Au Jardin Au Jardin TV Annuaire Jardin Troc Jardin Le Monde Courrier international Web Plongée

Jasmin de Virginie, Jasmin trompette, Bignone

Campsis

Fleur du Jasmin de virginie, Bignone, Trompette de Virginie, Campsis

Famille:

Bignoniacées

Origine:

Amérique du nord, Chine et Japon

Période de floraison:

de juillet à septembre, à partir d'août au nord de la Loire

Couleur des fleurs:

jaune, orange, rouge, parfois bicolore

Exposition:

soleil

Type de sol:

humifère, frais, profond, bien drainé

Acidité du sol:

neutre, calcaire supporté

Humidité du sol:

normal

Utilisation:

mur au sud, façade, pergola, cloture, tronc d'arbre, couvre-sol, grand bac pour le balcon

Hauteur:

elle peut atteindre plus de 10 m à l'age adulte, croissance d'un mètre par an environ

Type de plante:

plante grimpante

Type de végétation:

persistant

Type de feuillage:

caduc

Rusticité:

-10°C, elle est sensible aux grands froids, à placer à l'abri des vents -20°C pour Campsis radicans

Plantation, rempotage:

printemps

Méthode de multiplication:

bouturage

Taille:

tailler la bignone fin février

Espèces, variétés intéressantes:

Le genre comprend plus de 700 espèces
- Campsis radicans
'Indian summer' pour le balcon aux fleurs orange-saumon -15°C, c'est la forme de bignone qui réussit le mieux à mi-ombre ou dans les régions peu ensoleillées
- Campsis grandiflora , la bignone de Chine est spectaculaire pour ses grosses fleurs pouvant atteindre 40 cm de diamètre
- Campsis radicans, la bignone de Virginie supporte très bien le climat de la région parisienne
- Campsis x tagliabuana, hybride de grandiflora et radicans
- Campsis x tagliabuana 'Mme Gaben', hybride de grandiflora et radicans qui donne des fleurs spectaculaires en abondance, et groupées en bouquets (panicules) de 20 à 30 trompettes rouge orangé. -15°C

Maladies et ravageurs:

les pucerons, les araignées rouges. Traitez-les avec des acaricides spécifiques à base de dicofol (produits araignées rouges du commerce).
Réagir

Parmi les plantes grimpantes à floraison estivale, les bignones sont assurément les plus intéressantes par leur effet spectaculaire et leur adaptation à la plupart des régions. Ce sont des lianes à feuillage caduc, qui s'accrochent seules à leur support par des racines adventives qui se transforment en crampons (comme le lierre). Ces plantes sont extrêmement vigoureuses, mais il est possible de les contenir et même de les former en une touffe buissonnante arrondie, après une taille régulière.

Rien de tel qu'une bignone pour illuminer un mur ou une clôture et leur apporter une note exotique. Les Campsis portent de superbes fleurs en forme de trompettes, réunies en grappes abondantes. Oranges, rouges, parfois bi-colores, les corolles s'épanouissent de juillet à septembre, illuminant le jardin tout l'été. Au nord de la Loire, elles apparaissent seulement début août. Les feuilles caduques des Campsis sont vert assez clair.

Les bignones sont des grimpantes vigoureuses, qui s'accrochent seules et sont idéales pour garnir un mur aveugle, une façade, un garage ou un abri de jardin. On les utilise aussi pour habiller les pergolas, grandes clôtures, grands troncs d'arbres ou même les poteaux électriques !

Mais pourquoi ne pas laisser le Campsis s'étendre langoureusement sur le sol ? S'il ne trouve pas de support pour grimper, il peut faire un couvre-sol très original.

Vous pouvez aussi composer un buisson ou une haie avec les bignones, en les soumettant à une taille très sévère. Ce traitement sera réservé aux régions au climat chaud et ensoleillé.

Au balcon, en revanche, l'utilisation en est plus délicate. Difficile d'acclimater de tels " monstres " dans un contexte exigu. Une bignone pourra vivre trois ou quatre ans dans un pot de 30 cm de diamètre, mais elle ne s'épanouira pas totalement. Le nouvel hybride 'Indian Summer' dont la végétation est plus calme, plus compacte et qui offre aussi l'avantage de s'épanouir dans les régions moyennement ensoleillées, peut donner de bons résultats dans un grand bac.

La bignone tient parfaitement la vedette à elle seule. Vous pouvez cependant tenter une association avec un lierre. Son feuillage persistant conservera une parure végétale durant l'hiver. Mais l'antagonisme et la concurrence naturelle qui va se créer entre les deux plantes, nécessitera toute votre attention pour réussir car ce sont deux plantes de caractère. Il faudra à la fois fertiliser généreusement, mais aussi jouer de temps à autres du sécateur.

