Lis de feu

Lis de feu, Cyrtanthus angustifolius

Botanique

Nom latin  : Cyrtanthus angustifolius
Famille  : Amaryllidacées
Origine  : Afrique du sud
Période de floraison : printemps, été
Couleur des fleurs  : rouge
Type de plante : plante à bulbe
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 45 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 4°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : assez riche et drainant
Acidité du sol  : ph acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : parterre, potée
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : bulbilles, semis

Cyrtanthus angustifolius, le lis de feu, est une plante bulbeuse de la famille des Amaryllidacées. L’espèce est endémique d’Afrique du sud, dans le Lesotho et le Swaziland. Elle croît sur les pentes montagneuses, en zone relativement humide, aux abords des marais et des cours d’eau. Les Cyrtanthus représentent une soixantaine d’espèces, assez peu cultivées pour la plupart, en dehors de Cirtanthus elatus. Ils vivent en milieu humide, désertique, ou en parfois en épiphyte. La plupart sont délicats à cultiver, ce sont des bulbes pour collectionneurs.

Description de Cyrtanthus angustifolius

Le lis de feu est une plante à bulbe au feuillage caduc. Ses feuilles sont effilées, longues de 25 à 50 cm. Les fleurs se développent en même temps que les feuilles ou plus tard. Elles sont portées en ombelles sur des tiges florales hautes de 45 à 50 cm. Les fleurs sont tubulaires, rouge vif, longues de 6 à 10 cm, agréablement parfumées. Elles tiennent 10 à 15 jours en fleurs coupées. Fécondées, elles produisent de grosses graines.

Tout comme les amaryllis, les feuilles jaunissent et dépérissent, le bulbe entre alors en phase de repos jusqu’au printemps suivant.

Cultiver Cyrtanthus angustifolius

Bien que provenant d’un milieu frais à humide, les écueils lors de la culture de cette espèce sont principalement dus à un excès d’humidité.

Cirtanthus angustifolius est cultivé dans assez grand conteneur: d’une part une plus grande masse de substrat permet moins de variation dans les conditions de température et d’humidité, d’autre part, le lis de feu doit être le moins possible dérangé, rempoté, divisé.

Le bulbe est enterré avec le col du bulbe qui affleure à la surface, dans un substrat très drainant. Dans par exemple, un mélange de l’écorce décomposée avec de la pouzzolane concassée et un peu de sable grossier non calcaire. Pour nourrir le lis de feu, on y ajoute du compost riche, bien décomposé et quelques granules à libération lente, faiblement azoté.

Les arrosages, à l’eau douce, sont copieux et maintiennent le substrat mouillé durant la croissance, puis sont plus limités durant la saison de repos. L’hiver, plus la température sera basse, moins le milieu doit rester humide.

Cyrtanthus angustifolius est sensible à la mouche du narcisse.

Multiplier le lis de feu

Les grosses graines sont de vie brève, conservées au mieux, elles perdent leur faculté à germer en 6 mois. Elles sont donc semées au plus vite dans le même substrat que précédemment et recouvertes de sables. Le tout est maintenu humide jusqu’à la germination. Elles peuvent être aussi trempées jusqu’à la germination en changeant l’eau régulièrement. Les plantules apparaissent en 1 à 3 mois.

De petites bulbilles peuvent être éventuellement délicatement prélevées, mais la plante supporte mal les divisions.

Le saviez-vous?

Cyrthantus angustifolius est appelé lis de feu (avec quelques autres espèce de Cyrtanthus) parce qu’il est l’une des premières espèces à fleurir dans une zone dévastée par un feu de brousse. Les incendies induisent immédiatement la mise en fleur, même pendant la saison hivernale.

Espèces et variétés de Cyrtanthus

50 espèces dans ce genre
Cyrtanthus brachyscyphus ou parviflorus à la floraison printanière
Cyrtanthus epiphytus, un peu plus rustique
Cyrthantus elatus, le plus facile, utilisé pour la fleur coupée
Cyrtanthus spiralis, aux superbes feuilles enroulée en spirale

Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire