La mangrove de Martinique

La mangrove de Martinique

La mangrove est un écosystème à part en Martinique. La végétation constituée uniquement d'arbres acclimatés au milieu salé a pour principale caractéristique d'éviter l'érosion des côtes et ainsi de protéger les coraux et les herbiers des dépôts de sédiments.

La mangrove de Martinique s'étend sur une superficie d'environ 1800 hectares et représente environ 6% de l'espace forestier de l'Ile. Elle se situe principalement au centre (au Robert, au François, dans la Baie des Anglais, à la Presqu'île de la Caravelle) et au Sud de l'Ile (Cul-de-sac le Marin, le Diamant). La plus grande superficie se situe dans la Baie de Génipa, au fond de la baie de Fort-de-France (près de 1000 ha).

Cette forêt particulière est principalement localisée au fond des baies abritées des vents et dans les estuaires en arrière des barrières coralliennes. Malgré sa superficie limitée, la mangrove joue un rôle essentiel dans la préservation des milieux. Située en lisière de côte, cette forêt littorale très particulière abrite de nombreuses espèces animales. Son rôle est de retenir les sédiments afin que les herbiers situés en mer et les barrières coralliennes situées plus au large se développent en bonne harmonie.

Les arbres constituant cette forêt « tampon » sont très particuliers. Ils disposent de racines-échasses qui leurs permettent de garder pied malgré le terrain instable composé principalement de vases hautement chargées en souffre. Le milieu est hostile pour les plantes et les arbres puisqu'il est salé et pauvre en dioxygène.

La forêt de la mangrove vit en partie inondée. Les espèces aptes à vivre là sont très peu nombreuses, cinq tout au plus. Les espèces poussant au plus proche de la mer dans un sol argileux sont les Palétuviers Rouges, les palétuviers ou Mangles Noirs, les palétuviers ou Mangles Blancs. Plus en retrait des côtes, le sol de la mangrove devient argileux-sableux. On y trouve principalement des Mangles Gris, des Palétuviers Gris et plus à l'intérieur encore des terres, des Grandes Fougères Dorées. Sur le site de la Trinité inondée d'eau douce, on trouve également des Mangles Médailles.

Si la mangrove de Martinique est aujourd'hui protégée partiellement, les hommes ont au fil de ces dernières années énormément écornés la superficie encore plantée de forêt littorale. Les plus gros dégâts ont été réalisés lors de la construction du Port de Fort-de-France, l'aéroport du Lamentin ainsi que de nombreuses maisons et complexes touristiques « les pieds dans l'eau ».

Lire aussi
Les forêts humides de Martinique Les forêts humides de Martinique

Les forêts humides de Martinique forment le coeur de la végétation de l'Ile. Elles se composent d'espaces forestiers très humides (forêt hydrophile) et moyennement humides (forêt mésophile). Les...

La Martinique (dossier) La Martinique (dossier)

La flore Surnommée l'Ile aux fleurs, la Martinique est une île à multiples facettes ! Son territoire très accidenté et dominé par la Montagne Pelée accueille de très nombreuses espèces d'arbres et...

La savane des sommets de Martinique La savane des sommets de Martinique

La Martinique est dominée par le volcan encore en activité de la montagne Pelée. Du fait de l'altitude, du climat frais et des sols volcaniques, la végétation est très originale avec de nombreuses...

La flore de Martinique La flore de Martinique

Surnommée l'Ile aux fleurs, la Martinique est une île à multiples facettes ! Son territoire très accidenté et dominé par la Montagne Pelée accueille de très nombreuses espèces d'arbres et de lianes...

Vos commentairesAjouter un commentaire