Vous pouvez aussi planter les campsis le long d'une haie de conifères qui restera verte tout l'hiver.

Les Bignones sont très faciles à cultiver, une fois que la souche est bien établie. Elles doivent être impérativement plantés le long d'un mur au sud ou d'une clôture exposée en plein soleil. Un emplacement à l'abri des vents froids est préférable, car des courants d'air froids ou des températures nocturnes chutant brutalement peuvent provoquer la chute prématurée des boutons floraux. Les campsis supportent environ - 10 °C dans de bonnes conditions (sol sec, emplacement à l'abri des vents).

La terre doit être bien drainée, mais conserver une certaine fraîcheur durant l'été. Les sols calcaires sont supportés. Allégez les terres trop argileuses avec un apport de sable grossier au moment de la plantation. Une bonne fertilisation au début de la croissance est à conseiller (avec un engrais pour arbustes ou pour rosiers). Maintenez une bonne humidité autour du pied durant les périodes de canicule en été. Un paillage du pied avec du mulch d'écorce ou des coques de cacao est tout à fait conseillé.

La croissance est assez rapide, comptez au moins un mètre par an. Pour éviter que la plante ne se dégarnisse de la base et surtout ne se transforme après quelques années en un enchevêtrement de branches inextricable, il est recommandé de précéder chaque année à une taille de printemps. Coupez les pousses de l'année au-dessus du deuxième ou troisième bourgeon, comptés à partir de leur point de départ.

Pour habiller un mur ou une clôture, installez un plant tous les 3 à 4 m.

Pourquoi ma bignone ne parvient-elle pas à se fixer d'elle-même sur le mur ?

Sachez que seul Campsis radicans développe des crampons suffisamment puissants pour lui permettre de se hisser sans aide le long d'un mur. Il faut aussi que le crépi présente suffisamment d'aspérités pour que les crampons puissent bien se fixer. D'une manière générale, il est toujours bon de placer un treillage ou de tendre quelques fils pour aider toute plante grimpante dans son ascension durant les premières années de culture.

Une plante grimpante comme la bignone peut-elle abîmer mon mur ?

Si le revêtement est en bon état et que les éléments de construction sont fixés par un mortier solide, il n'y a vraiment rien à craindre. En revanche, il peut arriver que des moellons en partie descellés soient encore plus fragilisés par l'insinuation de la plante grimpante.

Peut-on planter une bignone le long d'un mur exposé au nord ?

Excepté dans les régions méditerranéennes, c'est totalement déconseillé, car la plante ne disposera jamais d'un ensoleillement suffisant pour épanouir ses fleurs. De plus, l'exposition en plein soleil lui est nécessaire pour que ses rameaux durcissent bien en fin de saison (c'est l'aoûtement), ce qui assure à la plante une bonne résistance au froid durant l'hiver.

Pourquoi les extrémités des branches de ma bignone sèchent-elles au printemps ?

Ce phénomène tout à fait normal ne se produit pas au printemps, mais durant l'hiver. En revanche, vous n'en constatez l'effet qu'au démarrage de la végétation. La quasi totalité des branches meurent naturellement dans le tiers supérieur (de 40 à 50 cm de long). Cette particularité vous indique la nécessité de tailler chaque année les rameaux secondaires, afin de rajeunir la végétation et de favoriser la floraison.

Plantée depuis plus de trois ans, ma bignone ne fleurit pas, pourquoi ?

Il est possible que l'exposition ne soit pas assez lumineuse, ce qui nuit à la formation des boutons floraux. Vous pouvez aussi avoir planté votre bignone dans un terrain trop riche en azote, ce qui provoque le développement d'une végétation excessive au détriment des fleurs. Mais il est plus probable qu'il s'agisse d'un Campsis x tagliabuana 'Mme Galen' ou d'un Campsis radicans multiplié pas bouturage ou marcottage. En effet, ces plantes fleurissent surtout sur les sujets adultes (une dizaine d'années). Lors de l'achat, il faut exiger des plantes greffées, qui offrent une floraison bien plus rapide.

Comment réussir des boutures de bignone, je n'y arrive jamais ?

Le bouturage est possible, mais guère évident pour un amateur, car il faut placer en août les boutures à l'étouffée, avec une chaleur de fond (22 °C). L'enracinement est assez long. Les professionnels prélèvent des boutures de racines de 3 à 4 cm de long, qu'ils font reprendre dans le courant février dans des coffres à multiplication chauffés à 16 - 18 °C. En revanche, le marcottage par couchage donne d'excellents résultats pour un amateur, en sélectionnant une branche non florifère, qui possède déjà des racines aériennes (crampons). Couchez le rameau dans le sol au début du printemps, sevrez à l'automne.

Le saviez-vous ?

