Au Jardin Au Jardin TV Annuaire Jardin Troc Jardin Web Plongée
A LA UNE » Les agapanthes

Charme commun, Charmille

Carpinus betulus

Charme commun, Charmille, Carpinus betulus
Famille: Bétulacées
Origine: Europe, Ukraine
Période de floraison: printemps
Couleur des fleurs: châtons jaunes et verts
Exposition: soleil, mi-ombre
Type de sol: normal, enrichir de compost à la plantation
Acidité du sol: neutre
Humidité du sol: normal
Utilisation: isolé, haie taillée, haie libre
Hauteur: jusqu'à 25 m
Type de plante: arbre
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: feuillage marescent, les feuilles sèchent et restent accrochées aux rameaux pendant l'hiver
Rusticité: rustique
Plantation, rempotage: automne
Méthode de multiplication: semis en automne, greffage au printemps, bouturage en juin
Taille: en juin et septembre
Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend entre 35 et 40 espèces
- Carpinus betulus, l'espèce type que l’on a coutume d’appeler "charmille"
- Carpinus betulus 'Columnaris' est une forme plus petite et plus compacte à conseiller dans les petits jardins.
- Carpinus betulus 'Fastigiata' appelé aussi 'Pyramidalis' ou charme pyramidal est tout droit. Il atteint 15 m à l’âge adulte, pour un encombrement de 4 m. Croissance très régulière.
- Carpinus betulus ‘Frans Fontaine’ est une sélection d’origine hollandaise qui reste plus compacte et plus petite que l’espèce type (10 x 3 m) et pousse plus lentement.
- Carpinus betulus ‘Pendula’ le charme pleureur se conduit sur une tige de 2 m à 2,50 m. les branches sont plutôt horizontales chez les jeunes sujets, puis elles deviennent franchement retombantes. Idéal pour les petits jardins.
- Carpinus betulus ‘Purpurea’ présente des jeunes feuilles de couleur pourpre, qui évoluent ensuite au vert après quelques semaines. Hauteur : de 12 à 15 m.
Maladies et ravageurs: plutôt résistant aux maladies
Réagir

C’est avec le jardin à la française que la vocation ornementale du charme s’est révélée. Les paysagistes du XVIIsiècle créent de mystérieux labyrinthes de charmille. Avec la vogue des jardins structurés et de l’art topiaire, le charme ou charmille retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse. C’est un arbre élégant, idéal pour les haies régulières ou sculptées. De culture facile, il se prête sans broncher aux tailles les plus sévères…

Le charme peut aussi être planté en arbre isolé et est plus particulièrement adapté aux jardins de dimensions moyennes. Un charme adulte de forme naturelle, peut s’étaler sur 4,50 m de diamètre.

Pour obtenir de belles haies uniformes, plantez de jeunes sujets à 50-60 cm de distance. Pour les haies libres, 1,50 à 1,80 m. Arrosez très généreusement par temps chaud et sec. Paillez le pied des nouvelles plantations pendant deux ou trois ans avec un lit de compost fibreux.

À quelle exposition faut-il planter le charme ?

De préférence à mi-ombre et même à l’ombre légère. Cet arbre apprécie les ambiances un peu fraîches et redoute les canicules estivales. On ne le trouve d’ailleurs dans aucune forêt méditerranéenne. Il résiste parfaitement au froid hivernal.

Lui faut-il une terre spéciale ?

La large répartition du charme dans la forêt française laisse entendre avec raison que cet arbre est peu exigeant sur la nature du sol. L’idéal est une terre argilo-calcaire, souple, limoneuse, qui ne se dessèche pas en surface, car l’enracinement est assez superficiel.

Existe-t-il un charme qui puisse s’adapter dans le Midi ?

Pour les régions du sud-ouest et du sud-est, il faut vous intéresser au “ charme houblon ”, (Ostrya carpinifolia) dont la feuille et la silhouette ressemblent beaucoup au charme commun. Il ne dépasse pas 15 m, mais pousse vite. Ses chatons sont plus longs que ceux du charme. Ses grappes de fruits, qui ressemblent à ceux du houblon, sont très décoratives et lui ont valu son nom.

Le saviez-vous ?

Lire aussi
Le lombric, ver de terre commun Le lombric, ver de terre commun

Le ver de terre commun ou lombric commun (embranchement des annélides, famille des Lumbricidés) est un grand travailleur, il joue un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. Le lombric...

Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin

Le printemps approche, lentement mais sûrement, et, pour certains, il est pour demain, après-demain; seules la température, l'humidité et la luminosité déclencheront le réveil après 3 à 4 mois de...

Néflier commun (Nèfle), Mespilus germanica Néflier commun (Nèfle), Néflier d'Allemagne, Mespilus germanica

Le néflier commun, ou néflier d'Allemagne, est un arbre de la famille des rosacées, comme le pommier ou le prunier. De taille modeste, comprise entre 3 et 6 mètres de haut, il s'étale sur plus de 5...

Lilas commun, Syringa vulgaris Lilas commun, Syringa vulgaris

Voici un grand classique de nos jardins campagnards ! Le lilas est un arbuste caduc, très drageonnant, qui peut atteindre 7 mètres de haut s'il se plait dans son environnement, en sachant qu'il...

Nos partenaires marchands vous proposent

Vos commentairesAjouter un commentaire

Actualité & Evénements
Orticolario
Orticolario La septième édition d'Orticolario - exposition d'automne de fleurs, plantes rares, insolites et de collection, outils et...
Biogrif', un outil qui respecte la terre
Biogrif', un outil qui respecte la terre Le jardinage naturel vise à travailler en utilisant au maximum les ressources contenues dans le sol. Idéale pour le...
Fête des plantes d'automne de St Jean de...
Fête des plantes d'automne de St Jean de Beauregard 2015 Riche d'une longue histoire faite de passion et d'exigence, de partage et de convivialité, cette édition de...
Conférences de l'Institut Européen des Jardins...
Conférences de l'Institut Européen des Jardins et Paysages Conférences au Château de Bénouville: 16h30: Jardins privés: les jardins de Russel Page en Normandie par Eric...
» Toute l'actualité » Tous les événements
Trucs & Astuces
Glue maison
Envoyé par Zygmunt
Empêcher les échelles de s'enfoncer...
Envoyé par Maurice.yvette
Contre les fourmis
Envoyé par Centaure
» Tous les trucs
Sur le forum...
01:31 Culture Indoor
par WallyEU
01:31 Re: Chenille qui mange mes tomates
par Stephane Otis
Sur les blogs...
De belles couleurs rouge et jaune pour un mois...
Le mélange du bleu d'une agapanthe se marie bien avec la fin de floraison des fleurs rose d'un hortensia......
Du soleil, de l'eau... le mur végétal nous...
Avec la chaleur, le maintien d'humidité est nécessaire en début et fin de journée... Photo n°131 du 27 juillet 2015...
De l'arrosage régulier pour consolider le...
Mise en place en octobre 2012, cette jeune haie basée sur des photinias avec des pierres de pouzzolane pour maintenir...
Le château de Vaux dans l'Aube
Le château de Vaux dans l'Aube Au hasard d'une promenade dans la Champagne humide, à une vingtaine de kilomètres de Troyes, j'ai découvert le...
Chauve-souris
Voilà un petit croquis format A4, sur papier Canson, des habitantes d’un de mes volets depuis quelques temps !...
» Rejoignez notre réseau de blogs