Plaqueminier du Japon (Kaki)

Diospyros kaki

Kakis
Famille: Ebénacées
Origine: Chine, Japon
Période de floraison: juin, juillet
Couleur des fleurs: jaune
Exposition: soleil
Type de sol: riche en humus, bien drainé
Acidité du sol: neutre, acide
Humidité du sol: normal
Utilisation: jardin fruitier, verger, isolé
Hauteur: de 10 à 15 m
Type de plante: arbre fruitier
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: caduc
Rusticité: rustique, -20°C
Plantation, rempotage: automne
Méthode de multiplication: semis au printemps, greffage au printemps
Taille: taillez les branches disgracieuses
Maladies et ravageurs: la mouche des fruits, les cochenilles, la maladie du collet
Toxicité: fruits comestibles
Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend plus de 450 espèces
- Diospyros kaki l'espèce type

Quel est donc cet étrange arbre sans feuilles avec des fruits ressemblants à des tomates en hiver ? Qui ne s'est pas posé cette question en voyant un plaqueminier du Japon pour la première fois ?

C'est un arbre au nom étrange "Kaki" ou plaqueminier du Japon. Il comprend environ 500 espèces, mais l'espèce la plus courante est le Diospyros kaki. Il peut atteindre 10 à 12 m de hauteur et peut vivre jusqu'à 60 ans selon les régions.

Pour fructifier le kaki a besoin de chaleur, mais vous pouvez en apercevoir en région parisienne et à Paris au Jardin des plantes. Originaire de Chine et du Japon, il peut résister à des températures très basses de l'ordre de -20°C. Il fut introduit en France en 1860.

Le plaqueminier du Japon est un arbre remarquable pour son port, ses fleurs blanches-jaunâtres en été et son feuillage lustré. En automne, son feuillage rouge orangé et en hiver ses fruits jaunes orangé aussi gros que des tomates attirent notre attention. Les fruits doivent être dégustés quand le gel les rend blets sinon ils sont âpres, leur goût rappelle celui de l'abricot et la chair celle de la datte. Mais attention vous les récolterez avant l'assaut des oiseaux qui en raffolent (grives, étourneaux, pies, merles, etc...).

Le kaki est un arbre que vous trouverez en pépinière, plantez-le assez gros (car il pousse lentement) dans un terrain bien drainé et sur un emplacement ensoleillé. Il ne supporte pas les terres trop argileuses mais supporte un peu d'acidité. Faites une bonne fosse de plantation et plantez toujours le tuteur avant. Placez du terreau de plantation autour de la motte pour favoriser son démarrage,  comblez ensuite avec votre terre de jardin en laissant toujours une cuvette pour l'arrosage qui doit être copieux au départ.

Le kaki est souvent greffé sur la variété Lotus ou Virginiana. Le fruit est riche en glucose ,en vitamine C et en minéraux, on peut le préparer en confiture ou le déguster frais.

une recette: la confiture de kakis

Récoltez vos fruits en hiver. Pelez-les et coupez-les en morceaux. Faites mijoter 1 heure à feu doux dans une marmite à confiture avec du sucre soit environ 1kg de fruit pour 800g de sucre, Ne pas oublier de remuer souvent.

Mettez ensuite le tout dans des pots, mettez le couvercle et retournez-les pour évacuer l'air. Vous pourrez conserver ainsi vos confitures de kakis plusieurs mois.

Le saviez-vous ?

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • SIALA (Sfax (Sud, bord de mer -TUNISI)
    Mon kaki a 6 ans. Il y a deux ans il fait des fleurs mais pas de fruits. L'année dernière plein de fleurs et des fruits qui sont tombés quand ils avaient la taille d'un pois chiche sauf 12 qui sont arrivés à maturité. Un délice ! Cette année des centaines de fleurs mais des centaines de fruits sont tombés sauf une cinquantaine qui sont aujourd'hui 6 Juillet de la taille d'une prune moyenne. Mon problème c'est que cette année les fruits continuent à tomber. Que faire ? Il est régulièrement arrosé.
    Répondre à SIALA
    Le 06/07/2015 à 18:58
  • Sandrine (Bourgogne)
    J'ai trouvé une graine (ou plutôt une sorte de fève) dans un kaki du commerce. J'ai placé celle-ci dans de l'eau et un germe vert en est sorti d'environ 1 cm, et je me demande s'il est possible de le planter et d'espérer voire grandir un bel arbre à kaki ?
    Répondre à Sandrine
    Le 19/03/2015 à 14:11
    Manon (Paca)
    Oui cette graine va évoluer pour donner un bel arbre. Ce n'est pas pour autant qu il fructifiera car chez les Diospyros il y a des sujets mâles et des femelles.
    Le 04/04/2015 à 18:45
  • CRISTINA (LOT ET GARONNE)
    J'ai un kaki dans mon jardin que j'ai plantè il y a 7 ans et il me fait depuis 3 ans 100 kilos de fruit tous les ans . je les cueille aprés une gelée et je les met a plat dans une pièce et dans le noir , avec des pommes pour les fruits que je veux faire murir. ici dans la régions il y en a beaucoup mais les gens ne les consomment pas c'est vraiment dommage ( c'est un délice )
    Répondre à CRISTINA
    Le 06/12/2013 à 08:53
  • Jean Paul Monceau
    Excellent fruits, ici en hiver ils sont abondant dans les jardins, mais ne sont pas consommé et c'est dommage, je l'ai aime dès leur première gelée, cela enlève le goût âpre de leur peau
    Répondre à Jean Paul Monceau
    Le 18/07/2013 à 08:54