Sarriette commune, Sarriette des jardins, Pèbre d'ai

Sarriette commune, Sarriette des jardins, Pèbre d'ai, Satureja hortensis

Botanique

Nom latin  : Satureja hortensis
Famille  : Labiacées, Lamiacées, Labiées
Origine  : Europe du sud
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : blanc, rose
Type de plante : condiment
Type de végétation : annuelle ou vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : de 20 à 40 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique à moyennement rustique
Exposition  : plein soleil
Type de sol : ordinaire, bien drainée
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : potager, bordure, rocaille
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au printemps, bouturage en été
Taille : rabattre au printemps pour conserver une touffe compacte
Maladies et ravageurs : résistant aux maladies

La sarriette commune est une plante annuelle ou vivace selon l'espèce. C'est une plante condimentaire, médicinale et aromatique de 20 à 40 cm de hauteur. Elle est herbacée aux tiges ligneuses à la base. Ses feuilles sont odorantes, petites, étroites, vert luisant pour la vivace et vert clair pour l'annuelle. Elle est mellifère et donne ses fleurs roses ou blanches et quelquefois violacées, de juin à octobre selon l'espèce. L'inflorescence est formée de petites grappes groupées et serrées à l'aisselle des feuilles.

La sarriette pousse sous tous les climats avec une bonne exposition ensoleillée, mais elle préfère les régions du Sud, la plante annuelle disparaît en hiver, elle gèle. La sarriette vivace doit être rabattue à 10-15 cm du sol en octobre avant les froids. Le sol doit être léger, drainant et surtout pas argileux. Dans ce dernier cas, apportez du sable que vous mélangez à votre terre et mettez en place un bon drainage au fond du trou. La fumure doit être normale sans exagération avec un engrais organique.

On multiplie la sarriette par semis pour les 2 espèces (la levée est capricieuse) dans des rangs espacés de 40 cm ou en bordures, on la sème aussi en pépinière ou en place. Recouvrez les graines légèrement, tassez avec le dos du râteau et arrosez. On repique lorsque le plant a 3 à 4 feuilles à 30 à 40 cm sur le rang ou éclaircir le semis en place aux mêmes distances. On multiplie la vivace aussi par boutures semi-ligneuses en août ou au printemps, les pousses doivent être de 10 à 15 cm de longueur plantées à l'ombre, la reprise est de 12 à 14 mois, on les plante ensuite à demeure en lignes ou en bordures. On peut également diviser les touffes des plus vieux pieds au printemps.

La sarriette peut s'utiliser en ornement dans une rocaille. On entretient la plante par des binages, sarclages et arrosages en cas de sécheresse.

On utilise les feuilles de sarriette fraîches ou sèches hachées dans diverses salades, crudités, sauces, légumes, viandes ou même liqueurs ! La récolte se fait en été jusqu'en octobre. On les fait sécher à l'abri et à l'ombre. Les fleurs servent à la préparation des infusions.

La sarriette éloigne certains insectes comme les moustiques ou les pucerons.

Le saviez-vous ?

Espèces et variétés de Satureja

Le genre comprend environ 30 espèces
- Satureja hortensis la sarriette des jardins est une sarriette annuelle
- Satureja montana la sarriette des montagnes est une sarriette vivace
- Satureja spicigera une sarriette vivace

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire