Cotonéaster

Cotoneaster

Fruits du Cotonéaster horizontalis
Famille: Rosacées
Origine: Hémisphère nord
Période de floraison: mai
Couleur des fleurs: blanc, rose
Exposition: soleil
Type de sol: tous types de sols
Acidité du sol: acide à calcaire
Humidité du sol: normal
Utilisation: haie libre, haie taillée, isolé, couvre-sol
Hauteur: jusqu'à 5 m
Type de plante: arbuste
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: caduc ou persistant selon l'espèce
Rusticité: rustique
Plantation, rempotage: automne
Méthode de multiplication: bouturage
Taille: taillez au printemps ou en hiver les variétés au feuillage caduc
Maladies et ravageurs: les cochenilles, les pucerons
Toxicité: contient de l'amygdaline causant des tuméfactions de la bouche, des vomissements, des douleurs abdominales et des diarrhées
Espèces, variétés intéressantes: Espèce arbustives
- Cotoneaster franchetii au feuillage persistant - 3 m
- Cotoneaster lacteus
au feuillage persistant - 3 m
Espèces couvre-sols
- Cotoneaster horizontalis
au feuillage caduc
- Cotoneaster dammeri très tapissant de 20 cm de hauteur
- Cotoneaster microphyllus de 50 cm de hauteur

Les cotonéasters sont des arbustes ornementaux de la famille des rosacées. Une centaine d'espèces sont regroupées sous le genre cotoneaster. On y retrouve des arbrisseaux couvre-sol, comme Cotoneaster dammeri 'Schoon', ou des arbustes érigés, comme Cotoneaster franchetii, des sujets au port étalé, comme Cotoneaster conspicuus 'Decorus', ou buissonnants, comme Cotoneaster horizontalis.

Les cotonéasters offrent également un feuillage de choix. Les multiples petites feuilles qui recouvrent les rameaux peuvent être, selon les espèces, caduques ou persistantes, uni vert foncé luisant ou bordée de blanc (Cotoneaster horizontalis 'Variegatus').

Au mois de mai, apparaissent les innombrables petites fleurs blanches, parfois roses, plus ou moins parfumées et très appréciées des abeilles et des papillons. Puis vient la saison des fruits, à partir d'octobre. Les fleurs laissent la place à de petites drupes rondes, rouges ou orange. Les oiseaux remplacent, alors, abeilles et papillons !

Où planter les cotonéasters ?

Selon le port et la taille des cotonéasters, plusieurs possibilités s'offrent à vous :

Les arbustes érigés, au port plus ou moins ouvert, peuvent s'insérer dans une haie (les cotonéasters supportent la taille).

Pour les massifs, optez pour des tailles moyennes au port buissonnant.

Les cotonéasters tapissant sont utilisés essentiellement comme couvre-sol.

Comment cultiver les cotonéasters ?

Les cotonéasters sont des arbustes très faciles à cultiver. Ils sont très rustiques (– 20 °C). Bien qu'il soit conseillé de les planter au soleil, une exposition mi-ombre n'est pas un réel problème. La floraison sera, éventuellement, juste un peu moins intense. Ne vous inquiétez pas quant à la nature de votre sol, les cotonéasters sont des arbustes « tout terrain », qui supportent même les sols humides.

Plantez-les, si possible, à l'automne et arrosez-les du printemps jusqu'en septembre pour faciliter leur enracinement. Les arrosages, après la première année suivant la mise en terre, ne sont pas nécessaires, sauf pour les cultures en pots ou en cas de forte sécheresse.

Bien que le cotonéaster ne craigne pas les tailles sévères, une coupe de rafraichissement, destinée à lui redonner belle allure, lui suffit. Intervenez après la fructification, à la fin de l'hiver.

Le saviez-vous ?

Autres variétés ou espèces du genre

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Micheline Gaudreau
    J, ai une haie de cotoneaster j'aimerais la tailler aura le sol à l'automne est ce que je fais une bonne chose elle est clair semé par endroit
    Répondre à Micheline Gaudreau
    Le 26/06/2012 à 16:52
    Bonjour (France)
    Bien sûr c'est une bonne chose
    Le 06/02/2015 à 13:02