Tilleul à petites feuilles, Tilia cordata : fiche botanique

Je m'abonne 

Fiche botanique consacrée au tilleul à petites feuilles, Tilia cordata

Le tilleul à petites feuilles : une essence peu répandue

Le tilleul à petites feuilles est une essence peu répandue en Bretagne. Il semblerait cependant, qu'elle fut nettement plus présente à l'époque du néolithique.  Elle s'est toutefois maintenue naturellement uniquement sur les bons terrains, qui se situent, principalement, dans le bassin de Rennes et le sud-est de l'Ile et Vilaine. Rare, il est donc nécessaire d'oeuvrer à sa préservation.

En France, il pousse de façon spontanée dans les régions de plaines et de collines, notamment en Alsace et en Lorraine.

Description du tilleul à petites feuilles

Le tilleul à petites feuilles se distingue par une longévité exceptionnelle, jusqu'à cinq siècles.

Il grimpe très haut (environ 20 mètres). Les plus anciens tilleuls atteignent exceptionnellement 30 mètres.

La feuille est en forme de cœur. La face inférieure est dotée de poils blond-roussâtre situés aux intersections des nervures.

Les bourgeons disposent de deux écailles apparentes, vertes ou rougeâtres.

Les fleurs hermaphrodites apparaissent tardivement (juillet). Odorantes, elles sont regroupées en bouquets.

Les fruits, graines ailées globuleuses à côtes saillantes, sont regroupées par 3 ou 5

À savoir : le tilleul apprécie une exposition semi ombragée pour grandir. Sa croissance est modérée mais continue.

Maladies et ravageurs du tilleul à petite feuilles

Les ennemis du tilleul sont essentiellement les pucerons et les cochenilles, attirés par la sève, mais on peut également rencontrer :

  • des acariens, qui provoquent des galles sur le feuillage ;
  • les chenilles de la bucéphale responsables de quelques défeuillaisons, sans grande conséquence ;
  • des champignons inférieurs, peu préjudiciables.

Les qualités du bois de tilleul à petite feuilles

Le bois du tilleul à petites feuilles est clair, jaunâtre, tendre et homogène : il se travaille facilement.

Son usage en extérieur est déconseillé. Il est donc principalement utilisé pour la fabrication de jouets, de manches de pinceaux, de moulures, de crayons, d'allumettes ou de bobines. Il est également très apprécié dans le domaine de la lutherie et de la sculpture.

Il fournit un excellent charbon de bois et son écorce fibreuse servait autrefois à la fabrication de cordages, de sacs et de sandales.

Ses fleurs mellifères et odorantes sont, quant à elles, utilisées en parfumerie et en tisane pour leurs vertus anti-spasmodiques et diurétiques.

Conseils de plantation du tilleul à petites feuilles

Le tilleul à petites feuilles supporte les grands froids mais de supporte pas l'air sec et les fortes chaleurs ; aussi c'est un arbre déconseillé dans le Midi.

Il aime les sols frais voire humides, profonds, bien drainés, de préférence neutres à calcaires.

Lire aussi
Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique Frêne commun, Fraxinus excelsior : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au frêne commun, Fraxinus excelsior Le frêne commun se trouve partout en France excepté dans le sud-est. On peut en trouver du nord Picardie à la Champagne en passant par...

Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au châtaignier commun, Castanea sativa Originaire du bassin méditerranéen, le châtaignier est présent dans de nombreuses régions françaises, cependant il est rare dans le...

Merisier, Prunus avium : fiche botanique Merisier, Prunus avium : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au merisier, Prunus avium Le merisier ou cerisier sauvage se trouve partout en France, mais il est rare de le rencontrer dans les Landes et en région méditerranéenne. En...

Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique

Fiche botanique de l'orme champêtre et de l'orme diffus L'orme champêtre assez commun et l'orme diffus peu répandu sont aussi appelés Ormeau. Ils font partie des essences typiques des vallées...

Vos commentairesAjouter un commentaire