceau de Salomon est une plante qui, non seulement attire les auxiliaires (il est butiné par les abeilles comme par les bourdons), mais c'est également une très jolie vivace.

Autant d'atouts qui favorisent son expansion.

Le sceau de Salomon : une vivace esthétique du printemps jusqu'en automne

Le sceau de Salomon présenté dans la vidéo possède, en plus de ses très jolies petites clochettes, un feuillage fort élégant, dont les feuilles de couleur verte sont bordées d'un petit liseré blanc.

Au printemps, le jardinier qui l'accueille dans son jardin profite donc d'une plante qui ressemble à un muguet géant de 50 à 60 cm de haut, doté d'un feuillage plus esthétique.

Durant l'été, le feuillage reste très beau, quelles que soient les conditions de cultures :  avec ou sans arrosages, dans un environnement propice ou difficile, en lisière d'arbres ou au pied d'une haie (même de thuyas). Et quand vient l'automne, il devient complètement doré : une splendeur !

Les secrets de beauté du sceau de Salomon

Un sceau de Salomon peut vivre plusieurs siècles, en s'étoffant au fil des ans, sans aucun soin.

Son secret ? Il fait toute sa croissance très tôt au printemps, quand l'eau est abondante pour toutes les plantes avoisinantes. En été, alors que les troènes, les thuyas ou les lauriers commencent à être gourmands et à s'accaparer toute la nourriture et toute l'eau disponibles dans le sol, le sceau de Salomon patiente sagement jusqu'à l'automne, saison plus généreuse en eau. Il sort alors de sa pause végétative pour se nourrir à nouveau.

Quand vient l'hiver, le sceau de Salomon s'endort complètement. Ses feuilles disparaissent, laissant un emplacement non occupé. Sur cet emplacement, vous pouvez alors planter plein de petits crocus et/ou quelques perces-neige, qui perceront sans difficulté la souche pour fleurir à tour de rôle l'espace, jusqu'à ce que le Sceau de Salomon se réveille et refasse surface.

Lire aussi
Sceau de Salomon multiflore, Polygonatum multiflorum Sceau de Salomon multiflore, Polygonatum multiflorum

Polygonatum multiflorum, le sceau de Salomon multiflore est une plante vivace appartenant à la famille des Convallariacées, et plus largement des Liliacées. Les sceaux de Salomon sont proches du...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

Vos commentairesAjouter un commentaire