Lire aussi
Sumac de Virginie, Vinaigrier, Rhus typhina Sumac de Virginie, Vinaigrier, Rhus typhina
Très facile de culture et présentant un beau feuillage virant à l'orange vif en automne, le sumac de Virginie constitue un sujet de choix en fond de massif. Un feuillage ornemental Le Sumac de...
Gyroselle de Virginie, Dodecatheon media Gyroselle de Virginie, Dodecatheon media
Le Dodecatheon media est une petite vivace très esthétique et malheureusement peu connue. Cette espèce est la plus cultivées d'un genre comptant 14 représentants, poussant pour la plupart dans les...
Hydrangée arborescent, Hortensia de Virginie, Hydrangea arborescens Hydrangée arborescent, Hortensia de Virginie, Hydrangea arborescens
Quand on parle d’hortensias, on pense d’abord aux grosses têtes rondes roses, bleues ou rouges qui colorent les campagnes bretonnes. Pour les jardiniers avec un jardin trop ensoleillé,...
Tulipier de Virginie,  Arbre aux lis, Liriodendron tulipifera Tulipier de Virginie, Arbre aux lis, Liriodendron tulipifera
Le tulipier de Virginie, Liriodendron tulipifera, est un arbre magnifique appartenant à la famille des Magnoliacées. Originaire d’Amérique du nord, il se rencontre surtout au sud-est et...
Nos partenaires marchands vous proposent

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Liana Gauchou
    Merci pour tous ces conseils j'en planterai 2 au prochain printemps, venues de ma jardinerie, greffées selon vos conseils.
    Répondre à Liana Gauchou
    Le 23/11/2012 à 14:15
  • Brendan Jiquel
    J'ai planté une bignone le long d'1 mur exposé nord dans le Morbihan. Il a eu du mal au début puis arrivé au sommet du mur (2,50 m) s'est très bien comporté.
    Répondre à Brendan Jiquel
    Le 29/09/2012 à 07:30
  • Jeanne Pluvieux
    Merci de vos conseils, pas savoir quel engrais mettre et pas assez arrosé.
    Répondre à Jeanne Pluvieux
    Le 29/07/2012 à 06:31
  • Dominique Dufour
    Parfait ! Je viens de retrouver ma bignone orpheline de feuilles... après 8 jours d'absence. merci pour les conseils, je vais reconstituer le taux d'humidité... car l'arroseur du jardin suspendu a fait grève... à moins que ce soit la faute des araignées rouges ?
    Répondre à Dominique Dufour
    Le 28/06/2012 à 10:46
  • Valentin Legard
    N IMPORTE QUOI
    Répondre à Valentin Legard
    Le 03/04/2012 à 08:47
Actualité & Evénements
Eloge des arborinidés de Julien NOUVEAU
Eloge des arborinidés de Julien NOUVEAU « C’est au cours d’un voyage que ma sensibilité aux végétaux s’est éveillée....
Les fêtes des plantes de COURSON à CHANTILLY en...
Les fêtes des plantes de COURSON à CHANTILLY en 2015 Les Journées des Plantes transmises au Domaine de Chantilly pour perpétuer la passion du jardin et de la...
Conférences de l'Institut Européen des Jardins...
Conférences de l'Institut Européen des Jardins et Paysages 16:30: "Raconter un récit au travers de l'espace" par Laure Quoniam 17:30: "L'eau dans les jardins de Versailles: illusion et...
Exposition "Le Pouvoir du feu" au Domaine du Rayol
Exposition "Le Pouvoir du feu" au Domaine du Rayol Le Domaine du Rayol, propriété du Conservatoire du littoral nichée au pied du massif des Maures, face aux Iles...
» Toute l'actualité » Tous les événements
Trucs & Astuces
La bignone et les pucerons
Envoyé par Jimenez
» Tous les trucs
ça se passe sur le forum...
14:38 Re: maraboutdeficelle
par INDY27
14:32 Re: photo graine aster
par yuyu
ça se passe sur les blogs...
3 façons de progresser au potager
Si vous êtes en train de me lire c´est probablement que vous êtes à la recherche d´information, de conseils et...
Le calme avant la tempête ! Journal du 1er...
Quel temps splendide, n'est ce pas? Les plumbagos sont toujours en fleurs... et pourtant on nous annonce du mauvais...
Même les lauriers rose sont en fleurs en cette...
Curieux mais pas exceptionnel ! C'est sur fond de photinias qui se préparent à voir leurs feuillage rougir en plein...
Pourquoi est-il préférable de ne pas tailler...
Vue de loin, une haie de laurier sauce devrait être mise en forme en cette période de l'année... A y regarder de...
Confiture de courge musquée de Provence
Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd´hui, je vous propose une recette qui permets également de varier les plaisirs...
» Créer votre blog jardin